Connect with us

Economy

Christmas plans inside Dublin International Airport as 850,000 festive flyers to enjoy massive plastic surgery

Published

on

Dublin Airport will feature three new food and beverage outlets in time for a Christmas party that will see 850,000 people pass through the gates, staff declared: « The commotion is back. »

Business is approaching pre-Covid levels after last year when only 235,000 celebratory flyers were on board.

6

Irish Sun reporter Rosen Phelan at Terminal 51 & Green after US Customs and Border Protection at Dublin AirportCredit: Gary Ash – The Sun, Dublin
About 1.4 million passengers passed through Dublin Airport in November

6

About 1.4 million passengers passed through Dublin Airport in NovemberCredit: Crispin Rodwell – The Sun, Dublin

The Irish Sun has been given exclusive access to a new four-year plan at the airport, which will see improvements to all 40 bars and restaurants to keep pace with demand from passengers spending more time in terminals before flights.

Dublin Airport’s head of food and beverage, Surcha Nick Owen, said they want to provide « more and more reasons » for holidays to arrive early before flights.

She said: “Many of our passengers travel through the airport several times a year, and it is a ritual to have their pre-flight pints before hopping on a plane or eating.

“And we love that passengers have their favorite place to go. As we transform, we want to give travelers more and more reasons to plan to get to the airport early and use it as a way to start their journey.”

Nearly 1.5 million people passed through the airport over Christmas 2019, which means they still have some way to match the pre-pandemic numbers.

But about 1.4 million passengers crossed Dublin Airport in November, down by 7.3 million since the start of the year.

Most Read in Irish Sun

The busiest day during the Christmas season is expected to be Sunday, December 19, closely followed by Tuesday, December 23, when people arrive home for their holidays despite ongoing concerns about the Omicron Covid variant.

READ  Supply chain crisis: carriers 'panic' over plans to ease rules on overseas heavy truck drivers | UK news

Since the lifting of Covid-19 restrictions on travel on July 19, about 1.2 million pints have been sold in airport bars, compared to five million sold in 2019.

And while the airport is branching out into newer cuisine, classic Irish dishes remain some of the most popular items on the airport’s menus – with 92,702 Irish breakfasts and 173,308 pints of Guinness served since July 19.

Two new bars will open in Terminal 1 before Christmas – a craft beer hotspot Tap and Brew and another called the Guinness Bar Experience.

The Guinness Bar experience will provide « Millions of Tourists » one last destination before they leave Ireland.

Customers at Tap and Brew will be able to order a pint of Dublin’s very own specialty brew, Altitude, along with gourmet sausages made with local Irish ingredients.

slow return

Head of media sales, Leonard Miller, told the Irish Sun that fishing pins and Dublin Airport go hand in hand.

He said: « If you go to Instagram and type ‘Dublin Airport,’ the thing you see is people taking pictures of their cubes.

« There’s always a Guinness and it’s the last pint before they go on vacation, or that nostalgia when you leave Ireland. »

Earlier this year, less than ten per cent of vendors at the airport were open, as Covid-19 kept international travel on a standstill. Since the reopening of international travel, 70 percent of vendors are open, passenger levels are 60 percent of 2019 levels, and overall food and beverage sales are up to 66 percent of normal levels.

Most passengers who transit through Dublin Airport are now doing so for the first time in at least 18 months and have faced some level of lockdown restrictions since March 2020.

READ  Twitter suspend les comptes de plusieurs journalistes

Surcha said airport companies have been preparing for a slow and hesitant return of passengers, but have noticed that travelers are spending more time at the airport and more time enjoying food and drink before their flights.

She said, “Covid was horrible for the food and drink.

“I think food and drink at Dublin Airport are the two industries most affected by the pandemic, aviation and hospitality, and they have been combined into one.

« It was really tough, but it’s a testament to our workers who kept things going. »

« Bumblebee Returns »

She continued, « To be at this point now where we’re actually opening up new units and introducing transitions, it’s great to have that positivity in the midst of the uncertainty right now. »

The head of the food and beverage department announced that « the noise is back » at the stations.

