Connect with us

Top News

Chemours étend la production de matériaux échangeurs d’ions Nafion™ en France pour répondre à la demande croissante du marché en matière de production d’hydrogène propre

Published

on

Chemours étend la production de matériaux échangeurs d’ions Nafion™ en France pour répondre à la demande croissante du marché en matière de production d’hydrogène propre

Wilmington, dl. – () — Chemours (« Chemours ») (NYSE : CC), une société mondiale de chimie avec des positions de leader sur le marché des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées et des matériaux de performance avancés, a annoncé aujourd’hui un investissement de 200 millions de dollars pour augmenter sa capacité. Nafion™ Les matériaux échangeurs d’ions doivent être situés dans l’usine de fabrication de Chemours à Villers-Saint-Paul, France. L’investissement de Chemours s’appuie sur les efforts existants aux États-Unis pour disposer d’une chaîne d’approvisionnement fiable et d’une forte capacité à permettre l’économie de l’hydrogène. Il soutiendra la demande croissante du marché pour la production d’hydrogène propre à l’aide d’un électrolyseur d’eau, le stockage d’énergie dans des batteries à flux, la conversion de l’hydrogène pour alimenter les véhicules à pile à combustible, et contribuera aux efforts européens et mondiaux plus larges pour permettre une transition vers une énergie propre. Dans le cadre de cet investissement, les capacités du site de fabrication régional de Chemours seront étendues pour soutenir et améliorer les avancées technologiques et les nouveaux produits pour l’économie mondiale de l’hydrogène.

« Notre société a une énorme opportunité de construire un avenir plus durable, et cela doit inclure la transition vers une énergie plus propre. « La chimie détient les clés de cet avenir et continuera de jouer un rôle important dans la promotion de l’économie de l’hydrogène », a déclaré Mark Neumann, président et chef de la direction de Chemours. « Chemours a choisi la France pour cet investissement dans l’économie de l’hydrogène en raison du fort alignement entre notre vision d’une croissance durable, l’objectif du gouvernement français de créer une économie de l’hydrogène fiable et robuste, et l’ambition de l’UE de réaliser une transition énergétique propre basée sur les objectifs fixés dans la loi climatique de l’UE. Grâce à l’équipe exceptionnelle du site de Villers-Saint-Paul, de la communauté environnante et de l’ensemble de la région des Hauts-de-France, nous allons étendre l’impact de la technologie Nafion™ Proton Exchange Membrane pour contribuer à la décarbonation à l’échelle mondiale.  »

Malgré la forte croissance du déploiement des technologies de l’hydrogène vert, la mise à l’échelle et la capacité de la chaîne d’approvisionnement de l’économie de l’hydrogène restent essentielles pour réaliser le plein potentiel de l’énergie hydrogène et répondre à la demande croissante. Une solution prometteuse pour la production d’hydrogène vert est la technologie Nafion™ Proton Exchange Membrane (PEM), qui présente de nombreux avantages, notamment un démarrage plus rapide, moins de composants, une empreinte plus petite, une maintenance plus simple et zéro émission lorsqu’elle est combinée à des énergies renouvelables.

READ  La "richesse artistique" de l'Inde fascine les auteurs français depuis des siècles : la lauréate du prix Nobel Annie Ernault ;

« Faire progresser l’économie de l’hydrogène est une formule gagnante pour les personnes et la planète, mais son succès nécessite la performance des produits, l’innovation, des approvisionnements évolutifs et une fabrication responsable et durable », a déclaré Dennis Dignam, président d’Advanced Performance Materials chez Chemours.Chemours s’est engagé à permettre la transition vers une économie mondiale de l’hydrogène, et notre investissement à Villers-Saint-Paul soutient cette ambition. L’ajout de capacité de production en France offre un accès national direct à l’Europe à nos matériaux échangeurs d’ions Nafion™ tout en élargissant notre capacité mondiale pour aider nos clients à se développer rapidement et à mettre en œuvre des solutions hydrogène.  »

L’investissement de Chemours est soumis à l’obtention de tous les permis et licences usuels nécessaires pour la construction et l’exploitation du site de Villers-Saint-Paul de 40 hectares, qui comprendra l’expansion de la production d’ionomère et des membranes associées pour fournir une capacité supplémentaire aux fournisseurs de matériaux Nafion™. L’investissement de 200 millions de dollars démontre l’engagement continu de Chemours envers la fabrication responsable tout en soutenant l’objectif de responsabilité d’entreprise 2030 de Chemours à atteindre Génère 50 % ou plus de ses revenus à partir de produits qui contribuent aux objectifs de développement durable des Nations Unies. De plus, l’extension du site créera des opportunités d’emplois dans la région Hauts-de-France, et Chemours prévoit environ 80 postes à temps plein et environ 50 postes en CDI.

