Connect with us

sport

Et United, qui maintient Watford en tête de la quatrième place, a pris un coup

Published

on

La tentative de Manchester United de terminer la Premier League a subi un revers en faisant match nul 0-0 avec Watford menacé de relégation à Old Trafford.

United avait la possession du ballon mais a laissé des occasions manquées après une sortie frustrante qui comprenait Cristiano Ronaldo frappant le poteau et manquant Bruno Fernandes et Paul Pogba, ainsi que du bon travail du gardien de but de Watford Ben Foster et de ses coéquipiers.

L’équipe de Ralf Rangnick, quatrième, compte désormais deux points d’avance sur Arsenal, cinquième, après avoir disputé trois matchs de plus.

Watford, deuxième, qui a battu United 4-1 dans le match inverse en novembre, qui s’est avéré être le dernier match d’Ole Gunnar Solskjaer pour les Red Devils, est à trois points de la zone de sécurité.

Ils ont récolté cinq points en six matches après avoir nommé Roy Hodgson pour succéder à Claudio Ranieri en janvier, dont leur première victoire 4-1 depuis ce match.

Juste avant le coup d’envoi, les équipes se sont rassemblées pour tenir une banderole avec le mot « Paix » après l’invasion russe de l’Ukraine, tandis que le drapeau ukrainien était visible dans la foule.

Après le début de la compétition, Ronaldo était à quelques centimètres de donner une avance rapide à United lorsqu’il a envoyé un tir à la cinquième minute contre le poteau.

United a continué à appuyer, Fernandes arrêtant un tir et Foster un autre bien sauvé alors qu’il aurait pu passer à Ronaldo, qui a mis le ballon dans le filet peu de temps après, pour voir le drapeau levé pour hors-jeu.

READ  Kinghorn règne en maître en Écosse alors que Healy fait ses débuts en 6N

Fernandes n’a ensuite pas réussi à tirer le meilleur parti d’autres opportunités alors qu’il détournait la livraison de Pogba – renversant ensuite le sol de frustration – et se dirigeait après que Ronaldo ait contourné Foster et traversé vers son coéquipier portugais.

La percée a continué de se révéler insaisissable pour les hôtes, avec la tentative exténuante de Fred et le coup franc d’Alex Telles large et un penalty non accordé malgré les protestations des fans de United lorsque Anthony Elanga est tombé sous Craig Cathcart avant la première mi-temps.

La seconde mi-temps s’est ouverte avec une opportunité pour Watford lorsque Samir a dirigé un corner, et après que Pogba ait mal jugé l’autre côté, connectant une passe en avant en envoyant le ballon devant le but, David de Gea a été appelé. Travailler pour sauver un coup Emmanuel Denis.

United a de nouveau réussi avec un autre penalty, cette fois Ronaldo et Hassan Kamara ont été expulsés, Ilanga a tiré au but et Ronaldo a vu un tir arrêté sur la ligne de but.

Puis Foster a bien fait quand il a dirigé le ballon de Ronaldo sur le centre de Fernandes.

Ronaldo a frappé une tête sur le toit du filet, puis Fernandes a sauvé un coup de pied fort de Samir.

Les remplacements de Rangnick après la pause comprenaient Jadon Sancho et Marcus Rashford, mais cela n’a pas fait de différence car le match s’est terminé sans but, les dernières étapes voyant le tir large de Sancho et le tir à longue portée de Fernandez capté par Foster devant Ismail Sarr. Il a frappé le ballon à côté du but de De Gea avec le dernier coup de pied presque.

READ  La raquette de McIlroy devient chaude alors qu'il grimpe dans les classements du championnat des voyageurs

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sport

Keane souligne les « statistiques effrayantes » et admet qu'il y a des « points d'interrogation » concernant Ten Hag

Published

on

Keane souligne les « statistiques effrayantes » et admet qu'il y a des « points d'interrogation » concernant Ten Hag

Roy Keane insiste sur le fait qu'il y a des « points d'interrogation » sur l'avenir d'Erik ten Hag après la défaite 3-1 de Manchester United contre Manchester City au stade Etihad dimanche.