« We didn’t know how our passengers would cope, » said Surcha. « As we planned to resume international travel and prepare the airport and our F&B operators, we wondered, ‘What are they going to look for? »

« Our pleasure is that they definitely want to eat and drink, they want to sit in our outlets and enjoy a meal or a drink before they get on the plane. » She continued, « They come to the airport early because they don’t know how long it will take to get there.

“Then when they get here, we find that there is almost this sense of relief and the desire to go back to some kind of natural environment. So they act a lot like they did before Covid.

« The hype is back at the airport. We see it with the passengers, whether they’re traveling with a group of friends or as a couple.

« They are really positively involved with food and drink and because they make more time, they take that second or third drink or that cup of coffee or that bigger meal, so it’s great to see. » Nomad – A new ‘flexible’ vendor has already opened its doors to airport customers in Terminal 1.

READ  Citi demande 120 millions d'euros pour construire le siège des Docklands à Dublin

Surcha said the restaurant, which serves healthy breakfasts, lunches, coffee and « grab and go » food, is in line with customer demand.

long-term concerns

She said, “There is definitely a more trend towards health, wellness and sustainability. That is the trend all the time.

« Consumers are more aware of their choices and want to know more about what they are consuming – which is why Nomad is going so far. »

Airport staff are quite happy to return to normal activities since the ‘Flood Gates’ opened. The return of international flights also reopened airport lounges.

Just over half of Dublin Airport lounges are currently open with not enough demand yet to reopen them all.

But Terminal 51 and the green in the US pre-clearance section of Terminal 2 has seen twice the expected number of returning customers since it reopened in October.

And more and more families are taking advantage of the lounge – which costs €35 per person, with workstations, a gourmet menu and views of the ground floor of the runway outside – to escape the hustle and bustle of the airport.

Ove Doherty, director of travel services at Dublin Airport, said: “We saw about 200 per day, which is half of what we were doing before Covid but double what we were expecting so the demand was there.”

Concerns remain that further restrictions may be imposed here on non-essential international travel. As it stands, all people over the age of 12 arriving in Ireland require an approved PCR or antigen test – and without one, they are required to be quarantined.

Despite this, from Friday December 17 to Tuesday January 4 about 45,000 people are expected to come and go each day – up from 12,000 last year.

New NOMAD outlet at Dublin Airport

6

New NOMAD outlet at Dublin AirportCredit: Gary Ash – The Sun, Dublin
Roisin Phelan at the new Tap and Brew outlet

6

Roisin Phelan at the new Tap and Brew outletCredit: Gary Ash – The Sun, Dublin
Terminal 51 and Green Hall have seen double the expected number of returning customers since they reopened in October

6

Terminal 51 and Green Hall have seen double the expected number of returning customers since they reopened in OctoberCredit: Gary Ash – The Sun, Dublin
Aileen Dowd Food and Beverage Business Development (L) and Sorcha Níc Eoin, Head of F+B Dublin Airport

6

Aileen Dowd Food and Beverage Business Development (L) and Sorcha Níc Eoin, Head of F+B Dublin AirportCredit: Gary Ash – The Sun, Dublin

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Les promoteurs d’OCP vendent sur un quai à côté des gares routière et ferroviaire de Cork

Published

on

Les promoteurs d’OCP vendent sur un quai à côté des gares routière et ferroviaire de Cork

Un site de quai de premier ordre dans le centre-ville de Cork, construit il y a deux décennies par O’Callaghan Properties (OCP), à côté de la gare routière de la ville sur Anderson’s Quay, est maintenant vendu par des promoteurs pour leur permettre de se concentrer sur des projets mixtes beaucoup plus vastes. Plans d’usage sur les piles sud.

Je vais sur le marché cette semaine avec des agents Savills détenant un AMV de 4,25 millions d’euros plus un site de 0,48 acre au bord de la rivière, mais maintenant en sommeil depuis longtemps, à Anderson’s Quay, Clontarf Street et Lower Oliver Plunkett Street, précédemment occupé par Reliance Bearings et la Cork Society. pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux (CSPCA), l’ancien foyer des chats et des chiens de la ville.

