Nanomatériaux : pour vivre « heureux », les industriels décident de vivre cachés !

Mercredi 2 décembre 2020, En soulignant que les entreprises renseignent mal leur utilisation des nanomatériaux, l’ANSES confirme l’alerte lancée par Agir pour l’Environnement.

Dans sa première évaluatio du registre « R-nano » publiée ce 1er décembre, l’ANSES tape du poing sur la table et rejoint ce que dit Agir pour l’Environnement depuis des années : les entreprises font tout pour cacher la présence des nanomatériaux. Nanomatériaux : pour vivre « heureux », les industriels décident de vivre cachés !

 

 

Selon le rapport de l’ANSES, 90% des 52 000 déclarations déposées par les industriels depuis 2013 seraient incomplètes ou erronées.

Cela rend donc difficile toute traçabilité et donc toute évaluation de ces produits pourtant bien présents dans notre quotidien.

Ecrite sous l’influence des industriels, la loi Grenelle a ainsi crée un registre R-Nano censé apporter une transparence en matière de mise sur le marché des nanoparticules.

Pour Agir pour l’Environnement, « Le registre R-Nano est un simulacre de registre qui n’apporte aucune transparence mais donne bonne conscience aux industriels et aux pouvoirs publics ! »

Depuis de nombreuses années, Agir pour l’Environnement dénonce les petites cachoteries des industriels qui multiplient les entorses à la loi pour mieux imposer des nanoparticules dans de nombreux produits de la vie courante : produits alimentaires, dentifrices, crèmes solaires, maquillage, médicaments, peintures, textiles…

De surcroît, alors même que l’étiquetage [nano] des produits alimentaires et cosmétiques est obligatoire depuis plus de 5 ans au niveau européen, très peu de produits sont en conformité avec la loi.

Il est regrettable que ces multiples infractions ne soient pas sanctionnées par les pouvoirs publics qui préfèrent faire de la pédagogie auprès des opérateurs économiques au lieu de protéger les consommateurs.

Agir pour l’Environnement appelle les pouvoirs publics à plus de sévérité et exige des sanctions dissuasives pour les entreprises qui ne respectent toujours pas les dispositifs réglementaires en matière de nanomatériaux.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.