Loi sur la « sécurité globale » (Visualiser les votes des députés dans l’hémicycle)

Mercredi 25 novembre 2020, Loi sur la « sécurité globale »

par François Boulo

Hier s’est tenu le vote solennel en 1ère lecture de la loi sur la « sécurité globale » à l’Assemblée nationale.

C’est ce texte qui prévoit en particulier l’interdiction « de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification, autre que son numéro d’identification individuel, d’un agent de la police nationale, d’un militaire de la gendarmerie nationale ou d’un agent de police municipale ».
Cette loi est une honte absolue et une grave atteinte aux libertés fondamentales (liberté de la presse, droit d’informer, liberté d’expression).
Soyons clair : ceux qui auront à apprécier en premier l’intention malveillante de celui qui filme ne seront pas les juges … mais les policiers sur le terrain. L’objectif de ce texte est clair : empêcher les journalistes et les citoyens de filmer les violences policières.
Fait suffisamment rare pour être souligné, la presse a fait le travail sur ce sujet. Les députés ont donc voté en toute connaissance de cause.
Alors, qui sont les députés à avoir voter en faveur de cette loi scélérate ?
Outre les députés en marche, on retrouve presque l’intégralité des députés Les républicains ainsi que Marine Le Pen (dans le groupe des « non-inscrits »). On notera aussi tous ceux qui ont eu le « courage » de s’abstenir …
Voilà où en est rendue « la droite » dans notre pays. Pour ne pas perdre l’électorat de la police qui leur est largement acquis, ils sont prêts à voter des lois liberticides contre le peuple. Ils tiennent plus à se faire réélire qu’à servir le bien commun. Leurs intérêts personnels passent avant l’intérêt général.

Ces gens-là n’ont pas de convictions, ils n’ont que des ambitions.

#OnNoublieraPas

PS : Pour anticiper sur ceux qui tireraient des conclusions hâtives, mon commentaire ne vise pas non plus à défendre « la gauche ». Il était plus facile pour elle de voter contre la loi puisque les policiers ne votent pas pour elle en grande majorité. Il n’en demeure pas moins que dans les moments cruciaux, il faut juger les gens sur leurs actes. Et aujourd’hui, sans présager de ce que sera demain, c’est la gauche qui a défendu les libertés du peuple.

 

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/3254?fbclid=IwAR3m_XTLoFyGYPcHeoAXBb7i_7T62g7bPKz6uCf93-ZtqcsCfJwpTZ_Vbeg

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.