décembre 4, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Comment les stations de ski françaises économisent de l’énergie face à la crise énergétique en Europe

Téléski à Megève, France. image: skmegeve Instagram

La flambée des prix de l’énergie en Europe a conduit les gouvernements à implorer les industries et les particuliers de réduire leur consommation d’énergie et de chauffage cet hiver. Les stations de ski alpin étudient leurs options pour la saison 22/23. SnowBrains s’est récemment penché sur la situation en Suisse. Aujourd’hui, SnowBrains fait le point sur la situation des stations françaises.

Après deux saisons Covid avec des fermetures complètes ou des interruptions majeures des opérations de ski, les stations françaises attendaient avec impatience leur première saison de ski régulière en deux ans. En raison de la crise énergétique en Europe, de nombreux exploitants de stations balnéaires envisagent désormais la saison à venir avec une certaine inquiétude, car les coûts énergétiques ont augmenté de 300 % pour certains.

70% des quelque 300 stations de ski en France ont des contrats de trois ans avec le fournisseur public d’électricité FED. Il doit être renégocié cet automne et certains craignent qu’EDF ne demande une multiplication par vingt des taux antérieurs. EDF estimait un prix entre 800 – 1000 le mégawatt, et l’hiver dernier il n’était que de 50 euros le mégawatt. Anne Marti, vice-présidente de la Fédération des domaines skiables français, Domaines skiables de France («DSF»), demande au gouvernement français de mettre en œuvre une proposition de l’UE qui plafonnerait les prix à 180 € par mégawattheure.

Le président français Emmanuel Macron a demandé à toutes les entreprises et à tous les particuliers de réduire leur consommation d’électricité de 10 % jusqu’au 31 mars 2023. Par exemple, la tour Eiffel éteindra tôt l’éclairage nocturne et la température des piscines sera abaissée dans tout le pays. Les stations de ski se disent plus que disposées à faire leur part. « Avec quelques changements intelligents, nous pouvons tous atteindre une réduction de 10 % », a confirmé Alexander Mullen, président du Dubai Shopping Festival. Les propositions faites en France pour gérer la saison 22/23 sont :

  • Exécutez le téléphérique au lieu de 2
  • Décélération de la vitesse des fauteuils roulants de six mètres à quatre mètres par seconde
  • Ne pas préparer chaque jogging tous les jours
  • Répercuter certaines augmentations des prix de l’énergie sur les clients
READ  Kanebe bat Muguruza à Roland-Garros lors du dernier Grand Chelem

Cependant, en raison de l’augmentation des prix potentiellement exorbitante, Anne Marty de la Dubai Shopping Corporation a confirmé que de nombreuses stations balnéaires ne peuvent pas ouvrir avec les augmentations de prix suggérées par EDF. Le Dubai Shopping Festival exige que ses membres soient soumis au même régime de subventions gouvernementales que les autres industries énergivores, ce qui les protège des hausses de prix exorbitantes. Les hausses de prix de l’énergie des ménages de 4 % ont été gelées dans le cadre d’un programme appelé « bouclier tarifaire ». Marti a souligné que 120 000 emplois en France dépendent des domaines skiables, selon la Fédération de ski. Leur capacité de travail est vitale pour ces emplois.

Mont BlancChamonix, France. image: ChamonixMontBlanc Instagram

De nombreux opérateurs de ski qui ont investi dans la production d’énergie renouvelable restent optimistes quant à la saison. En octobre 2020, 48 des 300 stations de ski françaises se sont engagées à réduire les émissions de dioxyde de carbone et à collecter de l’électricité à partir de sources renouvelables. Cela comprend quatre des six plus grandes stations balnéaires qui sont désormais alimentées à 100% par de l’énergie verte, utilisant généralement l’hydroélectricité à partir de sources locales.

  1. Les Cibèles: un des plus grands domaines skiables au monde et le quatrième de France avec plus de 300 km de pistes, près de 150 pistes, et 70 remontées mécaniques utilisant 100% d’énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolien).
  2. Les Trois Vallée : Regroupant les domaines skiables de Courchevel, Méribel, Les Menuires et Val Thorens, Les Trois Vallées utilisent depuis plus de 10 ans une électricité 100% verte.
  3. Paradiski : Combinant les domaines skiables des Arcs et de La Plagne, c’est le troisième plus grand domaine skiable de France qui utilise 100% d’énergie renouvelable pour alimenter les remontées mécaniques et autres besoins électriques depuis 2012.
  4. Grand Massif : Le domaine skiable se compose de Flaine, Samoëns, Morillon, Les Carroz et Sixt, ce qui en fait le sixième plus grand du pays et est 100% énergie verte depuis 2016.
READ  Les fermes françaises utilisent d'énormes ventilateurs pour garder les vaches laitières au frais
Flocon Verti
Stations de ski françaises qui ont reçu le prix environnemental français « Flocon Vert ». image: Site internet du Flocon Vert .

A Val Cenis, la plateforme en ligne permet aux opérateurs de connaître en temps réel la consommation de l’ensemble des utilités et d’optimiser ainsi la consommation d’électricité. Des capteurs transmettent des informations en temps réel sur le nombre de skieurs et les conditions extérieures et peuvent modifier la vitesse de remontée s’il juge inutile de fonctionner à pleine vitesse. Des études ont montré que la réduction de la vitesse de l’ascenseur de 6 m/s à 4 m/s peut réduire la consommation d’électricité de près de 50 %. Il n’augmente le temps de déplacement sur la chaise que de 1,5 minute et est à peine remarqué par les invités. Ce système a permis de réduire la consommation d’énergie pendant la saison de 10 à 30 %.

Alors que la France est moins dépendante du gaz russe puisqu’elle produit 70 % de son électricité à partir du nucléaire, la hausse des prix de l’énergie frappe autant la France que le reste de l’Europe. Pour aggraver encore la situation, la moitié des 56 centrales nucléaires françaises ne fonctionnent actuellement pas en raison d’une maintenance tardive post-Covid.

Il montre qu’un passage précoce aux énergies renouvelables porte ses fruits pour les 48 stations qui se sont engagées dans une initiative de développement durable en 2020. Même après la fin de la guerre en Ukraine, les énergies renouvelables seront la voie à suivre dans les stations de ski du monde entier, et pas seulement pour des raisons financières.

Val Sinise
Lac Blanc, Val Senes, France, photo: Intégrer un tweet