Le plan social chez NOKIA : absurde et injuste

Mardi 23 juin 2020,Depuis des années, les salariés de la zone industrielle de Lannion et les habitants du Trégor subissent coupes claires et plans sociaux de la part des patrons d’Alcatel devenu Nokia. Nous savions que le groupe Nokia nous préparait une fois de plus un mauvais coup.

Mais les chiffres qui viennent d’être communiqués aux représentants des salariés et portés à la connaissance des travailleurs de Nokia vont bien au-delà que ce que nous pouvions imaginer. 402 suppressions de postes c’est plus de la moitié des effectifs de Nokia Lannion.

Dans ce monde de la finance et du profit où tous les coups sont permis, où les femmes et les hommes qui vivent de leur travail n’ont plus guère d’importance, il va nous falloir encore une fois nous battre pour contrer ce nouveau plan social injuste et absurde.

Un des fleurons de ce qui fut autrefois le pôle de recherche du Trégor se retrouverait avec des effectifs bien en deçà de ce que les dirigeants d’Alcatel considéraient il y a encore peu d’années comme un minimum nécessaire à la survie du site. Car c’est bien de la survie de ce site qu’il s’agit. Si pour les dirigeants de Nokia, Lannion c’est loin, pour nous ça ne l’est pas.

Dans les semaines et les mois qui viennent il nous faudra nous mobiliser et nous battre pour contrer ce mauvais coup porté à l’emploi dans le Trégor. Comme elle l’a fait à chaque fois depuis des années l’UDB se tiendra au côté des travailleuses et des travailleurs de Nokia pour se battre et conserver le maximum d’emplois.

Union démocratique bretonne, Fédération du Trégor-Goëlo

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.