L’engagement de Chemours à soutenir l’économie de l’hydrogène comprend également la participation et le soutien de l’entreprise à Hydrogen Power and Initiative Pôle Hydrogène Régionalainsi que le lancement Partenariat pour l’hydrogène propre et Centre pour l’hydrogène propre avec l’Université du Delaware. La société est également un membre actif de l’Hydrogen Council, de l’Hydrogen Europe et de la Renewable Hydrogen Alliance.

À propos de Chemours

Chemours Corporation (NYSE : CC) est un leader mondial des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées et des matériaux de performance avancés qui fournit aux clients des solutions dans un large éventail d’industries avec des produits définissant le marché, une expertise en matière d’applications et des innovations axées sur la chimie. Nous fournissons des solutions personnalisées avec une large gamme de produits chimiques industriels et spécialisés pour des marchés tels que les revêtements, les plastiques, la réfrigération et la climatisation, les transports, les semi-conducteurs, l’électronique grand public, les industries générales, le pétrole et le gaz. Nos produits phares comprennent des marques notables telles que Ti-Pure™, Opteon™, Freon™, Teflon™, Viton™, Nafion™ et Krytox™. La société compte environ 6 400 employés et 29 sites de fabrication desservant environ 3 200 clients dans environ 120 pays. Chemours a son siège social à Wilmington, Delaware et est cotée à la Bourse de New York sous le symbole CC.

READ  La composante espagnole demande la même fiscalité qu'en France - Explica .co

Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiter chemours.com Ou suivez-nous sur Twitter @employé ou alors LinkedIn.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, au sens de l’article 27A du Securities Act de 1933 et de l’article 21E du Securities Exchange Act de 1934, qui impliquent des risques et des incertitudes. Les déclarations prospectives fournissent des attentes actuelles d’événements futurs sur la base de certaines hypothèses et incluent toute déclaration qui ne se rapporte pas directement à des faits historiques ou actuels. Les mots « croire », « s’attendre à », « vont », « anticiper », « planifier », « estimer », « objectif », « projeter » et des expressions similaires, entre autres, identifient généralement des « énoncés prospectifs », qui parler seulement à la date à laquelle ces déclarations ont été faites. Ces déclarations prospectives peuvent traiter, entre autres, de l’issue ou de la résolution de toute responsabilité environnementale en cours ou future, et de l’initiation, de l’issue ou de la résolution de toute enquête réglementaire, enquête, procédure ou initiation, issue ou règlement de tout procès ou changements dans les réglementations environnementales aux États-Unis ou dans d’autres juridictions affectant la demande ou l’approbation de nos produits, les performances opérationnelles et financières futures attendues de nos segments individuels et de notre société dans son ensemble, les plans d’affaires, les attentes, les buts, les objectifs, engagements, investissements et projets en capital, dépenses en capital ciblées, plans de dividendes ou de rachat d’actions, et l’adéquation ou la protection continue de la propriété intellectuelle, les objectifs de réduction des coûts ou d’économies, les plans d’augmentation de la rentabilité et de la croissance, notre capacité à faire des acquisitions, intégrer les activités acquises ou des actifs dans nos opérations, et réaliser les synergies ou les économies de coûts attendues, qui sont toutes soumises à des risques et incertitudes importants qui pourraient entraîner des résultats réels sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations. Les déclarations prospectives sont basées sur certaines hypothèses et projections d’événements futurs qui peuvent ne pas être exactes ou réalistes. Ces déclarations ne constituent pas une garantie des performances futures. Les déclarations prospectives impliquent également des risques et des incertitudes qui échappent au contrôle de Chemours. De plus, la pandémie actuelle de COVID-19 a considérablement affecté l’économie nationale et mondiale, les marchés des produits de base et les marchés financiers, ce qui a eu et nous prévoyons qu’il continuera d’avoir un impact négatif sur nos résultats financiers. L’ampleur et l’impact de la pandémie restent à déterminer et ont jusqu’à présent inclus une volatilité importante des marchés financiers et des matières premières et une grave perturbation de l’activité économique. La réponse des secteurs public et privé a entraîné des restrictions de voyage, des fermetures temporaires d’entreprises, des quarantaines, la volatilité des marchés boursiers et une perturbation mondiale de l’activité des consommateurs et des entreprises. Des problèmes indépendants de notre volonté ont affecté nos activités et nos opérations et peuvent ou peuvent continuer à entraver notre capacité à fournir des biens et des services aux clients, à perturber nos chaînes d’approvisionnement, à nuire à nos partenaires commerciaux, à réduire considérablement la demande pour nos produits et à nuire à la santé et le bien-être de nos employés ou causer d’autres événements inattendus. En outre, il peut exister d’autres risques et incertitudes que Chemours n’est pas en mesure d’identifier à l’heure actuelle ou que Chemours ne s’attend pas actuellement à avoir un impact significatif sur ses activités. Les facteurs qui pourraient causer ou contribuer à ces différences comprennent les risques, les incertitudes et d’autres facteurs discutés dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, y compris notre rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 septembre 2022 et dans le Rapport annuel sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2021. Chemours n’assume aucune obligation de réviser ou de mettre à jour tout énoncé prospectif pour quelque raison que ce soit, sauf si la loi l’exige.

