Connect with us

Top News

Des coupes « contraires » aux engagements français en matière de recherche

Published

on

Des coupes « contraires » aux engagements français en matière de recherche

Les coupes d'environ 1 milliard d'euros (850 millions de livres sterling) dans le budget français de la recherche et de l'enseignement supérieur contrastent fortement avec l'engagement du président Emmanuel Macron d'investir dans la science, ont déclaré les dirigeants du secteur.

En février, le ministre des Finances Bruno Le Maire a annoncé son intention de réduire le budget français de 10 milliards d'euros pour 2024 après que les prévisions révisées aient indiqué que l'économie du pays connaîtrait une croissance inférieure à celle initialement prévue. Le nouveau budget réduit le financement de la recherche et de l’enseignement supérieur de 904 millions d’euros, dont 383 millions d’euros pour la « recherche scientifique et technologique interdisciplinaire ».

Les coupes budgétaires interviennent après que Macron ait présenté des plans ambitieux pour réorganiser le système de recherche français dans un discours en décembre. Tout en annonçant sa « vision pour l’avenir de la recherche française », le président a déploré le « sous-investissement chronique » de ces dernières années et a proposé une réforme globale du financement de la recherche.

Parler à Times Enseignement supérieurLa ministre de l'Enseignement supérieur, Sylvie Retilio, a qualifié les coupes budgétaires de « défi », mais a souligné qu'elles auraient un impact considérable sur les réserves de financement. « Il est très important de ne pas influencer directement les projets de recherche », a-t-elle déclaré.

Mais les dirigeants du secteur ont exprimé des doutes quant à la possibilité d'une réduction budgétaire aussi importante sans laisser de traces. « Personne ne croit vraiment qu'on puisse couper un milliard d'euros sans avoir un impact significatif en termes de fonds disponibles », déclare Martin Andler, professeur émérite à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et responsable de l'Initiative Science en Europe. . , Dire le.

READ  Channel Immigrants: les gouvernements néerlandais et britannique conviennent de retourner dans leur premier pays avant de rencontrer les immigrants Actualités Politiques

« Projets de recherche, bâtiments, rénovations – tout cela risque d'être affecté. Notre budget de base est très faible ; les dépenses de l'État pour la recherche sont relativement faibles. Ce n'est pas comme si nous partions d'une bonne position et ce sera un problème mineur. désagréments ; nous sommes partis d'une situation très mauvaise et maintenant l'argent a été réduit. Cela ne ferait certainement qu'empirer les choses.

Le professeur Andler a noté que les réductions intervenaient après le retrait de 2,1 milliards d'euros du budget Horizon Europe pour financer le soutien à l'Ukraine, et qu'elles entraveraient également les efforts de la France pour atteindre l'objectif de l'UE d'augmenter les investissements dans la recherche et le développement à 3,0 % du PIB. . En 2022, les dépenses françaises ont atteint 2,2 pour cent.

Boris Gralac, secrétaire général du Syndicat national des chercheurs scientifiques (SNCS-FSU), a qualifié ces coupes budgétaires de « contradiction totale avec la rhétorique de notre président ». Il a ajouté que Macron avait souligné la nécessité d’être compétitif dans l’exploration spatiale, mais que le budget révisé prévoyait également une réduction du financement de la recherche spatiale de 193 millions d’euros.

Le Dr Gralac a également fait part de ses inquiétudes quant à la réduction du financement des initiatives en faveur du climat et de l'environnement : la recherche sur l'énergie et le développement durables a perdu 109 millions d'euros, tandis que le financement plus large pour « l'environnement, le développement durable et la mobilité » a été réduit de 2,2 milliards d'euros. « Le changement climatique est très urgent. Nous ne pouvons pas attendre. »

READ  Un ancien élève de l'école d'Offaly remporte une chance d'étudier en France

Il poursuit : « Nous ne comprenons pas comment toutes ces réductions peuvent être réalisées et quelles en seront les conséquences pour la recherche ». « Pour nous, il est impossible d'imaginer d'où pourrait provenir cet argent. »

Le Dr Gralac a déclaré que les instituts de recherche attendent plus de clarté quant à la nature des coupes. « Pour le moment, c'est impossible à comprendre », a-t-il déclaré. le. Il a demandé : « Y aura-t-il une compensation dans les prochaines années, ou cet argent a-t-il été perdu ?

[email protected]

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Macron répond aux efforts de la gauche pour gouverner la France – Politico

Published

on

Macron répond aux efforts de la gauche pour gouverner la France – Politico

Mais la décision de Macron de reporter la nomination d’un nouveau gouvernement a accru la colère de ses rivaux de gauche. « Emmanuel Macron ferme tout jusqu’à la mi-août pour ne pas avoir à admettre que nous y sommes arrivés les premiers. » La députée de gauche Sandrine Rousseau a écrit sur X.

