Connect with us

Economy

Eir has been accused of overcharging 71,000 customers of €4.7 million

Published

on

The telecoms regulator claims that Eircom has been overcharging around 71,000 of its customers by around €4.7 million over the past few years.

The Commercial Court heard that Comreg sued Eircom Ltd, which trades under the Eir name, under a legal mechanism that allows it to apply to the court for an end to the overcharging in circumstances in which the practice is alleged to have been in progress and where there is a provision for a fine of €11.5 million or an amount of determined by the court.

Aircom denies the allegations and says that while there have been incorrect invoices, they are not at the scale that Comreg claims.

The case was admitted to the Fast Track Commercial Court on Monday at the request of Eileen Barrington SC, in favor of Comreg. Ms Barrington said there is a mechanism in law under which Comreg can enforce an end to overcharging that has been going on since 2015 on the back of four sets of overcharge convictions since 2015.

Jonathan Newman SC, on behalf of Aircom, said he agreed to accept the case on the commercial list due to concerns about the conduct of the proceedings.

However, he also said, the claims are fully disputed, and while they are being accepted, there are incorrect billing, they are not on the purported scale and there is also an issue about whether Comreg has applied fair procedures.

Judge Dennis MacDonald was satisfied to accept the case on the List in circumstances including a significant level of alleged overcharging and also consideration of the public interest in the proceedings as well as the impact on Eircom in the marketplace and its competitors.

READ  Un bond du nombre de propriétaires qui ont des arriérés à court terme

He delayed setting up guidance for a week on how the case would proceed.

Comreg requires orders under the Telecommunications Regulatory Act of 2002 that Eircom stop violations of the law, including in charging customers more than the fees stipulated in their contracts. It also seeks to refrain from charging customers a fee when they request discontinuation of their service and to refrain from charging an « early termination » fee.

Miriam Killrin, Comreg’s director of compliance operations, said in an affidavit that Comreg has conducted a number of investigations over the past six years into repeated and repeated overcharging of Eircom.

Comreg believes that overcharging for Eircom customers is « pervasive and persistent and affects a very large number of customers per month. »

It said the regulator had seen no evidence of any meaningful treatment by Aircom, and had made no meaningful effort to proactively identify and address errors in its billing systems that were causing fee increases.

Comreg believes it is necessary to seek orders to bring Eircom to comply with the company’s obligations under law not to overprice in circumstances where efforts by regulators to encourage compliance have had no measurable or lasting effect, it said.

Eircom has been found guilty of 30 overcharging offenses in recent years with fines totaling €67,500.

Subsequently, Komrig conducted two additional investigations. Eircom, which committed to developing remedial plans after her conviction, including appointing a new customer advocacy chief and publishing a code of practice, expressed its concerns on grounds including the reasonableness and proportionality of the first investigation, allegations that Comreg disputed.

READ  Le Louth Syndicate réclame le jackpot du loto de 2,4 millions d'euros

When the second investigation began, Aircom confirmed that it was identical to the first. Ms Killrin said she had also sought to justify the increase in customer complaints as being driven by the Covid-19 pandemic which he said had affected all operators.

Last April, Komrig wrote to Aircom outlining his findings from these two investigations. Among those findings, Eircom’s billing systems and processes have been unable to proactively identify cases of overcharging and that Eircom’s approach to this is almost entirely done.

Available information shows that the excess amount in the period of the two investigations was at least 4.7 million euros, affecting about 71,000 Eircom customer accounts, she said.

When Comreg notified Eircom of its intent to seek court orders, Eircom’s attorneys responded that there had been undue delay in doing so, a lack of fair or coherent proceedings, and that it was advancing on conjectural and factually incorrect violations, and that there had been a failure to admit its importance. Improvements in customer service, among other things.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Un groupe accusé d'avoir quitté le restaurant « sans payer une facture de 381 euros » a été filmé par CCTV

Published

on

Un groupe accusé d'avoir quitté le restaurant « sans payer une facture de 381 euros » a été filmé par CCTV

Un restaurant récemment ouvert a accusé un groupe de huit personnes d'être reparties sans payer leur note après avoir commandé « les choses les plus chères du menu ».

Les visiteurs se seraient régalés de steaks coûteux et de doubles desserts tout en buvant 15 bouteilles de boissons gazeuses vendredi soir.

Bella Ciao, un restaurant italien de Port Talbot, au Pays de Galles, a partagé des détails sur les allégations de « manger et se précipiter » sur les réseaux sociaux, y compris des images de vidéosurveillance qui ont depuis été vues par 12 millions de personnes et ont suscité une indignation généralisée.

Après avoir dégusté ce délicieux repas, les convives ont été accusés de repartir sans payer leur facture de 329 £ (381 €).

