Parution de Le Marquis de Langle, un Neveu de Rameau breton

Mercredi 8 juillet 2020, parution du dernier livre de FRANÇOIS LABBÉ .

Dans cette étude, l’objectif a été de rétablir la vérité sur l’identité du Marquis de Langle, qui a défrayé la critique littéraire dans les années 1785-1820, de lui redonner tous les ouvrages dont il est l’auteur et de proposer une étude de son œuvre montrant ses spécificités et expliquant pourquoi cet écrivain estimable et inclassable a dû se contenter, en dépit d’un extraordinaire accueil de la part des lecteurs, de ce qu’il faut bien appeler les ragots des chiens de garde bien-pensants de la vie littéraire.

ISBN papier : 9782351202814 – 221 pages – 16€

S’appuyant sur des textes imprimés absolument négligés à ce jour, l’auteur permet à Sébastien Jérôme Charlemagne, qu’on a confondu comme à plaisir avec son frère Jean-Marie-Jérôme, de retrouver sa personnalité. Militaire en déshérence, mauvais sujet, dépensier et irrespectueux, rejeté de sa famille, très tôt, il se réfugie dans la littérature et produit ce chef-d’œuvre Le Voyage de Figaro en Espagne (1784) qui déchaînera les fureurs de l’Espagne et du Chancelier Séguier et fera du marquis, un peu contre lui-même (car cet aristocrate déclassé est un individualiste profond), un des phares des Lumières. La langue et l’écriture de ce livre, particulièrement, font exploser les canons littéraires du temps et lui donnent une modernité incomparable. Il renouvellera cet exploit avec son Tableau pittoresque de la Suisse et quelques autres succès. L’existence du marquis (qui n’est marquis que de nom, mais c’est son nom de plume) est celle de la bohème littéraire : une existence qui rappelle celle du héros de Diderot : des œuvres nées de la nécessité, mais aussi de la rage d’écrire.

Cette vie et ces ouvrages sont à l’image de ces personnages bien nés, puis tombés dans une semi-pauvreté, mais conscients de leur « génie », rejetés par leurs pairs, considérés avec méfiance par la « République des lettres », individualistes en diable, faisant fi de toutes les règles, adulés d’un public vite oublieux et facilement manipulable, rejetés par la critique officielle, en bref, cette recherche est aussi une réflexion sur la vie littéraire.
François Labbé est né à Dinan (22). Après ses études à Rennes (Doctorat ès lettres, agrégation), il enseigne en Alsace puis dans les universités de Münster, Mulhouse et Nouméa. Plusieurs années, il occupe les fonctions de chargé de mission (échanges culturels) dans l’académie de Strasbourg et, de 1997 à 2003, il codirige le lycée franco-allemand de Fribourg (Allemagne).

Il a publié de nombreux articles et livres de recherche littéraire particulièrement sur les liens de la franc-maçonnerie au XVIIIe siècle avec le roman et le théâtre, sur les rapports littéraires franco-allemands au XVIIIe siècle et sur la Bretagne. Il est aussi l’auteur de poésies, de romans, de nouvelles…

Il vit actuellement dans le Pays de Bade.
Editions Complicités

15 rue Emile Duclaux

75015 Paris

Commander cet ouvrage :

Ce livre est disponible à la vente, pour vous le procurer :

– Sur le site Internet des Editions Complicités en cliquant ici

– En librairie sur commande ou en vente par correspondance directement chez l’éditeur

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.