Treglamus : marche pour « LE DROIT DE DÉCIDER EN BRETAGNE ! », samedi 26 septembre

Treglamus, samedi 26 septembre 2020,La crise du Covid-19 a mis en lumière aux yeux de l’opinion publique la nécessité de relocaliser les décisions. C’est plus qu’une décentralisation au bon vouloir de Paris ou des élu·e·s du Conseil Régional de Bretagne que nous souhaitons : nous voulons construire un pouvoir politique breton pour élargir les compétences. Cela permettra aux bretonnes et aux bretons de participer directement aux décisions.

De toute part la question d’une démocratie plus proche de la population se fait entendre, que ça soit au niveau de la santé, de la réunification de la Bretagne, de l’égalité Femme/Homme, de l’environnement, des services publics, etc.
Le droit de décider et la question du référendum en Bretagne commence à réapparaitre dans les débats publiques, notamment dans les institutions du Conseil Régional de Bretagne ou du Conseil Municipal de Nantes. C’est le reflet d’une volonté populaire forte qui ne se traduit pour l’instant que par des promesses. Nous déplorons que la consultation du peuple breton ne soit apparemment pas une priorité.
L’abstention aux élections municipales et le succès honorable de certaines listes citoyennes interpellent le modèle démocratique actuel. Cela montre une volonté de changement forte et l’envie d’une nouvelle culture démocratique bretonne.

Partout en Europe les peuples s’organisent pour décider de leur avenir, comme en Écosse ou en Catalogne… Nous demandons que les candidat·e·s aux élections régionales et aux élections départementales à venir s’engagent sur l’organisation d’un référendum pour décider de Brest à Clisson. Cette consultation devra permettre de choisir quelles compétences (notamment législatives et fiscales) nous voulons ici en Bretagne, pour permettre une vie digne à tous et toutes, sans distinction d’origine, de classe, d’orientation sexuelle et de genre.

Marchons le samedi 26 septembre 2020 jusqu’au Méné Bré pour montrer notre détermination et notre unité. Rendez-vous à 14h00 à Tréglamus pour une marche familiale.

Enkadenn ar gCovid he deus lakaet war-wel d’an dud an ezhomm da adlec’hiañ an dibaboù. Muioc’h eget un digreizennañ diouzh c’hoant Pariz pe hini dilennidi Rannvro Breizh e fell deomp : sevel ur galloud politikel e Breizh evit ledanaat ar barregezhioù. Evel-se e c’hello Breizhiz ha Breizhadezed kemer perzh war-eeun en dibaboù.
A bep tu e klever kaoz deus un demokratelezh tostoc’h deus ar bobl, pa vefe war dachenn ar yec’hed, an adunvaniñ e Breizh, an ingalded merc’hed/paotred, an endro, ar servijoù publik, ha kement zo tout…
Ar gwir da zibab hag azgoulenn ar referendom e Breizh a grog da vezañ lakaet war-wel er vuhez politikel, en ensavadurioù evel Rannvro Breizh pe e kuzul-kêr Naoned. Se zo disoc’h youl greñv ar bobl a responter dezhi gant promesaoù hepken. Siwazh ne seblanter ket mennet da vat da c’houlenn soñj pobl Vreizh dre ur votadeg.
An anvouezhiañ da vare dilennadegoù kêr ha berzh al listennadoù keodedel zo un heklev d’ur framm demokratel diamzeriet. Diskouez a ra ur c’hoant bras da cheñch penn d’ar vazh ha da grouiñ ur sevenadur demokratel breton.
E pep lec’h en Europa e vez ar pobloù oc’h en emaozañ evit termeniñ o dazont evel e Skos pe e Katalonia… Goulenn a reomp digant an holl re a vo war ar renk evit ar votadegoù rannvro pe departamant prometiñ da aozañ ur referendom evit dibab deus Brest da gKlison. Ar vouezhiadeg-se a servijo da choaz peseurt barregezhioù (lezennel pe kemmedel) a fell deomp amañ e Breizh, evit ma c’hello bevañ mat an holl ac’hanomp, en desped d’an orin, d’ar renkad sokial, d’an durc’hadur revel, d’ar jener.
Kerzhomp d’ar Sadorn 26 a viz Gwengolo 2020 betek tosenn ar Menez Bre, evit diskouez hor youl hag hon unaniezh. Emgav da 2 eur GM e Treglañviz evit ur gerzhadeg familh.

POUR LE DROIT DE DÉCIDER EN BRETAGNE : RENDEZ-VOUS LE SAMEDI 26 SEPTEMBRE À 14H00 À TRÉGLAMUS.
POENT EO DIBAB E BREIZH : EMGAV D’AR SADORN 26 A VIZ GWENGOLO DA 2EUR GM E TREGLAÑVIZ.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.