Journée internationale des gens de mer le 25 juin 2020

Jeudi 25 juin 2020,  Derrière les hublots des navires, il y a trop souvent encore des Marins qui souffrent loin de chez eux et, il est juste de le dénoncer et de soutenir toutes celles et ceux qui apportent une démarche positive afin de rendre meilleure les conditions de vie des Marins du Monde ! Certains sont heureux souhaitons leur bonne Mer et bon vent, de belles missions au service des autres Hommes !

Le 25 juin 2012, le secrétaire Général de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) Mr Koji SEKINMIZU déclarait lors de cette journée internationale des Gens de Mer, des Marins, -« rendons hommage aux 1,5 millions de Marins pour la contribution unique et trop souvent négligée qu’ils apportent au bien-être de nous tous. Cette journée est l’occasion de se rappeler que toutes les choses qui sont venues par la Mer et sans lesquelles nous ne pourrions pas vivre, profitons de cette journée pour dire merci, aux Gens de Mer ». L’Association MOR GLAZ Pense à celles et ceux qui sont embarqués depuis plus d’une d’année, la pandémie compliquant les relèves des Marins, pensons à celles et ceux qui naviguent sur des vieux navires sans humanisme de la part de « pseudo-armateurs » « sociétés de Manning, affréteurs et autres sans scrupule ». Pour l’Association MOR GLAZ le métier de Marin n’est pas aussi marginal que décrit par certains, il est nécessaire, il est dangereux, une pensée sincères pour tous les disparus en Mer lors de trop nombreux naufrages au nombre de 110/115 par an ! N’est pas Marin qui veut, à traiter avec égard !

Les conditions de vie des Marins et des Familles sont difficiles, nous y pensons encore un peu plus à eux en cette journée, accompagnez-nous dans nos pensées, nos actes et nos gestes. Ces Marins viennent pour les 4/5 de pays pauvres souvent exploités par des « pseudo-armateurs » qui profitent de la pauvreté et de la naïveté des habitants des pays d’Afrique, d’Asie ou de pays dans lesquels la misère n’est pas qu’un slogan ?

Il y a quelques années la journaliste Kattalin LANDABURU titrait dans un magazine spécialisé. « Aboli formellement le 20 décembre 1848, l’esclavage a pris de nouvelles formes sur les mers du globe ». Si le commerce du « bois d’ébène » fait parti d’un passé révolu, les navires continuent de transporter avec eux, un monde d’inégalité et de précarité sociale. Des vieux navires âgés parfois de plus de 30 ans, mal ou pas entretenus, qui acheminent, en grande quantité, des marchandises coûteuses. Que font les Etats membres pour protéger leurs Gens de Mer ? … Pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout… L’association MOR GLAZ constate que plus de 15 ans après cette enquête, elle est toujours d’actualité, de plus en plus de Marins sont malheureux et souffrent, certains font ce métier par nécessité, avec des salaires et des conditions de vie en dessous de toutes les normes ou recommandations du Bureau International du Travail (BIT) et du Syndicat International du Travail (ITF).

Le coup de corne positif d’un Armateur Français –« Aucune activité maritime ne serait possible sans les navigants, prêts à défier la Mer avec passion et respect. Merci donc à Mor Glaz, vigie attentive de leurs conditions de vie et de travail. Bon vent et bonne Mer à Mor Glaz ».
Philippe Louis-Dreyfus.

Pour l’Association MOR GLAZ
Le Président Jean-Paul HELLEQUIN
WWW.MORGLAZ.ORG

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.