Lire la suite : Met Eireann publie une mise à jour météo écrasante alors que l'Irlande se prépare à un changement soudain des conditions

Tyrone Rees, directeur Il a dit à Mirror UK Sa femme, qui travaille également dans l'entreprise familiale, est devenue méfiante parce que le groupe lui envoyait des assiettes contenant des repas à moitié consommés.

« Ils commandaient les choses les plus chères du menu, comme des steaks T-bone et des choses comme ça. Ma femme a dit : 'Il y a quelque chose qui ne va pas' », a-t-il expliqué. « Ils ont rempli la totalité de leur commande mais envoyaient également des assiettes à moitié vides. »

Après le repas, une femme aurait tenté de régler la facture avec une carte d'épargne, qui aurait été refusée à deux reprises. Elle aurait ensuite dit aux employés que son « fils » l'attendrait à l'intérieur pendant qu'elle sortait pour « récupérer son autre carte ».

READ  Le Louth Syndicate réclame le jackpot du loto de 2,4 millions d'euros

Reese prétend qu'elle n'est pas revenue.

Bella Ciao a récemment ouvert ses portes à Port Talbot, au Pays de Galles(Photo : Bella Ciao)

La saga s'est poursuivie lorsque le garçon a reçu un appel téléphonique et lui aurait fait un « hostile ». « Mon fils était sur le point de le poursuivre mais je lui ai dit de ne pas le faire », a déclaré Reese.

Reese affirme que le restaurant est devenu encore plus frustré lorsqu'il a appris que le numéro de contact fourni par le groupe était « faux ». Il n'avait « pas d'autre choix que de signaler l'affaire à la police ».

L'histoire a rapidement attiré l'attention sur les réseaux sociaux, avec plus de 12 millions de personnes ayant consulté une publication sur l'incident présumé sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter. Reese dit qu'il a reçu des appels d'autres restaurants locaux qui prétendaient avoir eu des incidents similaires impliquant un groupe qui n'avait pas payé leur facture.

Le restaurant a également reçu un coup de pouce inattendu le lendemain. De 40 tables servies vendredi, il a vu passer à 120 réservations le lendemain.

Rees a ajouté : « Lorsque nous avons ouvert, nous avons reçu 15 appels téléphoniques demandant des réservations après ce qui s'est passé la nuit dernière. J'ai pris cela comme un signe de solidarité. Je me sentais incroyable, pas à cause de l'argent mais de la façon dont les gens pouvaient réagir si positivement à une telle situation négative. »

« Merci à tous ceux qui ont partagé ce message et nous ont envoyé des informations. La police sait qui ils sont », a déclaré le restaurant dans une mise à jour.

READ  Les habitants sont « absolument dévastés » par l’avis de fermeture soudaine d’un marché populaire de Dublin

Le Mirror UK a contacté la police du sud du Pays de Galles pour commentaires.

Pour recevoir les dernières nouvelles et les meilleurs articles, Visitez notre page d'accueil.

Rejoignez le service d'actualités de l'Irish Mirror sur WhatsApp. Cliquez sur ce lien Recevez les dernières nouvelles et les derniers titres directement sur votre téléphone. Nous proposons également aux membres de notre communauté des offres spéciales, des promotions et des publicités de notre part et de celles de nos partenaires. Si vous n'aimez pas notre communauté, vous pouvez la consulter à tout moment. Si vous êtes curieux, vous pouvez lire notre site internet Avis de confidentialité.

Continue Reading

Economy

Dois-je dire à ma sœur que ma mère m'a nommé tuteur de ses biens ?

Published

on

Chère Annie : Ma mère de 96 ans a deux enfants : moi et ma sœur aînée Jennifer. Jennifer était à l'origine la fiduciaire de la fiducie de notre mère, mais elle a déménagé sur la côte ouest, à environ 2 000 milles de là. Un an et demi avant que Jennifer n'emménage, elle a tenté de voler de petits bijoux coûteux à notre mère. Elle a été surprise debout à côté de la boîte à bijoux de notre mère alors qu'elle plaçait ces objets dans son soutien-gorge.

Au cours des six derniers mois précédant le déménagement de Jennifer, j'avais complètement arrêté d'aider et de voir notre mère, sauf pour lui parler au téléphone, même si elle habitait à seulement 20 minutes. Jennifer a cessé de proposer son aide pour faire les courses et d'emmener notre mère aux courses et aux rendez-vous chez le médecin. Jennifer a profité de la maison vide de notre mère pour y ranger des dizaines de ses objets personnels sans la permission de ma mère. Elle s'est également débarrassée de certains objets personnels que ma mère possédait dans la même maison sans sa permission.

