CORONAVIRUS EN BRETAGNE : DEMANDER DES COMPTES AU GOUVERNEMENT, PAS AUX PARISIENS

Mercredi 25 mars 2020, En prévision des annonces de confinement, de nombreux déplacements ont été constatés, notamment entre la région parisienne et le reste du territoire français. Cette situation a légitimement soulevé des réactions quant aux risques de diffusion de la maladie, l’Île-de-France étant l’une des zones les plus touchées. Cependant, des propos anti-parisiens ont également été relevés et des dégradations de voitures immatriculées hors de Bretagne constatées dans les Côtes d’Armor. L’Union démocratique bretonne condamne ces propos et ces actions qui s’attaquent aux individus et aux biens.

Posons les bonnes questions aux bons interlocuteurs : c’est au gouvernement de rendre des comptes quant à sa gestion de la crise, pas à nos concitoyens. Pourquoi, l’exécutif n’a-t-il pas interdit les déplacements vers les résidences secondaires, à l’instar de la Norvège et de la Belgique ? Pourquoi les déplacements en train, constatés même après le début du confinement, n’ont-ils pas été plus encadrés ? Le gouvernement va-t-il prendre ses responsabilités et répondre aux revendications du monde médical, en attente de moyens ?

Voilà les questions que les Bretons doivent poser et que l’UDB pose, non pas à toutes les personnes qui se déplacent mais à celles et ceux qui ont les mains sur les leviers.

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.