mai 17, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Deux astronautes effectuent aujourd’hui leur première sortie dans l’espace en 2022

Regardez en direct deux cosmonautes effectuer leur première sortie dans l’espace en 2022 pour préparer le nouveau port d’amarrage de la Russie pour que la Station spatiale internationale reçoive le premier vaisseau spatial en mars.

  • Les cosmonautes Anton Shkaplerov et Pyotr Dobrov ont été choisis pour la mission
  • Ils installeront des mains courantes, des antennes de rendez-vous et une caméra TV
  • Ceux-ci sont ajoutés au port de Prichal pour accoster avant l’arrivée de Soyouz en mars
  • La sortie dans l’espace devrait durer 7 heures, à partir de 12h00 GMT (07h00 HE).

Deux astronautes effectuent aujourd’hui leur première sortie dans l’espace de l’année, alors qu’ils préparent le plus récent port d’amarrage de la Station spatiale internationale russe pour recevoir le premier vaisseau spatial en mars.

Le module Prichal a été lancé et connecté à la station spatiale en novembre de l’année dernière, mais il a fallu plus de travail pour le préparer à la première utilisation.

Les cosmonautes Anton Shkaplerov et Pyotr Dubrov installeront des mains courantes, des antennes de rendez-vous, une caméra de télévision et des cibles d’amarrage à partir de 07h00 ET (12h00 GMT).

Il s’agit de la première sortie dans l’espace de l’année, alors que l’équipage sort de la zone de sécurité de la station, et devrait prendre environ sept heures.

NASA Live : La diffusion officielle de NASA TV

La dernière sortie dans l’espace a été effectuée en 2021 par les astronautes chinois Yi Guangfu et Zhai Zhigang, sortant du sas de Tianhe le 26 décembre.

Au cours de cette nouvelle sortie dans l’espace, le duo équipera les nouvelles unités russes tout en portant la combinaison spatiale Orlan – sortant du sas de l’unité Poisk.

Le module Prichal servira de port, permettant au vaisseau spatial habité russe Soyouz d’accoster et d’amener des passagers à bord de la station.

Il sera utilisé pour la première fois en mars, lorsque trois nouveaux astronautes arriveront.

Prichal est connecté au module Nauka, qui est arrivé à la Station spatiale internationale en juillet et sert de nouveau laboratoire moderne pour les expériences à faible gravité.

Ces nouveaux investissements indiquent que la Russie envisage d’étendre ses investissements dans la Station spatiale internationale au-delà de 2030, suite à une décision similaire de la NASA.

c’est ça Selon la NASA, le troisième vol spatial de Shkaplerov et le quatrième se déroulent à Dubrov.

Lors d’une sortie dans l’espace, trois astronautes de la NASA continueront de charger le vaisseau spatial SpaceX Cargo Dragon avant de débarquer vendredi.

Les ingénieurs aéronautiques Mark Vande He et Raja Chari ont commencé le chargement après l’heure du déjeuner, avant d’être rejoints par l’astronaute de la NASA Thomas Marshburne en fin de journée pour aider à organiser et sécuriser la cargaison.

Marshburn, avec l’astronaute de l’ESA Matthias Maurer, a également participé à une séance d’entraînement sur le parcours d’exercice situé à l’unité US Destiny Laboratory.

L’équipe prépare également la première mission spéciale – Axiom Mission 1 – pour visiter la station spatiale le 31 mars.

Une fois dans le laboratoire en orbite, l’équipage de quatre hommes d’Axiom Space mènera huit jours d’activités scientifiques, de communication et commerciales.

Illustré: La Station spatiale internationale de 100 milliards de dollars est située à 250 miles au-dessus de la Terre

La Station spatiale internationale (ISS) est un laboratoire scientifique et technique de 100 milliards de dollars (80 milliards de livres sterling) en orbite à 400 kilomètres au-dessus de la Terre.

Il est doté en permanence d’équipages tournants d’astronautes et de cosmonautes depuis novembre 2000.

Les équipages venaient principalement des États-Unis et de Russie, mais l’agence spatiale japonaise JAXA et l’Agence spatiale européenne ESA ont également envoyé des astronautes.

La Station spatiale internationale est occupée en permanence depuis plus de 20 ans et a été agrandie avec de nombreuses nouvelles unités ajoutées et mises à niveau des systèmes

La Station spatiale internationale est occupée en permanence depuis plus de 20 ans et a été agrandie avec de nombreuses nouvelles unités ajoutées et mises à niveau des systèmes

La recherche à bord de la Station spatiale internationale nécessite souvent une ou plusieurs des conditions inhabituelles rencontrées en orbite terrestre basse, telles qu’une faible gravité ou de l’oxygène.

Les études de l’ISS ont porté sur la recherche humaine, la médecine spatiale, les sciences de la vie, les sciences physiques, l’astronomie et la météorologie.

L’agence spatiale américaine, la NASA, dépense environ 3 milliards de dollars (2,4 milliards de livres sterling) par an pour le programme de la station spatiale, le reste du financement provenant de partenaires internationaux, dont l’Europe, la Russie et le Japon.

READ  L'astronaute français Thomas Pesquet va commander la Station spatiale internationale pendant un mois

Jusqu’à présent, 244 personnes de 19 pays ont visité la station, dont huit citoyens qui ont dépensé jusqu’à 50 millions de dollars lors de leur visite.

Il y a un débat en cours sur l’avenir de la station après 2025, quand on pense qu’une partie de la structure d’origine atteindra la « fin de vie ».

La Russie, principal partenaire de la station, prévoit de lancer sa propre plate-forme orbitale à cette époque, avec Axiom Space, une société privée, prévoyant d’envoyer ses propres unités à usage purement commercial à la station en même temps.

La NASA, l’Agence spatiale européenne, la JAXA et l’Agence spatiale canadienne (ASC) travaillent ensemble pour construire une station spatiale en orbite lunaire, et la Russie et la Chine travaillent sur un projet similaire, qui comprendrait également une base de surface.