février 3, 2023

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Des archéologues français font une découverte sans précédent de ce qui pourrait être les vestiges d’un mausolée de l’époque romaine

Dans ce que les archéologues saluent comme une « découverte sans précédent » pour la région, les vestiges d’un ensemble d’édifices gallo-romains – dont peut-être un monument funéraire – ont été fouillés dans un quartier résidentiel de Néris-les-Bains, commune en Auvergne, France.

La fouille a été menée par une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques conservatrices (INRAP) qui a localisé les vestiges d’un ensemble de structures délimité par une route. Ils comprennent deux bâtiments dont le plan est partiellement lisible, et deux autres bâtiments qui sont représentés par des murs carrelés au mortier de chaux, et un réseau de canalisations. La partie nord-ouest de la terre comprend un grand cratère.

C’est près de ce cratère que les archéologues ont mis au jour un certain nombre d’artefacts qui ont permis de dater le site de la période gallo-romaine du premier au cinquième siècle.

Clairière de la colonne toscane. Photo : © Marie-Laure Thierry, INRAP.

Ils comprennent une partie d’un modèle, une frise élaborée qui aurait orné la structure supérieure des bâtiments et une colonne oblongue sculptée de feuilles imbriquées et surmontée d’une statue. On a également trouvé un élément architectural conique d’environ 55 pouces de diamètre, sa surface sculptée d’écailles et son dos portant un anticlinal, indiquant qu’il aurait été attaché à une pièce similaire faisant partie d’une tour ronde.

Plus significative encore a été la découverte de 21 blocs de grès – « une belle surprise », a déclaré Marie-Laure Thierry, chef de l’exploitation à l’INRAP, La Montagne. Après les avoir nettoyés à l’eau et à l’éponge, les archéologues ont découvert qu’ils étaient ornés de reliefs qui « ont un caractère inédit pour Néris-les-Bains, voire pour l’Auvergne », a ajouté Thierry.

READ  Sauver un béluga "en sous-poids" dans la Seine, en France, près de Paris | France

Selon l’équipe, le relief le plus « représentatif » est un fragment de frise, mesurant environ 27 sur 7 pouces, qui représente Triton, le dieu grec de la mer, avec les bras tendus, les cheveux longs et les tentacules se terminant par des feuilles de palmier. Il est flanqué à sa droite d’un cheval (ou plus probablement d’un hippocampe), dont seules les pattes avant sont visibles.

Des blocs de grès montrent les bas-reliefs d’un éventuel mausolée du centre archéologique de Clermont-Ferrand. Photo : © Marie-Laure Thierry, INRAP.

La combinaison de la frise, de la tour conique (avec des écailles rappelant une divinité marine) et de la corniche ornée a conduit les chercheurs à associer les découvertes aux mausolées construits aux premier et deuxième siècles. Le dessin représentant un personnage de la mythologie grecque et romaine, en particulier, symbolise le voyage d’individus bénis dans l’au-delà. « Ce n’était certainement pas la tombe de gens ordinaires », a déclaré Thierry à propos du monument.

D’autres structures funéraires similaires ont été identifiées en Auvergne, d’Aulnat à Mont-d’Or, où des artefacts similaires représentant Triton ont été retrouvés et attribués aux Ier et IIe siècles.

L’équipe de l’INRAP prévoit de mener des études détaillées sur les blocs architecturaux pour étayer leur hypothèse initiale et éclairer davantage l’histoire de Néris-les-Bains. La ville est célèbre pour ses thermes (son nom dérive de Nérée, le dieu gaélique du printemps), elle fut colonisée par Rome au début des siècles – une période confirmée par le nombre Ruines et vestiges romains et gauloisComprenant amphithéâtrequi ont été fouillés dans la région depuis le XIXe siècle.

READ  10 conceptions de manucure française double pour inspirer l'art des ongles d'été

Selon l’INRAP, la récente découverte de l’habitat et de ses ruines « pourrait ouvrir une nouvelle fenêtre sur l’occupation de ce secteur périphérique et méconnu de l’ancienne agglomération de Néris-les-Bains ».

A continué Actualités Artnet dans le Facebook:


Voulez-vous rester au top du monde de l’art? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, des interviews révélatrices et des informations cruciales qui font avancer la conversation.