Brexit : Royaume-Uni-France, le deal du plutonium continue

Vendredi 4 décembre 2020, Sans doute pas de deal sur la pêche avant le 31 décembre 2020. Le 1er janvier 2021 se dressera la falaise du Brexit dans les eaux britanniques. Les premières campagnes de pêche de l’année risquent d’être noires et amères pour les marins-pêcheurs et les armateurs de Bretagne, de Normandie et du nord de la France. Par contre, question plutonium, l’entente est parfaite et c’est le grand amour sans masque entre le Premier Ministre français et son homologue britannique. Venu de Barrow-in-Furness, le Pacific Egret a débarqué à Cherbourg le 24 novembre 2020 « quelques centaines de grammes de plutonium » selon le communiqué officiel.

Robin des BoisLe plutonium est le pire déchet qui soit. C’est le rebut du retraitement des combustibles nucléaires usagés, une pratique obsessionnelle et compulsive dont la France est à la fois la victime et l’agent de propagation. La France a un stock d’environ 50 tonnes de plutonium sous sa responsabilité, de quoi empoisonner tout l’hémisphère nord. Dans la bombe de Nagasaki, il y en avait 9 kilos. Mais la France en veut encore, elle est plutovorace. Orano, grossiste français en plutonium, souhaite prendre possession du stock anglais et incorporer en douce ce déchet dans les combustibles neufs des centrales nucléaires mondiales.

Le Pacific Egret, pour la deuxième fois, a livré de quoi faire des essais préliminaires.

 

 

 

 

 

source : Robin des bois https://robindesbois.org/les-cargos-de-dechets-voyagent-malgre-la-pandemie-covid-19/

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.