France 3 a décidé de supprimer l’édition Alsace du journal télévisé et de la remplacer une Edition Grand Est.

Mercredi 25 mars 2020, De la nécessité d’une information de proximité

Au moment où l’Alsace traverse une crise sanitaire d’une ampleur sans précédent depuis des décennies et que l’ensemble de la population se trouve confinée pour plusieurs semaines, le besoin en information de qualité et de proximité est particulièrement important.

Or, France 3 a décidé de supprimer l’édition Alsace du journal télévisé et de la remplacer une Edition Grand Est. Nous estimons que cette décision est scandaleuse et contraire à la mission de chaîne du service public, a fortiori en temps de crise.

Nous demandons à la direction de France 3 de revenir sur sa décision et de remettre en place les éditions alsaciennes du 12/13 et du 19/20.

 

Complément au CdP ci-dessus:
A l’attention des journalistes de France 3 Alsace
Suite au communiqué de presse envoyé cet après-midi dans lequel, nous demandons le rétablissement de l’édition Alsace du journal télévisé de France 3, nous tenons à apporter les précisions suivantes.
Notre position se fait l’écho de nombreux Alsaciens qui sont très attachés à l’information alsacienne et en particulier aux émissions produites par France 3 Alsace. Nombre de concitoyens déplorent que leur journal ait été remplacé par une édition « Grand Est » depuis plusieurs jours sans qu’il ait été fourni d’explications. Pour la plupart de vos téléspectateurs, les informations locales concernant Châlons-sur-Marne ou Sedan, sont d’un intérêt discutable. Ce n’est pas un jugement de valeur, mais une réalité liée à l’absurdité du découpage régional.
Vous n’êtes pas sans ignorer les ravages causés par la création de la région « Grand Est », les fusions à tous les niveaux avec toutes les difficultés qu’elles engendrent. Pour rester dans l’actualité et ne citer qu’un seul exemple, nous comptons parmi nos membres plusieurs médecins et infirmiers hospitaliers et libéraux, lesquels peuvent tous témoigner de l’inefficacité de l’ARS Grand Est par rapport aux structures antérieures. Nous vous invitons à lire à ce sujet nos publications récentes et à venir.
Notre souci est de veiller à ce que France 3 Alsace ne soit pas une victime collatérale du Coronavirus, dans le sens où certains mettraient à profit la crise actuelle pour tirer un trait sur le journal télévisé alsacien. De telles méthodes sont loin d’être hypothétiques.
Un bandeau explicatif en début de journal expliquant la situation actuelle et confirmant son caractère provisoire serait bienvenu et permettrait de rassurer vos téléspectateurs.
Aussi, nous souhaitons un prompt rétablissement au personnel de France 3 Alsace touché par la maladie et un retour rapide du journal télévisé alsacien.
Dans cette attente, meilleures salutations.
Jean-Georges Trouillet
Président.

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.