De son côté, Macron a critiqué la décision de l’extrême gauche de présenter un projet de loi visant à abolir la réforme des retraites avec le soutien du Rassemblement national d’extrême droite dirigé par Marine Le Pen. Il a déclaré : « C’est à l’envers. Je n’ai pas le sentiment que nous allons perdre. » [the far left] « Ils nous ont dit qu’ils voteraient des projets de loi avec l’extrême droite », a-t-il déclaré.

Jouez au long jeu

Au cours de l’interview, dans un studio surplombant la Tour Eiffel, Macron n’a exprimé aucun remords à l’idée d’avoir convoqué des élections anticipées après la défaite de son parti aux élections européennes de juin. Le pari du président français, qui a surpris tout le monde – y compris son premier ministre –, l’a encore fragilisé à l’heure où la France accueille le monde aux Jeux.

« J’ai pris cette décision en connaissance de cause, parce que l’Assemblée nationale ne ressemble plus à la société française… et parce que tout le monde disait qu’il y aurait une motion de censure à l’automne lors de la discussion budgétaire », a-t-il déclaré.

Quant à l’avenir, Macron n’a pas précisé quel type de coalition il compte former, mais il a souligné l’immigration et la sécurité – deux questions clés pour les conservateurs – comme des questions à aborder. De tels commentaires risquent de relancer les spéculations selon lesquelles les libéraux de Macron chercheraient une alliance avec les conservateurs pour gouverner la France.

READ  French Creek nommée rivière de l'année 2022 à la suite d'un vote public - Daily Local
Macron a critiqué la décision de l’extrême gauche de présenter un projet de loi visant à abolir la réforme des retraites avec le soutien du Rassemblement national d’extrême droite de Marine Le Pen. | Karl Kurt/Getty Images

Macron a remporté une bataille cruciale la semaine dernière lorsqu’un compromis multipartite a été trouvé avec le groupe politique de droite Les Républicains, créé après que certains conservateurs ont rejoint l’extrême droite, pour réélire la centriste Yaël Braun-Bivet à la présidence de l’Assemblée nationale.

Continue Reading

Top News

Comité international olympique : la candidature de la France à l’organisation des Jeux d’hiver de 2030 est soumise à un vote conditionnel faute de garanties

Published

on

Comité international olympique : la candidature de la France à l’organisation des Jeux d’hiver de 2030 est soumise à un vote conditionnel faute de garanties

Thomas Bach © Gallo Images

La candidature de la France à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2030 sera soumise au vote mercredi mais, en raison de l’absence de deux garanties clés, elle sera soumise à certaines conditions, a annoncé mardi le Comité international olympique.

Le Comité international olympique doit voter sur le choix des villes qui accueilleront les Jeux d’hiver de 2030 et 2034, Salt Lake City, aux États-Unis, étant la seule candidate à accueillir la dernière session.

Le dossier français, retenu par la commission exécutive du Comité international olympique en juin dernier comme recommandation à sa séance de mercredi, n’apportait pas les garanties nécessaires à son approbation.

La garantie qui attend encore d’être mise en œuvre est l’apport de la société en nom collectif des deux régions – l’offre française inclut les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’autre garantie est la garantie de l’État pour l’organisation de l’événement.

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a déclaré lors d’une conférence de presse : « Un vote aura lieu sur le projet de la France d’accueillir les Jeux olympiques de 2030, mais cela sera lié à des conditions. Le vote ne sera pas inconditionnel. »

« Comme le gouvernement français n’a pas encore été en mesure de fournir ces garanties formelles pour des raisons constitutionnelles, cela signifie qu’il y a des conditions à cela. »

Le vote du CIO intervient deux jours avant l’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris.

Le problème constitutionnel survient après que le Premier ministre français Gabriel Attal et son gouvernement ont officiellement présenté leur démission la semaine dernière.

READ  A Solei, l'eyeliner féminin français s'offre un remix "surf punk"

Le gouvernement continue désormais d’exercer ses fonctions à titre intérimaire jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement soit nommé après des élections anticipées non concluantes.

Les experts affirment que même si le gouvernement intérimaire est chargé de gérer les affaires courantes, il ne peut pas introduire de nouvelles lois au Parlement ni apporter de changements majeurs.

La France a déjà dirigé des gouvernements provisoires, mais aucun n’est resté au pouvoir plus de quelques jours. Il n’y a pas de durée maximale pendant laquelle le gouvernement intérimaire peut rester en place.

