juillet 4, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

De gréviste de la faim à candidat aux législatives : l’ascension du « boulanger humain » français | France

uneAprès la tombée de la nuit dans la cuisine de la boulangerie, Stefan Ravacli martelait des cubes de beurre avec un clou géant tout en préparant un croissant pâtissier. « Beaucoup de Français ont perdu confiance en la politique », a-t-il déclaré en inventant les 500 premiers croissants. « Ils ne votent pas, ils ne se sentent pas écoutés, et c’est mon combat pour les faire revenir. »

Le boulanger de 53 ans, originaire de ce qu’il appelle « le bas de l’échelle sociale », a capté l’imagination de la France comme l’un des nouveaux arrivants les plus improbables au premier tour des élections législatives ce week-end.

Le défi extérieur de Ravakli au parti centriste d’Emmanuel Macron à Dobbs près de la frontière suisse dans l’est de la France se concentre sur le problème de l’image distante du président nouvellement réélu, notamment par rapport aux préoccupations quotidiennes des gens.

Macron cherche une majorité parlementaire centriste afin de libéraliser ses politiques, telles que le relèvement de l’âge de la retraite et la réforme du système de prestations. Mais la participation des 12 et 19 juin devrait être à un niveau record de moins de 48% dans un contexte de méfiance croissante envers la classe politique. Certains électeurs pensent que la vraie bataille sera menée avec des manifestations de rue contre la politique de Macron à partir de l’automne, il n’y a donc « pas grand intérêt » à voter, a déclaré un chômeur dans une propriété résidentielle de la ville orientale de Besançon.

Stefan Ravacli (au centre) prononce un discours lors du meeting de campagne à Besançon le 15 mai. Photo : Sébastien Buzon/AFP/Getty Images

Une alliance historique de partis de gauche, dirigée par le radical Jean-Luc Mélenchon, cherche des gains parlementaires importants, et les organisateurs du scrutin s’attendent à ce qu’elle triple ses sièges et devienne la principale opposition aux médiateurs de Macron. Le Rassemblement national d’extrême droite dirigé par Marine Le Pen cherche également à augmenter ses sièges.

Ravakli, qui n’est affilié à aucun parti politique, se présente aux élections parlementaires de l’Alliance de gauche soutenue par le Parti vert. Il soutient que le Parlement français, qui est majoritairement bourgeois et avec un haut niveau d’éducation formelle, a besoin de plus de travailleurs manuels de la classe ouvrière qui comprennent la façon de penser des Français. Il a grandi dans l’est de la France, dans une famille pauvre qui travaillait dans les champs de céréales. Sa mère est décédée dans un accident de tracteur alors qu’il avait quatre ans et son père s’est retrouvé avec trois enfants.

Guide rapide

Élections législatives françaises

Affiche

Qu’est ce qu’il y a?

La France votera lors de deux tours d’élections législatives les 12 et 19 juin, qui détermineront le rapport de force pour les cinq prochaines années. Les résultats détermineront la capacité d’Emmanuel Macron à mettre en œuvre sa politique intérieure, comme le relèvement de l’âge de la retraite et la réforme des allocations.

Comment fonctionne le vote ?

Les électeurs ont choisi 577 députés à l’Assemblée nationale dans un système de vote « premier après ». La plupart des circonscriptions vont au second tour entre deux, trois et parfois quatre candidats. Le buteur gagne.

A quoi ressemblent les sondages d’opinion ?

Le caucus centriste de Macron cherche à obtenir la majorité absolue, ce qui nécessiterait de remporter au moins 289 sièges.

Il est difficile pour les sondeurs de prédire avec précision le nombre de sièges pour le résultat final.

Deux sondages début avril ont suggéré que le rassemblement de Macron pourrait prendre entre 275 et 315 sièges. Si le groupe de Macron remporte le plus de sièges, mais n’atteint pas la majorité absolue, il devra chercher le soutien dans la législation d’alliés, éventuellement de droite.

La coalition des partis de gauche de Jean-Luc Melenchon a été prédite dans les sondages d’opinion Ifop-Fiducial Et le Elab Son nombre de sièges a augmenté de façon spectaculaire entre 155 et 205, ce qui en fait la principale force d’opposition.

Historiquement, le parti d’extrême droite du Rassemblement national dirigé par Marine Le Pen a été contraint par un manque de représentation proportionnelle, et les sondeurs ont prédit une augmentation de ses sièges entre 20 et 65.

Photo : Joanna Giron/X07006

Merci pour votre avis.

Ravakli est connu comme le « boulanger humain de Besançon ». Il est devenu populaire l’année dernière pour sa persévérance grève de la faim Pour la défense de son apprenti dans la boulangerie guinéenne, Lay Fode Traoré, un orphelin arrivé en France à 16 ans non accompagné, mais menacé d’expulsion à l’âge de 18 ans. Des stars dont les acteurs Omar Sy et Marion Cotillard ont signé une lettre ouverte à Macron en son nom. Cependant, il a fallu 11 jours de grève de la faim et l’hospitalisation soudaine de Ravakli pour que les autorités contactent et commencent à traiter les papiers de Traoré, lui permettant de rester.