READ  Le Diplomate fête 10 ans de culture de café français à DC - NBC4 Washington

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Les ministres arménien et français saluent la coopération bilatérale en matière de défense – Radio publique d'Arménie

Published

on

Lors d'une réunion à Erevan, les ministres de la Défense arménien et français Suren Babikyan et Sébastien Lecornu ont salué la coopération en matière de défense entre les deux pays.

Les ministres ont également identifié plusieurs nouveaux domaines de coopération.

Ils ont souligné l'importance de la coopération militaro-technique arméno-française dans le contexte des réformes des forces armées de la République d'Arménie et des efforts visant à la transformer en une base institutionnelle à long terme.

Une attention particulière a été accordée aux questions d'éducation militaire, d'entraînement au combat, de divers programmes de formation, de conseil et de soutien d'experts.

La réunion a également discuté de l'état actuel de la coopération militaro-technique et des mesures futures pour assurer sa continuité.

Soren Babikyan et Sebastian Lecornu ont également échangé leurs points de vue sur les questions de sécurité régionale.

Les ministres ont souligné que la coopération en matière de défense et les efforts communs entre l'Arménie et la France visent uniquement à apporter la paix et la stabilité à long terme dans la région du Caucase du Sud, ainsi qu'à développer la capacité de défense des forces armées arméniennes afin de renforcer l'indépendance. Souveraineté et intégrité territoriale de la République d'Arménie.

READ  La composante espagnole demande la même fiscalité qu'en France - Explica .co
Continue Reading

Top News

La France et les Européens ont réduit les dépenses « vertes ».

Published

on

La France et les Européens ont réduit les dépenses « vertes ».

Depuis que Gabriel Attal a été nommé Premier ministre, les écologistes sont mécontents. Suite aux récentes protestations des agriculteurs, auxquelles le gouvernement a répondu en abrogeant les réglementations environnementales et en arrêtant « temporairement » le programme de réduction des pesticides Ecovito, l'annonce d'économies budgétaires du gouvernement devrait s'appuyer largement sur les « crédits verts ».

En savoir plus Abonnés uniquement La protection de la biodiversité, grand perdant de la crise agricole

Dimanche 18 février, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, réclamant une réduction des dépenses de 10 milliards d'euros, a promis que tous les ministères devraient contribuer. Cependant, en détaillant certaines des réductions les plus spécifiques, le ministre n'a pas tardé à cibler la planification environnementale. Le budget du plan d'aide à la rénovation de MaPrimeRénov sera réduit d'1 milliard d'euros, et la contribution de la France au Fonds vert pour le climat, qui permet aux collectivités locales d'investir dans des projets de transformation environnementale, sera réduite de 400 millions d'euros.

« Le réarmement financier de la France est indispensable pour nous préparer à toute éventualité future et nous permettre de financer notre modèle social », a expliqué Le Maire lors d'une conférence de presse, laissant Thomas Cazenave, secrétaire d'État chargé des Comptes publics, défendre la rénovation thermique. de bâtiments. : « C'est une politique que nous avons fortement soutenue, et continuerons de soutenir encore cette année, mais nous en revoyons la portée. »

« refroidissement machine »

Ces annonces représentent un coup dur pour la promesse du gouvernement d’augmenter significativement le budget alloué à la transition bas carbone entre 2023 et 2024. À l’automne, les députés alliés de Macron se sont vantés d’une augmentation des soldes de paiement de 7 milliards d’euros (10 milliards d’euros). En mandats d'engagement) pour cette transformation. Ils étaient particulièrement fiers de recevoir le soutien du programme MaPrimeRénov, de 2,5 à 4 milliards d'euros. Selon eux, cette action était le symbole d’un « environnementalisme populaire » qui n’est ni « punitif » ni « négationniste » (nier la réalité du changement climatique).

