Non au gigantisme dans la pêche !

Jeudi 17 septembre 2020, après l’annonce de la sortie à Concarneau d’un chalutier géant de 81 m sous pavillon français, mais mastodonte de l’industrie de la pêche néerlandaise, la fédération UDB du Finistère apporte son soutien aux pêcheurs artisanaux bretons. Alors que le débat fait rage sur la ressource, l’industrie de la pêche continue de fabriquer des géants à l’effort de pêche considérable. L’UDB s’inquiète de la surpêche, notamment sur les frayères. Alors que, paradoxalement, on manque de marins-pêcheurs, les navires sont au contraire sont de plus en plus puissants et raflent en une nuit l’équivalent de ce qui est traité à Lorient à la journée ! Ce n’est plus acceptable !

A l’échelle de l’Union européenne, il serait pourtant possible d’assurer un repos biologique pour la ressource sans pénaliser les revenus. Moyennant un fonds mensuel de garantie minimum et donc des cotisations, il serait possible d’assurer une paye pour les équipages y compris quand ils ne peuvent pas sortir en mer. Cela permettrait de pallier les conséquences des périodes de tempêtes et améliorerait donc les conditions de travail des marins, mais aussi d’arrêter les sorties en période de frai et donc de permettre à la ressource de se reconstituer dans de meilleures conditions.

Fédération UDB Finistère / Penn-ar-Bed

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.