août 12, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Anthony Stokes a de nouveau été libéré sous caution après avoir été arrêté et renvoyé en Écosse – The Irish Times

Les tribunaux écossais ont de nouveau libéré sous caution l’ancien international irlandais et footballeur celtique Anthony Stokes un an après qu’il ne soit pas revenu pour une audience de détermination de la peine.

L’homme de 33 ans a comparu lundi devant le tribunal du shérif d’Airdrie via une liaison vidéo depuis le poste de police de London Road à Glasgow. Son apparition est survenue un jour après avoir été arrêté par le PSNI en Irlande du Nord et transporté à pied de Belfast à Dundee pour son arrestation pendant un peu plus d’un an. Il comparaîtra à nouveau devant le tribunal du shérif de Hamilton le 19 août.

Un mandat d’arrêt contre Stokes a été délivré en Écosse il y a plus d’un an, où il a été reconnu coupable d’avoir enfreint une ordonnance l’empêchant de contacter le père de son ancien partenaire, Eliade Scott.

Stokes a été arrêté dimanche par le PSNI à la demande de la police écossaise. Il a ensuite été transporté de Belfast à Dundee vers 16 heures et a été escorté hors de l’avion par des agents de sécurité qui ont été utilisés en Écosse pour traduire les suspects en justice.

La police écossaise a confirmé qu’un homme avait été arrêté mais n’a pas nommé Stokes. « Un homme de 33 ans a été arrêté en lien avec des mandats d’arrêt en instance. Il doit comparaître devant le tribunal du shérif de Hamilton le lundi 18 juillet 2022. »

En juin dernier, le shérif Alan Mackay a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien footballeur professionnel après avoir plaidé coupable d’avoir enfreint une ordonnance de non-harcèlement entre novembre 2019 et février 2020.

READ  Sous-marin Madison, Barnes absent

« Il a plaidé coupable, a été libéré sous caution et a maintenant quitté le pays en violation de sa liberté sous caution », a déclaré le shérif MacKay à l’époque. Il n’est pas ici en violation des termes de la garantie. Je ne suis pas sûr du tout qu’il revienne à moins qu’on ne lui demande une sorte de salade. Je lance donc un mandat d’arrêt à son encontre. »

Un ordre violé par Stokes l’a empêché d’entrer en contact avec la famille de Mme Scott, avec qui il avait un jeune fils, et qu’il avait auparavant traqué et harcelé. En mai dernier, après que Stokes a plaidé coupable devant le tribunal du shérif de Hamilton pour avoir enfreint une ordonnance de non-harcèlement, le shérif Peter Anderson a reporté la peine d’un mois et a accordé à Stokes une libération sous caution.

Un mandat d’arrêt contre lui, qui a été exécuté dimanche, a été délivré à Belfast alors qu’il n’a pas assisté à son audience de détermination de la peine en juin 2021. Les autorités écossaises ont confirmé le mois dernier qu’elles le recherchaient toujours dans le cadre du mandat. En 2019, Stokes a admis avoir envoyé un grand nombre de messages abusifs à Scott par e-mail et une application de messagerie, et s’est présentée chez elle tard dans la nuit pour lui demander où elle se trouvait.

Cette campagne d’abus s’est déroulée entre juillet 2018 et février 2019. L’année dernière, il a suivi un cours de lutte contre la violence domestique et mis sous surveillance pendant deux ans pour les abus liés à Mme Scott. En 2017, Stokes a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour s’être fait passer pour Elvis Anthony Bradley, 53 ans, chez Buck Willis à Leeson Street, Dublin, le 8 juin 2013.

READ  Djokovic a remporté son quatrième titre consécutif à Wimbledon

En 2019, une affaire a été rejetée par les tribunaux de Dublin après avoir été accusé d’avoir agressé un homme au pub Fitzgerald’s sur Aston Quay, Dublin 2, le 16 mars de la même année. Stokes a nié l’accusation et a affirmé qu’il agissait en état de légitime défense.