READ  Keelings rachète Caposud et vise une nouvelle croissance en France | condition

Pour justifier sa décision, le ministère de l'Economie a expliqué qu'il fallait « refroidir la machine », même si les 300 millions d'euros alloués à ce dispositif n'avaient pas été dépensés d'ici 2023, faute d'artisans disponibles pour réaliser des rénovations chez les particuliers. maisons. Il en va de même pour le dispositif dit de « location sociale », qui permet à la plupart des familles aux revenus modestes d'acquérir une voiture électrique pour 100 euros par mois. À la mi-février, après six semaines de fonctionnement et quelque 50 000 demandes – démontrant la réelle nécessité d’un tel programme – le gouvernement a confirmé qu’il mettrait fin au programme pour cette année, toujours en raison de problèmes de financement.

Il vous reste 62,89% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Continue Reading

Top News

New York Fries ouvre sa deuxième succursale aux États-Unis à Edison

Published

on

New York Fries ouvre sa deuxième succursale aux États-Unis à Edison

La chaîne de restaurants canadienne New York Fries est revenue aux États-Unis et a commencé son voyage américain dans le New Jersey.

Le restaurant spécialisé dans les frites a ouvert son deuxième emplacement aux États-Unis le 11 février dans l'aire de restauration du Menlo Park Mall à Edison. La grande cérémonie d'ouverture aura lieu le 29 février.

New York Fries propose des frites fraîches à base de pommes de terre de l'Idaho, servies nature ou chargées de garnitures comme du queso et de la salsa. Sauce au fromage et bacon émietté. Sauce au fromage et chili. Crème sure et tomates.

Restaurants de l'année : Situé dans un centre commercial, ce restaurant Old Bridge est l'un des meilleurs restaurants des États-Unis

Mais son menu principal est difficile à trouver sur le sol américain : la copieuse poutine canadienne, composée de frites garnies de sauce au bœuf et de fromage en grains du Wisconsin.

« La sauce dissout le caillé et le rend agréable et filandreux », a déclaré Craig Burt, directeur des opérations de New York Fries. « Le cheddar caillé est fabriqué à partir de fromage jeune, ce qui lui donne une saveur unique. »

New York Fries cuit ses frites dans de l'huile de tournesol et livre chaque commande en 30 secondes.

Honneurs locaux : Vous ne devinerez jamais quel restaurant du centre de Jersey a été désigné comme l'un des meilleurs par Yelp.

« Les frites sont dorées et croustillantes, et l'intérieur est aussi moelleux qu'une pomme de terre au four », a déclaré Burt. « Et la seule chose qui passe dans nos friteuses, ce sont les pommes de terre, donc aucune autre saveur ne s'en dégage. Vous goûtez la saveur des vraies pommes de terre de l'Idaho. »

READ  La composante espagnole demande la même fiscalité qu'en France - Explica .co

Les frites de New York sont peut-être nouvelles pour les Américains (il existe également un emplacement à Long Island), mais elles sont un incontournable au Canada, où elles comptent plus de 100 emplacements. Elle possède également 25 sites au Moyen-Orient. Au Canada, on trouve des frites fraîches partout, des terrains de baseball aux stands en bordure de route, a déclaré Burt.

La marque, propriété de la plus grande entreprise de restauration au Canada, Recipe Restaurant Group, est née à New York lors de sa création au début des années 1980.

Le site de New York a fermé ses portes en 1984, mais à ce moment-là, il était déjà en plein essor au Canada après qu'un Canadien ait obtenu l'autorisation d'ouvrir des magasins.

D'ici avril, un restaurant du restaurant à Jersey City ouvrira également, ainsi qu'un autre à Long Island.

Il va: Aire de restauration au centre commercial Menlo Park, 55 Parsonage Road, Edison ; fr.newyorkfries.com.

communication: [email protected]

Jenna Intersimone fait partie du personnel de USA TODAY NETWORK New Jersey depuis 2014, étant devenue blogueuse devenue journaliste après avoir créé son propre blog de voyage primé. Pour un accès illimité à ses histoires sur la nourriture, les boissons et le plaisir, veuillez vous abonner ou activer votre compte numérique dès aujourd'hui. Vous pouvez également la suivre sur Instagram à @seejennaeat Et sur Twitter à @JIntersimone.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023