octobre 25, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Chelsea et Liverpool dominent une gamme impressionnante de possessions pour exciter les fans de Newcastle

L’achat de Newcastle, soutenu par les Saoudiens, est imminent. Les fans espèrent que les nouveaux propriétaires suivront les traces de Roman Abramovich à Chelsea.

C’est beau Fella Mohammed bin Salman Sur le point d’évincer Mike Ashley à St James’ Park, l’attente inévitable est qu’il investisse rapidement et généreusement.

Ne sera pas le premier propriétaire Faites bonne impression en pulvérisant de l’argent. Chaque membre de ce XI, ainsi que les sauvegardes, a été enregistré dans la première fenêtre de transfert après l’acquisition du club.

Gardien de but : Edwin van der Sar (Manchester United)
La première signature de l’ère Glazer à Manchester United reste l’une des meilleures. Il a fallu six ans à Sir Alex Ferguson pour obtenir un remplaçant convaincant de Peter Schmeichel. Comme Edwin van der Sar enfin amélioré. Quatre titres de Premier League et un trophée de Ligue des champions ont été ajoutés à l’équipe naissante du Néerlandais depuis son arrivée à Old Trafford en 2005 jusqu’au coucher du soleil après sa retraite en 2011. Quel gardien.

Réserve : David James (Portsmouth)
Alexander Gaydamk savait que Portsmouth avait besoin d’une promotion professionnelle partagée par Sander Westerfield, Jimmy Ashdown et Dean Kelly lors de la saison 2005/06. David James a gardé autant de draps propres lors de ses cinq premiers matchs que ce trio en a réussi en 38, battant plusieurs records d’apparitions tout en remportant la FA Cup et a été nommé dans l’équipe PFA de l’année en 2008.

Arrière droit : Glenn Johnson (Chelsea)
Roman Abramovich a ouvert le bal sur ses dépenses totales de 2 milliards de livres sterling à Chelsea en achetant Glenn Johnson, après avoir atterri à West Ham. Le défenseur n’a pas été un énorme succès à Stamford Bridge, mais il a disputé 71 matches et remporté ses deux premiers titres en 2005, la Coupe de la Ligue et la Premier League. Un retour en force pour un joueur aimé de Claudio Ranieri et usurpé sous José Mourinho par le plus défensif Paulo Ferreira.

Réserve : Habib Bay (Newcastle)
Dimanche, lundi, Sam Allardyce était un « accord » qui a eu lieu en ces premiers jours naïfs et sexy sous Mike Ashley à Newcastle. Il a fait ses débuts en tant que remplaçant lors de sa seule victoire de derby en Premier League au cours de la saison 2007/08 et a changé les choses pour devenir un favori des fans avec le prix du joueur de l’année de Newcastle pour cette campagne à son doux nom.

Défense centrale : Sol Campbell (Portsmouth)
C’était le début de la fin pour Sol Campbell à Arsenal lorsque Bobby Zamora l’a tourmenté pour inspirer la dernière défaite à domicile d’Arsenal à Highbury en février 2006. Le milieu de terrain central s’était suffisamment rétabli pour marquer en finale de la Ligue des champions, mais en juillet, il cherchait un nouveau défi’. Portsmouth a fourni exactement cela, attirant Campbell vers le sud malgré l’intérêt de la Juve et de Fenerbahce. Trois saisons à Fratton Park ont ​​permis une rééducation complète et une transformation en un bon défenseur, menant au vainqueur de la FA Cup 2008, un dernier voyage en Europe et une série de finitions en milieu de tableau. Campbell a sauté en 2009 avant que le Pompéi ne coule vers l’atterrissage en 2010.

Sauvegarde : Matt Upson (West Ham).
Un rachat de 7,5 millions de livres sterling à Birmingham en janvier 2007 a permis à Matt Epson de gravir les hauteurs de West Ham à la neuvième place et à un creux de quatre ans et demi. En tant que capitaine du club à un moment donné, il est toujours l’un des derniers Hammers à marquer en Coupe du monde.

READ  Benbatl "Machine" Oisin Murphy se réjouit de la deuxième victoire de Joel Stakes | l'actualité des courses hippiques

Défense centrale : Michael Turner (Sunderland)
Le Guardian a noté qu’il s’agissait d’une « affaire extraordinairement bon marché » et qu’un « candidat au transfert pour voler la saison » était très étrange à l’été 2009. Ellis Short voulait faire bonne impression à Sunderland et remettre 4 millions de livres sterling à Hull pour un rencontre. La moitié du milieu de terrain guidant la sélection anglaise était la réponse. Turner est resté au Stadium of Light pendant trois ans, terminant 13e, 10e et 13e avant de rejoindre Le club préféré de Jimmy O’Hara.