« Quand j’ai entamé une grève de la faim, j’ai d’abord été accueilli par le silence des autorités, et cela m’a changé en tant que personne », a déclaré Ravakli. « Je suis un monstre maintenant – un monstre gentil et doux – je comprends vraiment que si vous voulez changer les choses, vous devez vous battre pour cela. »

Stephan Rafakle a travaillé avec le stagiaire guinéen Lay Fode Traoré en janvier 2021 après que la campagne du boulanger pour le sauver de la déportation s'est soldée par une victoire.
Stephan Rafakle a travaillé avec le stagiaire guinéen Lay Fode Traoré en janvier 2021 après que la campagne du boulanger pour le sauver de la déportation s’est soldée par une victoire. Photo : Sébastien Buzon/AFP/Getty Images

Le calendrier de campagne du boulanger est chargé. Il travaille sur des croissants jusqu’à 22 heures, dort trois heures, se lève à 1 h 30 pour cuire du pain pour son magasin jusqu’à midi, fait une courte sieste et part dans sa vieille Renault Twingo pleine de sacs de farine alors qu’il conduit son cercle est écarté de l’appartement des complexes à Besançon aux hameaux Dehors.

Rafakle continue de soutenir les immigrés arrivés en tant que mineurs non accompagnés, ainsi que les jeunes Français sortant du système de soins, ce qui le laisse sous les attaques de l’extrême droite. La semaine dernière, une de ses affiches électorales a été aspergée de croix gammées et d’insultes racistes. « Je ne céderai jamais à la haine », a-t-il déclaré.

Lors d’une élection que les sondeurs ont décrite comme terne et ennuyeuse, Ravakli est devenu une figure de proue. Lors du Festival de Cannes du mois dernier, les frères Dardenne, un duo de réalisateurs, dont le dernier film porte sur les jeunes immigrés en Belgique, ont dédié leur film à Raphakle. Ils ont décrit sa grève de la faim comme « un grand acte de résistance de notre temps ».

« J’étais en train d’éteindre les croissants, comme d’habitude à cette heure de la nuit, le téléphone a sonné et quelqu’un a dit : ‘Allume la télé, on parle de toi à Cannes' », raconte Ravacli. Fabuleux. »

La ville de Besançon, qui est dirigée par le maire des Verts depuis 2020, a vu un vote élevé pour le gauchiste Melenchon dans la course à la présidentielle – il est arrivé en tête du scrutin au premier tour avec une victoire sur Macron et Le Pen. Le défi pour Ravakli est de savoir si la nouvelle coalition de gauche peut maintenant persuader les électeurs de revenir aux élections législatives, en particulier dans les zones résidentielles où le taux d’abstention est élevé.

À la périphérie du quartier Clairs-Soleils de Besançon, lorsque Ravacli a frappé aux portes, les gens ont dit que leurs plus grandes craintes étaient de joindre les deux bouts, ainsi que la crise climatique, mais que la confiance dans la politique était faible.

Devant une école primaire, Ahmed, 32 ans, un comptable qui réunit ses deux filles, raconte avoir connu Ravakli grâce à la télévision. « Il est important d’avoir quelqu’un au Parlement qui comprenne les préoccupations quotidiennes des gens, et nous sommes vraiment aux prises avec le coût de la nourriture et de l’essence », a-t-il déclaré. Si je vote, je voterai pour lui. Mais je ne sais plus vraiment si cela vaut même plus le vote, rien ne change jamais.

Abonnez-vous à la première édition, notre newsletter quotidienne gratuite – tous les matins en semaine à 7h GMT

« Il a l’air modeste et différent des autres candidats. Il ressemble aux électeurs eux-mêmes et comprend leur vie. Il a toujours de la farine sur son pantalon et travaille plus de 15 heures par jour », a déclaré Nebia Hakkar Boyer, conseillère régionale et conseillère régionale du Parti socialiste. colistier de Ravakli.

Depuis vestes jaunes Manifestations anti-gouvernementales Lors du premier mandat de Macron, il y avait une demande pour que les « citoyens ordinaires » jouent un plus grand rôle dans la prise de décision politique. Sous pression, Macron a promis ce mois-ci de tenir de larges consultations démocratiques avec les Français, mais il n’a encore rien précisé.

Ravakli n’est pas le seul citoyen manifestant devenu candidat au Parlement cette année. Rachel Kiki, une gouvernante de l’hôtel, a dirigé une Grève de deux ans Pour de meilleures conditions pour les femmes de ménage d’un hôtel de la périphérie parisienne, la course à l’Alliance de gauche se déroule à l’est de la capitale.

Pendant ce temps, Ravakli a même fait des bottes de travail couvertes de farine et usées un argument dans sa campagne. Il a dit : « J’irai à l’Assemblée nationale avec ma chaussure magique. « Ils me gardent les pieds sur terre. »

READ  Chris Evert voit le bus argenté alors que Rafael Nadal se blesse avant Roland-Garros