Il n’a plus de permis de construire pour 150 000 pieds carrés de bureaux au-dessus des commerces au rez-de-chaussée, mais il pourrait désormais trouver d’autres utilisations, comme des hôtels, des appartements ou un autre mélange de bureaux entre de nouvelles mains différentes.

Se repérer : Peter Creighton, Brendan Byrne et Mark Kenworthy de Reliance Bearing and Gear Co à Anderson's Quay en 2003, Pic Denis Scannel
Se repérer : Peter Creighton, Brendan Byrne et Mark Kenworthy de Reliance Bearing and Gear Co à Anderson’s Quay en 2003, Pic Denis Scannel

Il s’est réuni vers 2005 lorsque OCP a payé les 7 millions d’euros alors annoncés pour l’ancien bâtiment et le site de Reliance Bearing de 0,4 acre, et a suivi avec un achat et un échange de site avec la CSPCA à laquelle les O’Callaghans (OCP) ont transféré construit à cet effet. Un bâtiment à Mahon Point, à côté du parc commercial dont le pilier est B&Q. (L’emplacement en question n’inclut pas la propriété d’angle autrefois occupée par le détaillant de sport Tommy Maher et, avant cela, par Union Chandlery.)

L'aube du nouvel âge : le lever du soleil se reflète sur la rivière Lee, à Kennedy Quay, Cork City, janvier 2021 Photo : Larry Cummins
L’aube du nouvel âge : reflet du lever du soleil sur la rivière Lee, à Kennedy Quay, Cork City, janvier 2021 Photo : Larry Cummins
READ  Le bien-être social a été condamné à verser une indemnité à l'ancien travailleur de Debenhams pour son travail légal après l'annulation de la décision

L’association caritative CSPCA, fondée dans les années 1870, était présente sur Clontarf Street depuis 1936, mais a passé des années à essayer de trouver un site meilleur et plus grand avant l’accord avec l’OCP, poursuivant ainsi le modèle de l’OCP consistant à trouver des « solutions » et de nouvelles règles pour les entreprises souhaitant à déménager. Des sites urbains précieux, tels que l’Irish Examiner d’Academy Street et Johnson & Perrot d’Emmet Place, pour permettre le développement du quartier commercial et d’appartements Opera Lane.

Force de la farine
Force de la farine

Commentant la décision de vendre le site profilé de Clontarf Bridge après près de 20 ans d’inutilisation ou de faible valeur entre-temps, un porte-parole d’O’Callaghan Properties a déclaré : « La décision de quitter le site d’Anderson’s Quay permettra au Groupe OCP de se concentrer pleinement sur ses projets… Les Grand Docklands à Kennedy Quay et le site Goldings.

« Les deux projets ont obtenu un permis de construire de la municipalité et OCP tient à les livrer le plus rapidement possible. Ces deux projets sont très ambitieux et nécessitent toute notre attention.

    Chantier de navigation NSQ2 et NSQ1, Albert Dock, Cork.  Photo de Dan Linehan
Chantier de navigation NSQ2 et NSQ1, Albert Dock, Cork. Photo de Dan Linehan

La planification des bureaux sur Anderson’s Quay a été sécurisée pour la première fois à la mi-2010, à peu près au même moment où le promoteur Owen O’Callaghan a également décidé de développer des bureaux sur les quais sud de la ville, à Navigation Square, sur un site de 2,25 acres sur Albert Quay, avec environ 500 000 personnes. pieds carrés au total proposés entre eux.

Ce déménagement vers les quais sud a depuis été suivi par l’assemblage d’un site à plus grande échelle sur le Kennedy Quay adjacent en aval de la rivière et le long de Center Park Road entre les mains du promoteur de deuxième génération Brian O’Callaghan, qui a repris les rênes après le décès d’Owen O’Callaghan en janvier 2017.

