octobre 5, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Danse du cerf-volant magicien belge jetant un sort

émis en :

Somani (Belgique) (AFP) – Une boule de papier froissé prend une vie propre et entraîne un magicien apparemment confus dans une danse hilarante – un spectacle simple mais poétique et captivant.

La « boule de papier » du magicien belge Laurent Perron n’était pas un spectacle spectaculaire, mais le mois dernier, elle a remporté le titre de « Magic World Champion ».

Maintenant de la compétition québécoise, ce champion est de retour chez lui près de Liège dans l’est de la Belgique, prêt à sortir la liste mondiale des réservations de sa manche.

Le tournoi mondial de sorcellerie a lieu une fois tous les trois ans, mais Peron a déjà passé plusieurs années à affiner l’origami pour restaurer les compétences de narration d’une époque antérieure.

« De nombreuses sorcières plus âgées sont venues me voir après mon travail pour me dire qu’elles avaient été ramenées à leur enfance et qu’elles avaient oublié les techniques », a déclaré Peron à l’AFP.

« C’est ce que nous voulions faire avec cette boule de papier. Nous ne nous soucions pas de la tromperie – le but est de créer une émotion magique. »

C’est une approche différente de celle d’un showman magique comme David Copperfield, l’Américain connu pour avoir semblé traverser la Grande Muraille de Chine et faire disparaître la Statue de la Liberté.

Mais le magicien légendaire a également été affecté par l’illusion du plus petit Peron, et lorsque le Belge est rentré chez lui, il y a eu un message vocal de Copperfield le félicitant.

« Il a aimé ça, a dit le joueur de 35 ans. Bien qu’il fasse de belles performances, c’est un vrai amoureux de la magie. Il reste le maître incontesté, il connaît tous les trucs. »

READ  L'économie française stagne alors que la croissance se heurte à la crise énergétique et à la guerre en Ukraine | un travail

« Mais nous l’avons déconcerté avec cet acte. »

Fils d’un ingénieur du son, Peron a grandi en tant que bricoleur amateur et a commencé à faire des tours de magie à l’âge de 18 ans, en apprenant les techniques de base avec un ami.

magie du théâtre

À l’âge de vingt-deux ans, il part pour Vancouver, au Canada, et tombe amoureux des sorcières des rues.

« La rue m’a apporté des connaissances professionnelles et une relation avec le public. Si le public ne vous aime pas, il passe son chemin ».

« Il faut avoir assez d’énergie, de phrases, de blagues, et attirer l’attention. La rue m’a appris à développer mon personnage pour attirer le public. »

Après plusieurs années à « suivre le soleil » à travers le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Europe, le magicien revient en Belgique à la recherche d’une place sur scène.

# photo 1

« J’ai toujours aimé la magie théâtrale, le récit qui apporte des visuels – pas seulement des boîtes brillantes ou un lapin sorti d’un chapeau – et puis j’ai découvert La Magie nouvelle », a-t-il déclaré.

Les praticiens du mouvement confondent les illusions avec les arts narratifs et cherchent à échapper à la « lutte de pouvoir » entre l’artiste et le public, toujours à la recherche de devinettes.

Peron a suivi une formation formelle avec les écoles de cirque françaises CNAC et est maintenant un membre dirigeant du Théâtre Alogique.

Il espère que le nouveau style améliorera le glamour d’être mal lié aux arts de la scène et encouragera ses pairs à étudier l’éclairage, les effets visuels et la narration.

READ  Dandelooo vend le film primé Jasmine & Jambo à France Télévisions

Avec son prix, il a sorti du chapeau des invitations à jouer au Japon, en Grande-Bretagne et à Las Vegas.

Pour son prochain tour, il aimerait réserver Broadway.