octobre 25, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Deux Canadiens libérés par la Chine après l’arrivée d’un accord américain avec un officier de Huawei

Le directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou, est rentré en Chine samedi, mettant fin à une bataille d’extradition de près de trois ans aux États-Unis, le même jour où deux Canadiens détenus par Pékin pendant plus de 1 000 jours sont rentrés chez eux.

Meng, la fille du fondateur de Huawei Technologies, Ren Zhengfei, a été autorisée à rentrer chez elle après avoir conclu vendredi un accord avec les procureurs américains pour mettre fin à une affaire de fraude bancaire contre elle.

Meng a été arrêtée à Vancouver en décembre 2018 après que les États-Unis ont demandé son extradition, après qu’un tribunal de New York a émis un mandat d’arrêt disant qu’elle avait tenté de dissimuler les tentatives d’entreprises liées à Huawei de vendre des équipements à l’Iran en violation des sanctions américaines. Elle est restée au Canada depuis son arrestation à Vancouver.

La dispute d’extradition a été une source majeure de discorde entre Pékin et Washington, des responsables chinois suggérant que l’affaire devrait être classée pour aider à mettre fin à une impasse diplomatique entre les deux.

Deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, qui ont été arrêtés par les autorités chinoises pour espionnage quelques jours après l’arrestation de Meng, ont été étreints par le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur le tarmac après avoir atterri à Calgary.

“Vous avez fait preuve d’une force, d’une résilience et d’une persévérance incroyables”, a déclaré Trudeau dans un message Twitter avec des photos de lui les accueillant à la maison. « Sachez que les Canadiens de partout au pays continueront d’être là pour vous, tout comme ils l’ont été.

READ  Soutien pour tous les contribuables avec des tranches et des crédits plus élevés

La PDG de Huawei, Meng Wanzhou, fait signe qu’elle sort de l’avion à son arrivée à Shenzhen, en Chine. Photo : CCTV/AFP via Getty Images

Dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, Meng portait une robe patriotique rouge alors qu’elle descendait de l’avion pour recevoir des sympathisants.