READ  Les clients hypothécaires laissés dans l’ignorance quant aux implications fiscales du paiement de la survaleur – Irish Times

Un porte-parole, Brian O’Callaghan, a déclaré : « Le projet à plusieurs composants Kennedy Dock est un développement transformateur pour les Docklands et la ville. La démolition du R&H Hall (silo à grains) s’est très bien déroulée, ainsi que le travail complexe de déménagement. tous les services publics – électricité, gaz, eau, télécommunications, etc. – ont désormais commencé.

Photo 2018 de l'Albert Dock avec le chantier de navigation d'OCP en début de construction.  Photo de Larry Cummins
Photo 2018 d’Albert Dock avec le chantier de navigation d’OCP en début de construction. Photo de Larry Cummins

La suppression des silos en béton des années 1930 des Kennedy Docks et le maintien de la façade en brique rouge du bâtiment Odlums sont considérés comme la clé d’un plan de 350 millions d’euros visant à convertir davantage les South Docks des utilisations de fret et de céréales pour inclure un hôpital de réadaptation, des immeubles de bureaux et un complexe résidentiel. Les plans initiaux du cinéma ont été abandonnés pour permettre la construction de 14 appartements supplémentaires : OCP a été parmi les premières entreprises de Cork à proposer des appartements en location au prix coûtant, pour la dernière partie du site de Lancaster Quay.

Autres projets pour Kennedy Quay et les South Quays
Autres projets pour Kennedy Quay et les South Quays

La deuxième partie du plan OCP dans la région des Docklands consiste à construire 1 325 logements (principalement des appartements à l’arrière de Kennedy Quay, sur le site d’engrais Golding sur Center Park Road/Monahan Road).

Cependant, même si la planification était assurée, cela dépendait de la capacité de Gouldings à déplacer sa base d’engrais à Marino Point (par coïncidence l’ancienne usine d’engrais NET) plus en aval, une décision qui était à la demande d’An Bord Pleanála depuis longtemps, 18 périodes mensuelles.

READ  Citi demande 120 millions d'euros pour construire le siège des Docklands à Dublin

La semaine dernière, cet appel a incité le directeur général de l’OCP, Brian O’Callaghan, à se plaindre lors d’un sommet construction/CIF à Cork que le développement du port de la ville était limité par de longs appels en matière de planification.

En dirigeant le site d’Andersons Quay d’un demi-acre à partir de 4,25 millions d’euros, les agents de Savills, Peter O’Meara et James O’Donovan, affirment qu’il conviendra à diverses utilisations, notamment des hôtels ou des appartements.

À côté du refuge de longue date de Simon Community, et à proximité du site de bureaux Prism Triangle, aujourd’hui disparu, et du site de Cork Harbour, où des plans pour une tour d’hôtel de 240 lits s’élevant sur 34 étages ont également été proposés par les acheteurs, basés aux États-Unis. Tower Holdings Group, à proximité des bus et des chemins de fer de Cork

Le site est également proche des gares routière et ferroviaire de la ville, dont l’usage est considérablement accru dans le cadre des plans de transports publics de TFI.

Il est également proche d’hôtels existants tels que le Clayton at City Quarter, le Leonardo (anciennement Jurys Inn) à Anderson’s Quay et The Dean, ainsi que d’autres hôtels proposés au Coliseum et Parnell Place où Tetrarch Capital a réalisé la planification d’un hôtel. en 2018 dans les anciens bâtiments en… Grès rouge dans l’ancien entrepôt.

Pendant ce temps, la construction d’appartements devrait commencer à la fois sur les quais nord (Horgans Quay) et sur les quais sud (Kennedy Quay, etc.) suite aux récentes subventions de l’État visant à rendre financièrement réalisable le développement résidentiel à haute densité.

Détails : Savills 021-4271371

Continue Reading

Economy

Une guerre des prix de l’épargne a éclaté alors que la Banque d’Irlande entre dans la mêlée avec de nouveaux comptes.

Published

on

Une guerre des prix de l’épargne a éclaté alors que la Banque d’Irlande entre dans la mêlée avec de nouveaux comptes.