Sauvegarde : John Mensah (Sunderland)
Turner a décrit un jour John Mensah comme le défenseur de « haute qualité, de premier plan et de classe mondiale » avec lequel il a joué. C’est dommage qu’il ait été grièvement blessé.

Arrière gauche : Jose Enrique (Newcastle)
Une autre signature d’Ashley – c’est un miracle que les fans reconnaissants de Newcastle ne puissent pas aimer – Jose Enrique était en fait le plus gros rachat au cours de cette fenêtre de transfert d’été en 2007. Deux saisons de Premier League ont plafonné la relégation, l’Espagnol jouant un rôle clé. Promotion instantanée où il a reçu le prix du meilleur joueur du tournoi. Un dernier entraînement à St James’ Park les a menés à la 12e place avant qu’Enrique ne se rende à Liverpool pour un léger profit.

Sous-titres : Wayne Bridge (Chelsea)
Au cours de ses cinq années à Chelsea, Wayne Bridge a remporté trois titres et brisé de nombreux cœurs d’Arsenal. Il n’a commencé que 12 matchs depuis sa victoire en 2004/05 en Premier League, mais a joué chaque minute de ses victoires en Ligue et en FA Cup 2007. Et oui, le but d’Arsenal.

Ailier droit : Ji Sung Park (Manchester United)
La source Chaque cauchemar de Paul Scholes et Andrea PirloJi Sung Park était autre chose. Son rythme de travail, sa mobilité et sa discipline étaient des éléments de la légende de Manchester United puisqu’il a joué des rôles clés dans quatre titres de Premier League et neuf autres titres, dont la Ligue des champions 2008. Sir Alex Ferguson a souvent parlé de sa frustration de devoir quitter la Corée du Sud. En finale, c’était l’influence et l’influence de Park depuis son déménagement à Old Trafford en 2005.

Réserve : Yossi Benayoun (Liverpool)
Yossi Benayoun a été le premier joueur à marquer un triplé en Ligue des champions, en Premier League et en FA Cup, et il est définitivement cet homme pour Liverpool. Certains ont peut-être été frustrés lorsqu’il a rejoint une équipe mise en place pour défier le titre de Premier League, quittant West Ham après deux ans de production. Mais l’international israélien a remporté toutes ses critiques, à l’exception de l’entraîneur Rafael Benitez avec des buts contre le Real Madrid au Bernabeu, des contributions similaires lors de matchs rapides contre Fulham et Arsenal en avril 2009 et des efforts qui ont mis les Reds temporairement en tête de la demi-finale de la Ligue Europa en 2010. -finale contre l’Atlético Madrid au stade d’Anfield.

READ  La Moldavie surprend le maire du Real Madrid au Bernabeu

Milieu de terrain : Claude Makelele (Chelsea)
“J’ai une super montre”, a déclaré Claudio Ranieri, rayonnant. “Et Claude est ma batterie. L’horloge fonctionne sur batterie. M. Abramovich veut construire une grande équipe, l’une des meilleures au monde. Nous avons un début. Maintenant, nous devons jouer, nous devons d’abord construire les fondations. ” Makelele était déjà la première couche de résistance dont Chelsea avait besoin, mais Mourinho portait un casque au lieu de Ranieri. Le milieu de terrain français a remporté plusieurs titres de Premier League en marquant des buts pour les Bleus, et a appelé le temps pour son séjour de cinq ans à Chelsea après avoir joué 120 minutes en finale de la Ligue des champions 2008 avant de se diriger vers le spécialiste des tirs au but Giuliano Belletti pour se préparer à la prochain drame de tirs au but.

Réserve : Lucas Leiva (Liverpool)
“Il a fait de son mieux à chaque fois qu’il a représenté Liverpool”, Steven Gerrard a dit un jour : À propos de “L’une des meilleures personnes que j’ai rencontrées pendant mon temps dans le football”. Cela n’a pas suffi à certains, car Lucas Leyva n’a pas pu dissiper tous les doutes de sa décennie à Anfield, mais a remporté le titre, atteint deux finales et se classant parmi les 50 meilleurs matchs de tous les temps pour Liverpool lors de l’un des plus turbulents du club. les périodes ne l’étaient pas. Mauvais dos.

Milieu de terrain : Joe Cole (Chelsea)
Considéré à un moment donné comme l’héritier naturel du génie artistique de Gianfranco Zola à Chelsea, Joe Cole était meilleur que ce que la plupart des gens se souviennent des Blues. Ceux qui pensent que Jose Mourinho l’a ruiné en remplaçant son penchant pour le flair et les compétences par un travail acharné et une responsabilité défensive, doivent au moins accepter qu’il est devenu davantage un joueur sous les Portugais et au-delà. Cole a laissé trois médaillés en Premier League et a joué des rôles cruciaux pour remporter le titre contre Manchester United en 2006 et 2010, tout en remportant la Coupe de la Ligue et la FA Cup à deux reprises et le prix du Joueur de l’année de Chelsea 2008. Si Avram Grant pouvait revenir en arrière temps L’ajustement ne l’a peut-être pas amené à Nicholas Anelka en prolongation pour la finale de la Ligue des champions cette année-là.