Continue Reading

Top News

Palmarès du Tour de France 2024

Published

on

Palmarès du Tour de France 2024
Tadej Pogacar, en jaune, a mené son équipe des Émirats arabes unis en tête du palmarès de la course de cette année (Photo : Charlie Lopez)

Après avoir remporté six étapes et le classement général, il n’est pas surprenant que le roi du Tour de France, Tadej Pogacar, ait mené son équipe émiratie en tête du palmarès de la course de cette année.

En fait, l’énorme 806 810 € réclamé par l’équipe cette année est environ 150 000 € de plus que la meilleure équipe de l’année dernière, Jumbo-Visma, qui arrive en tête de liste en 2023 avec 664 280 € après que Jonas Weinggaard ait remporté la course au classement général et 500 000 € gagnés. lui.

Cette fois, l’équipe des Émirats arabes unis a complètement renversé la situation puisque sa cagnotte a atteint 806 810 €, soit plus du double de celle de l’équipe Visma-Lease a Bike, arrivée deuxième sur la liste des prix, remportant 356 220 €. Weingard a récolté l’essentiel de cette récompense, recevant 200 000 € pour sa deuxième place au classement général et 11 000 € pour sa victoire d’étape.

À la troisième place se trouve l’équipe Soudal QuickStep, qui a remporté 248 860 euros ; L’équipe qui a terminé troisième et cinquième au classement général. Remco Evenepoel et Mikel Landau posent un défi majeur au classement général du Tour.

En bas de tableau, l’équipe Red Bull-Bora-Hansgrohe n’a récolté que 17 610 € de gains après que son espoir du classement général, Primoz Roglic, ait été contraint à l’abandon suite à une chute, juste après la mi-course.

READ  A Solei, l'eyeliner féminin français s'offre un remix "surf punk"

Le grand prix est de 500 000 € pour le vainqueur final du classement général individuel. Il y a 200 000 euros pour le gagnant de la deuxième place, tandis que les gagnants des places 21 à 160 reçoivent un prix de 1 000 euros pour chaque participant. À chaque étape, des prix en espèces sont décernés aux 20 meilleurs candidats ; De 11 mille euros pour avoir remporté une étape à 300 euros pour le vainqueur de la vingtième place.

Les prix pour le classement par points et le classement des grimpeurs sont de 25 000 €, 15 000 € et 10 000 € pour les trois premières places. Ces prix diminuent à 2 000 euros pour la huitième place aux concours.

Les trois premiers de chaque course intermédiaire reçoivent 1 500 €, 1 000 € et 500 €. Les trois premiers prix pour chaque ascension en hauteur sont de 800 €, 450 € et 300 €. Les prix pour les ascensions de première catégorie sont de 650 €, 400 € et 150 €. La deuxième catégorie propose 500 euros et 250 euros ; Les troisième et quatrième catégories offrent 300 euros et 200 euros pour le premier à atteindre le sommet uniquement.

Chaque jour, le concurrent le plus agressif est récompensé et le prix s’élève à 2 000 euros. Le grand gagnant de cette catégorie reçoit 20 000 €. Le meilleur jeune de chaque étape reçoit 500 euros, tandis que le détenteur du maillot blanc de chaque étape reçoit 300 euros. Le grand gagnant reçoit 20 000 euros. Les trois meilleures équipes reçoivent un total de 50 000 €, 30 000 € et 20 000 €. La meilleure équipe sur une étape reçoit 2 800 euros.

READ  Six adolescents français ont été condamnés pour la décapitation de l'enseignant Paty en 2020

Équipes du Tour de France | Prix ​​financiers 2024

  1. Equipe EAU : 806 810 euros
  2. L’équipe VISMA | Location de vélo pour 356 220 €
  3. Soudal Quick Step 248 860 euros
  4. INTERMARCHÉ – 111 760 € requis
  5. EF ÉDUCATION – EASYPOST 90 210 €
  6. Alpecin-Desinck 77 520 euros
  7. GRENADIERS INEOS 65 780 euros
  8. UNO-X MOBILITÉ 60 170 €
  9. Équipe Movistar 54 060 euros
  10. Capacités totales 50 300 euros
  11. Liddell-Trek 41 980 euros
  12. Équipe Jaeco Alola 37 740 €
  13. Loto Destin 37 170 €
  14. Covid 34 770 €
  15. ÉQUIPE DSM-FIRMENICH POSTNL 34 200 EUR
  16. Israël – Premier Tech 33 130 euros
  17. Groupama-FDJ 31 720 euros
  18. Bahreïn vainqueur 30 320 euros
  19. Arkia Hôtels – B&B 23 820 euros
  20. Equipe Astana Kazakhstan 20 690 euros
  21. Décathlon Equipe AG2R LA MONDIALE 18 260 euros
  22. Red Bull Bora – Hansgrohe 16 710 euros

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023