Bank of Ireland a surpris le marché en introduisant deux nouveaux comptes de dépôt offrant des paiements allant jusqu’à 3 %.

Cela survient alors que de nouveaux chiffres montrent que les consommateurs irlandais ont commencé à déplacer leur épargne des dépôts à vue et des comptes à vue qui rapportent peu ou pas d’intérêts vers des comptes de dépôt à terme offrant des rendements plus élevés.

L’économiste indépendant Simon Barry a déclaré que le volume des dépôts à terme détenus par les ménages dans les établissements de crédit irlandais s’élevait le mois dernier à plus de 10 milliards d’euros, selon les derniers chiffres de la Banque centrale européenne.

Il s’agit du niveau le plus élevé depuis les premiers mois de la pandémie en mai 2020, et il représente plus du double du niveau observé en septembre dernier.

Les ménages ont régulièrement investi dans des dépôts à terme au cours des 14 derniers mois.

« Les ménages continuent de réagir progressivement à la hausse des taux d’intérêt disponibles sur les dépôts à terme, la moyenne en mars s’établissant à 2,51%, contre une moyenne du marché de seulement 0,13% pour les dépôts à vue », a déclaré Barry.

La part du total des dépôts des ménages détenus sur des comptes à vue peu rémunérateurs reste très élevée, à 89,1 % en avril, a-t-il déclaré.

La décision de la Bank of Ireland d’offrir de meilleurs taux d’épargne est considérée comme une réaction à la croissance rapide de Revolut, qui a lancé la semaine dernière un produit d’épargne sur le marché irlandais payant jusqu’à 3,49 %.

READ  Citi demande 120 millions d'euros pour construire le siège des Docklands à Dublin

Le projet de la Bank of Ireland d’introduire deux nouveaux comptes bien rémunérés pour les épargnants est considéré comme une réponse directe à l’entrée de Revolut sur le marché de l’épargne ici.

L’application Money prétend avoir 2,7 millions de clients dans ce pays.

La guerre des prix de l’épargne survient à un moment où les banques étaient censées réduire leurs taux d’intérêt, la Banque centrale européenne devant commencer à réduire ses taux d’intérêt à partir de la semaine prochaine.

Désormais, la Bank of Ireland va introduire un nouveau taux de dépôt à terme fixe sur deux ans pour les clients particuliers et professionnels de 3 % AER (taux annuel équivalent).

Les dépôts à terme d’un an pour les particuliers et les entreprises bénéficieront d’un nouveau taux d’intérêt de 2,5 %.

Les nouveaux tarifs seront disponibles à partir du 6 juin.

La banque a déclaré qu’il n’y aurait pas de limite à la hausse sur les fonds pouvant être déposés ou sur les fonds qui rapporteront des intérêts, tandis que jusqu’à 25 % des fonds pourront toujours être retirés pendant la durée.

Susan Russell, directrice des ventes au détail chez Bank of Ireland en Irlande, a déclaré : « Nos nouveaux comptes à terme fixe d’un et deux ans offrent de meilleurs taux ainsi que des fonctionnalités flexibles telles que la possibilité d’accéder à une partie de votre argent si nécessaire et une ouverture de compte facile en Irlande. en succursale ou en ligne.

« Il n’y a aucune obligation d’ouvrir un compte courant et il n’y a aucun frais ni abonnement pour accéder à ces tarifs. »

READ  Facebook et Instagram ont été condamnés à une amende de 390 millions d'euros par l'organisme irlandais de surveillance des données

« Ce sont des taux compétitifs proposés par la Bank of Ireland », a déclaré Darragh Cassidy du site de comparaison de prix Bonkers.ie.

Au cours des dernières semaines, nous avons vu N26 et Revolut lancer des produits d’épargne pour leurs clients en Irlande et « cela semble être une réponse claire à cela », a-t-il déclaré.

Cassidy a déclaré que les épargnants irlandais perdaient collectivement des milliards d’euros d’intérêts chaque année en ne plaçant pas leur argent sur des comptes d’épargne à meilleur rendement.