Réserve : Stellian Petrov (Aston Villa).
Randy Lerner a commencé comme il avait l’intention de continuer à Aston Villa, acceptant d’en signer un seul lors de son premier été en tant que propriétaire. Didier Agathe et Chris Sutton ont rejoint plus tard dans l’année en tant que transferts gratuits, mais Martin O’Neill a lancé sa carrière celtique en attirant Stilian Petrov vers le sud. capitaine. Joueur de l’année 2009. Qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Finaliste de la FA Cup. Demi-balle de 40 yards contre un derby. Finissant entre 6 et 16 pour la sixième saison consécutive. héros.

Ailier gauche : Damien Duff (Chelsea)
Le favori de Mourinho, la mère de RanieriEt les fans et tous ceux qui ont des yeux et des sens variés, Damien Duff était loin de sa place dans l’impressionnante suite de Chelsea du milieu des années 2000. La combinaison de lui et d’Arjen Robben intimidait positivement les défenses adverses, qui auraient eu du mal à déterminer la faiblesse collective entre eux. Rapide, puissant, habile et heureux de rebondir, Duff était l’un des engins les moins importants de l’équipe qui a remporté et défendu le titre de Premier League.

READ  Tom Brady parle de retrouvailles «émotionnelles» avec les Patriots et Bill Belichick lors d'une soirée record | Nouvelles de la NFL

Réserve : Ryan Babel (Liverpool)
Ça viendra bien un jour. Ryan Babel aura toujours toute la personnalité sans les lier ensemble dans un package cohérent et cohérent. Le Néerlandais a eu ses moments à Liverpool – contre Arsenal et Chelsea lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions 2008, avec une victoire tardive à Anfield contre Manchester United – mais l’avion de Babelcopter n’a fait que survoler la vraie grandeur sans vraiment décoller.

Avant-centre : Fernando Torres (Liverpool)
“Nous étions très, très proches d’être l’une des meilleures équipes, mais quand j’ai laissé partir Xabi Alonso et Javier Mascherano, c’était un message clair. Les anciens propriétaires voulaient vendre le club trop souvent et l’équipe s’affaiblissait.” Fernando Torres a blâmé son départ de Liverpool aux pieds des tristement célèbres Tom Hicks et George Gillette, qui ont fait de lui la signature du record du club en juillet 2007, cinq mois après avoir finalisé l’achat de David Morris. Aussi frustrant que soit le manque de trophées, 81 buts en 142 matchs et l’offre de doubler votre argent de Chelsea en janvier 2011 représentaient un travail décent.

Sauvegarde : Darren Bent (Sunderland)
Veut-il aller à Hull City ? Non. Veut-il aller à Stoke ? Non. Veut-il aller à Sunderland ? Oui vraiment. Ainsi, lorsque Levi a cessé de jouer, Darren Bennett et les Black Cats sont revenus à l’été 2009. Pour 16,5 millions de livres sterling, il a marqué 36 buts en 63 matchs, a terminé troisième des Golden Boot Stakes 2009/10 et a marqué un but. Et il a fait des bénéfices lorsqu’il est parti pour Aston Villa en janvier 2011.

Attaque centrale : Luis Suarez (Liverpool)
De retour au Fenway Sports Group sous son nom d’origine New England Sports Ventures, John W. Henry, Tom Werner et leurs amis ont eu un avant-goût instantané de doux-amer sur le marché des transferts. Leur acquisition a été finalisée en octobre 2010, laissant la place à une fantastique fenêtre d’hiver 2011 dans laquelle Torres est parti, mais Luis Suarez et Andy Carroll se sont joints à lui pour le remplacer. Ce dernier peut surpasser le premier, mais Suarez a confortablement éclipsé Carroll à Anfield, marquant 82 buts en 133 matches pour égaler un trophée : la Coupe de la Ligue 2012, dans laquelle il n’a pas encore marqué en huitièmes de finale.

Réserve : Fernando Llorente (Swansea)
Propulsée par la promesse et l’excitation, l’ère Swansea pour Jason Levian et Steve Kaplan est le dernier chapitre de leur quête constante de développement et d’amélioration. Cet espoir s’est avéré douloureusement faux, mais l’été 2016 a amené Fernando Llorente dans le sud du Pays de Galles, où l’Espagnol a marqué 15 de ses 45 buts en Premier League lors de sa seule saison à Liberty.