Les actions de Jennifer, bien sûr, ont mis ma mère très en colère, et comme Jennifer déménageait si loin, cela n'avait pas de sens qu'elle reste tutrice. Il lui serait presque impossible d’exercer ses fonctions de tutrice, qui incluent la responsabilité d’avoir recours à une procuration.

Ensuite, j'ai demandé à ma mère d'informer Jennifer du changement apporté à la boîte. Je me suis également porté volontaire pour le lui dire au cas où ma mère préférerait que je le fasse. Elle a dit qu'elle ne voulait pas que je le dise à Jennifer. Elle a dit qu'elle le dirait à Jennifer quand elle serait « bonne et prête » parce que ma sœur avait fait tellement de choses à ma mère sans le lui dire ni lui demander.

READ  Le Louth Syndicate réclame le jackpot du loto de 2,4 millions d'euros

Quatre ans se sont écoulés et ma sœur n'a pas été informée qu'elle n'était plus l'exécuteur testamentaire. Dans la fiducie, nous partageons tout 50/50 et j'ai tous les documents corrects prouvant que je suis désormais fiduciaire. À mon avis, une personne peut changer sa confiance et ne la révéler à personne si elle le souhaite.

Je n'ai pas vraiment parlé ni vu Jennifer depuis qu'elle a déménagé, à l'exception de quelques cartes de vœux occasionnelles. Ma mère entend un appel téléphonique de ma sœur toutes les quelques semaines et j'ai l'impression que ma mère a peur que si j'informe ma sœur du changement de tuteur, ma sœur s'énerve et arrête de l'appeler une fois par an, deux heures visite.

Dois-je prendre la responsabilité d'en parler à Jennifer ou simplement respecter les souhaits de ma mère et informer Jennifer du décès de ma mère ? Je ne m'attends pas à ce que ma mère le dise à Jennifer après tout ce temps. -Dites ou pas

Cher de dire ou pas : Tu ne devrais pas le dire à ta sœur. Cela pourrait provoquer des conflits inutiles entre vous, votre sœur et votre mère. Votre mère était juste et partageait les choses à 50/50, il n'était donc pas nécessaire de déclencher une bagarre.

Envoyez vos questions pour Annie Lane à [email protected].

Plus de MLive

Continue Reading

Economy

Rappel urgent d'aliments pour bébés, de glaces et d'autres produits vendus dans les supermarchés Tesco, Supervalu, Aldi et autres supermarchés irlandais

Published

on

Rappel urgent d'aliments pour bébés, de glaces et d'autres produits vendus dans les supermarchés Tesco, Supervalu, Aldi et autres supermarchés irlandais

Un rappel majeur a été émis pour un certain nombre de produits alimentaires vendus dans les supermarchés d'Irlande.

La FSAI avertit les clients de vérifier dans leurs réfrigérateurs et armoires les articles étiquetés comme dangereux. Les gens ont été invités à éviter de consommer les produits concernés.

Certaines alertes étaient dues à la présence de contaminants dans les lots concernés, tandis que d'autres étaient émises en raison d'un étiquetage erroné et de l'absence d'avertissements concernant les allergènes. Voici une liste complète de tous les rappels FSAI récents :

Lire la suite : Marks & Spencer rappelle de toute urgence cet article de dîner populaire pour des raisons de sécurité

Lire la suite : Un rappel urgent a été émis pour la glace Magnum en raison de problèmes concernant les pièces métalliques

Poulet et légumes Ella's Kitchen avec purée de maïs sucré

lot de Poulet et légumes Ella's Kitchen avec purée de maïs sucré (130 g) est rappelé en raison de la présence de furane et de méthylfurane, qui sont des contaminants de processus qui peuvent se former lorsque les aliments sont chauffés. Les produits concernés ont le code de capture 3250 03:53 B5 LC et à consommer de préférence avant le 10/2024.

Bien que la consommation du produit contaminé ne présente pas de risque immédiat pour la santé, une consommation continue à long terme peut présenter un risque potentiel pour la santé. L’exposition à ces substances doit donc être minimisée.

Magnum Glace Amande 3 Pack

Magnum Glace Amande 3 Pack

Multi-paquet de Magnum Glace Amande 3 Pack Il a été rappelé en raison d'éventuelles pièces en plastique et en métal. Les produits concernés portent les codes de lot L3338, L3339, L3340, L3341, L3342 et doivent être conservés avant le 12/2025.

READ  Le groupe pétrolier fait face à une facture de 400 000 € s'il ne paie pas 100 000 € de soutien Covid - News 24

READ  Lotto jackpot winner is required to obtain financial advice before collecting the check
Continue Reading

Trending

Copyright © 2023