Au lieu de cela, ils les laissent sur des comptes qui rapportent peu ou pas d’intérêts. Cette apathie aide également les banques à réaliser des bénéfices records.

Continue Reading

Economy

La liste complète des allocataires éligibles à une subvention de 1 850 € sera versée la semaine prochaine

Published

on

La liste complète des allocataires éligibles à une subvention de 1 850 € sera versée la semaine prochaine

Une subvention de 1 850 € sera versée la semaine prochaine aux personnes éligibles, et vous pourrez savoir ici si vous en faites partie.

Le montant sera versé jeudi 6 juin et sera versé automatiquement par la Direction de la Protection Sociale. Répondre à l’invitation directe.




Vous trouverez ci-dessous une liste de toutes les personnes éligibles à la bourse.

En savoir plus: Met Eireann propose des prévisions météorologiques passionnantes pour juin en Irlande – mais il y a un problème

En savoir plus: Rencontrez le jeune chauffeur de taxi de Dublin, Abi Marr, qui laisse les passagers hébétés lorsqu’ils montent dans le taxi

La Carer Support Grant est automatiquement versée aux personnes qui reçoivent :

  • Allocation de soignant (taux plein et demi-taux)
  • Prestation pour aidant naturel
  • Allocation de soins à domicile.

Si vous ne recevez pas l’un de ces paiements, vous pouvez toujours bénéficier de la Carer Support Grant.

Doit être:

  • A 16 ans ou plus
  • Réside habituellement en Irlande
  • Prendre soin de la personne à temps plein
  • Prendre soin de la personne pendant au moins 6 mois (cette période de 6 mois doit inclure le premier jeudi de juin)
  • Habiter avec la personne dont vous vous occupez (ou si vous n’habitez pas avec elle, vous devez répondre à certains critères – par exemple, la personne doit pouvoir vous contacter rapidement et directement)

Pendant la période de garde de 6 mois, vous ne pouvez pas :

  • Travailler plus de 18,5 heures par semaine (en tant que salarié ou indépendant)
  • Participer à un cours d’éducation ou de formation pendant plus de 18,5 heures par semaine
  • Bénéficiez de la prime de demandeur d’emploi ou de l’allocation de demandeur d’emploi
  • Connectez-vous pour recevoir les contributions approuvées
  • Vivre dans un hôpital, une maison de convalescence ou un établissement similaire
READ  Facebook et Instagram ont été condamnés à une amende de 390 millions d'euros par l'organisme irlandais de surveillance des données

Vous n’êtes pas obligé de passer une condition de ressources pour obtenir une subvention de soutien aux soignants. Si vous parrainez plusieurs personnes, une subvention est versée à chacune d’entre elles.

Si vous vous occupez d’un enfant qui est hospitalisé ou dans un autre établissement pour un traitement médical après la naissance, vous pouvez être éligible à une subvention de soutien aux soignants. Pour bénéficier de l’allocation, votre enfant doit avoir un handicap qui lui donne droit à l’allocation de soins à domicile.

Quel est le montant de la subvention de soutien aux aidants ?

La bourse est d’une valeur de 1 850 € et sera versée le 6 juin. Vous pouvez l’utiliser comme vous le souhaitez. Ce n’est pas imposable. Vous pouvez demander la Carer Support Grant pour une année donnée, d’avril de cette année au 31 décembre de l’année suivante.

Par exemple, vous pouvez demander la subvention de soutien aux soignants 2024 à tout moment entre avril 2024 et le 31 décembre 2025.

Rejoignez le service d’actualités de l’Irish Mirror sur WhatsApp. Cliquez sur ce lien Recevez les dernières nouvelles et les derniers titres directement sur votre téléphone. Nous proposons également aux membres de notre communauté des offres spéciales, des promotions et des publicités de notre part et de celles de nos partenaires. Si vous n’aimez pas notre communauté, vous pouvez la consulter à tout moment. Si vous êtes curieux, vous pouvez lire notre site internet Avis de confidentialité.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023