Coronavirus et nucléaire : La conférence d’examen du TNP repoussée, une opportunité à saisir

Lundi 4 mai 2020, La dixième Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) aurait du débuter ce 27 avril, réunissant les 191 États membres et la société civile. La pandémie du Coronavirus, impose un report à 2021 (probablement en janvier). Considéré par la plupart des gouvernements comme la « pierre angulaire » de la politique de non-prolifération et de désarmement nucléaire, ce traité fait face à de sérieux défis. La France doit saisir ce moment particulier pour remplir ses obligations et faire que ce traité retrouve une crédibilité entière.

Les obstacles qui s’opposeent à une évolution positive du TNP ne viennent pas d’obstacles techniques ou légaux, mais uniquement de la poursuite patriarcale de l’exercice du pouvoir à travers la violence, la sécurité et les armes. Les puissances nucléaires sont en train de s’éloigner des engagements qu’elles ont renouvelés il y a vingt ans. La France a décidé une hausse sans précédent de son budget dissuasion (augmentation de 60 % sur la période 2019-2025) reniant ses engagements et ses obligations en termes de désarmement.

De ce fait, les progrès ne sont possible que si la majorité des États parties au TNP sont disposés à faire preuve de créativité et s’engagent concrètement pour le changement. C’est un moment crucial pour le désarmement nucléaire et pour notre survie collective. Les États parties au TNP doivent faire face à la gravité du moment avec urgence et courage pour remplir leurs obligations et les objectifs du traité.

En avançant l’horloge de l’Apocalypse à 100 secondes avant minuit, le comité des sciences et de la sécurité du Bulletin of Atomic Scientists nous prévient : « Le monde marche comme un somnambule dans un paysage nucléaire nouvellement instable. » Ils affirment que du fait de l’inaction et des actions contre-productives des dirigeants mondiaux à propos des armes nucléaires et du changement climatique, ils se sont sentis « contraints de déclarer l’état d’urgence requérant l’attention immédiate, concentrée et assidue du monde entier ».

Ces catastrophes sont véritablement interconnectées. Les armes nucléaires contribuent à la destruction environnementale et à la crise climatique. Une guerre nucléaire accentuerait le changement climatique. Les armes nucléaires et leurs centres de production ont déjà contaminé la terre et l’eau de la planète. Il est indispensable d’agir immédiatement et concrètement à la fois pour abolir les armes nucléaires et sur le changement climatique. Les citoyens du monde entier se sont engagés dans ce sens. Les gouvernements doivent intensifier leurs actions avant qu’il ne soit trop tard.

Il était choquant d’entendre le président Macron (discours « Dissuasion et stratégie », 7 février) renvoyer les appels au désarmement nucléaire au rang de « débat éthique » qui « manque de réalisme dans le contexte stratégique » et de suggèrer que la dissuasion nucléaires de la France pourrait s’européaniser.

La catastrophe du Coronavirus offre quatre opportunités :

Repenser le modèle d’armée actuellement centrée sur la dissuasion nucléaire.
Mettre en œuvre les mesures de désarmement nucléaire adoptées en 1992, 1995, 2000, 2010, d’ici la prochaine Conférence d’examen du TNP;
Promouvoir une culture stratégique du désarmement et de la sécurité humaine avec les partenaires européens.
Engager le processus de signature et de ratification du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.
ICAN France souhaite qu’un large débat public s’installe, en premier au sein des parlementaires — notamment au sein des commissions des Affaires étrangères et de la Défense —, qui ne peuvent plus rester atone sur ce sujet !

Pour contribuer à la mise en œuvre de ce débat, ICAN France diffuse une version française du Briefing Book-2020 de l’organisation Reaching Critical Will, pour permettre une meilleure compréhension des enjeux du TNP. Ce document a pour objectif de fournir des éléments sur son histoire, le contexte actuel, sur les questions déterminantes pour sa mise en œuvre et sur les ressources d’informations complémentaires. Il comporte également des recommandations pour les gouvernements qui participent à la Conférence d’examen, ainsi que des propositions d’actions possibles au-delà de la Conférence d’examen.

A TELECHARGER : TNP 2020

 

À chacun de nous de faire en sorte que les engagements du TNP puissent être rapidement mis en œuvre avec également l’entrée en vigueur complémentaire du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

source : http://icanfrance.org/

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.