mai 20, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Des scientifiques testent une technologie de bio-impression portable qui pourrait fabriquer des bandages à partir de la peau d’un astronaute

La vie extraterrestre s’accompagne d’un certain nombre de complications, mais les astronautes y font face tout le temps à bord de la Station spatiale internationale (ISS) dans leur quête pour résoudre les nombreux mystères de l’univers. Les scientifiques de chez eux continuent d’essayer de trouver des moyens de faciliter la vie sur la Station spatiale internationale. L’un des plus gros problèmes auxquels sont confrontés les astronautes est la disponibilité d’outils et d’infrastructures de santé. Par exemple, nous avons accès à des pansements au sol pour toute blessure mineure. Dans les stations spatiales, si les astronautes subissent des blessures corporelles, leurs collègues ne peuvent pas faire grand-chose. Ceci est sur le point de changer.

Les scientifiques testent une technologie qui imprime des bandages à l’aide des cellules de leurs propres astronautes. Récemment, EspaceX a lancé sa 24e mission commerciale de ravitaillement vers la Station spatiale internationale (EST) et emportait avec elle un appareil portatif appelé Bioprint FirstAid. L’appareil contient des cellules d’astronautes, immergées dans une bio-encre. Cela aidera à appliquer un pansement sur le site de la blessure presque en temps réel. La bio-encre est ensuite mélangée à deux types de gel pour créer un revêtement semblable à du plâtre.

L’objectif principal du développement de cet appareil est sa facilité d’utilisation lors de missions dans des habitats extrêmes sur Terre et dans l’espace. La NASA a expliqué que l’appareil est petit et entièrement manuel et ne nécessite pas de piles ou d’autres sources d’alimentation externes pour être utilisé. mettre à jour. Les techniques qui ont été utilisées à cet effet jusqu’à présent sont massives et nécessitent beaucoup de temps pour faire mûrir les greffons. L’utilisation de patchs cutanés pour le patient cible rendra également le processus de guérison moins susceptible d’être rejeté.

READ  Identification des étoiles jeunes et de leurs disques protoplanétaires

En envoyant cette nouvelle technologie dans l’espace, les chercheurs tentent de comprendre comment les couches de tissus fonctionnent ensemble en microgravité. Les résultats de cette expérience leur fourniront des informations sur la manière d’aller de l’avant et d’améliorer la technologie à utiliser dans l’espace et sur Terre. Cette technologie pourrait être particulièrement utile alors que la NASA prévoit d’aller plus loin dans l’espace pour explorer Mars.


Recevez les dernières nouvelles du CES sur Gadgets 360 sur notre site Web CES 2022 centre.