Les Red Devils ont pris l'avantage au début de la première mi-temps grâce à une frappe sensationnelle de Marcus Rashford avant qu'une frappe tout aussi brillante de Phil Foden n'égalise le score 11 minutes après la pause.

Foden a encore frappé à dix minutes du terme Erling Haaland Croyant Les trois points pour Manchester City et le droit de se vanter de Manchester.

Manchester City a dominé son rival Manchester United sur tous les plans Les visiteurs n'ont réussi que trois tirs pendant tout le match et détenaient 27 % de possession du ballon.

Kane se demandait où « allait » Manchester United après « qu'ils n'avaient pas pu se rapprocher de City » au cours des 20 à 25 dernières minutes.

Ken a dit Sports aériens« United a effectué un remplacement. Jonny est sorti après environ 69 minutes, ils ont dû changer les quatre défenseurs et ils sont restés coincés là de toute façon.

LIRE LA SUITE : Marcus Rashford, champion de Manchester United, revient à (presque) zéro alors que la qualité est remise en question sur « l'engagement »

« Les statistiques de fin de match montrent à quel point Manchester City est fort et dominant.

« Des joueurs comme Haaland et… [Kevin] De Bruyne n'a pas été à son meilleur, mais il y a des gens comme Foden qui se mobilisent. « C'est un joueur incroyable et brillant. »

READ  Championnat du monde de fléchettes : Michael van Gerwen et Jeroen Price atteignent la finale | Le numéro un mondial "doit mieux jouer" | Flèches Nouvelles

« Et United, cela laisse encore un point d'interrogation sur Manchester United. Où va cette équipe de Man United ? Surtout quand au cours des 20 ou 25 dernières minutes, ils n'ont pas pu se rapprocher de City. City les a affrontés.

« Mais aujourd’hui, le mérite revient peut-être davantage à City qu’aux critiques adressées à Manchester United, car nous connaissons les défauts de United.

« De gros points d'interrogation pour cette équipe et malheureusement pour l'entraîneur. »

Manchester United a déjà perdu 11 matchs de Premier League cette saison et se situe désormais à 11 points d'Aston Villa, quatrième, avec 11 matchs à jouer.

Kane a ajouté : « Cela fait 11 matches de championnat qu'ils ont perdu. C'est une statistique effrayante quand on pense où en est United. Ils ont évidemment accordé beaucoup de buts lors des défaites.

« Nous avons parlé la semaine dernière contre Fulham, ils manquaient un peu d'énergie. Dans les 20 à 25 dernières minutes, City n'était que des hommes contre des garçons à la fin.

« United était composé et a commis des erreurs à la fin.

« Les joueurs qui sortaient du terrain n’étaient pas au courant tandis que les joueurs de City entraient et faisaient la différence et leur donnaient de l’énergie.

« En fin de compte, vous pensez que cela pourrait être quatre ou cinq. Vous devez l'accepter. »

Continue Reading

sport

Sarah Lavigne prend la cinquième place de la finale du 60 m haies, la course de haies féminine en salle la plus rapide de l'histoire – The Irish Times

Published

on

Sarah Lavigne prend la cinquième place de la finale du 60 m haies, la course de haies féminine en salle la plus rapide de l'histoire – The Irish Times

Il s'agissait de la course la plus rapide de l'histoire du sprint féminin en salle, et Sarah Lavigne était au cœur de la course, terminant cinquième lors d'une finale passionnante lors de la séance de clôture des Championnats du monde en salle à Glasgow.

Il y a un mois, Devin Charlton des Bahamas a battu le record du monde du 60 mètres haies, avec un temps de 7,67 secondes à New York. L'Américaine Tia Jones a depuis égalé ce record. Hier soir, Charlton a encore établi le record en remportant l'or en 7,65 secondes.

La championne française Serena Sambo-Miela a remporté la médaille d'argent avec un temps de 7,74 secondes et la Polonaise Pia Skrzyszewska a remporté le bronze avec un temps de 7,79 secondes. Lavigne, après avoir réalisé à deux reprises son meilleur temps de 7,90 secondes lors des qualifications lors des séries éliminatoires et des demi-finales, était juste à l'extérieur de cette marque en cinquième place avec un temps de 7,91 secondes. L'Américain Masai Russell l'a devancé directement à la quatrième place, enregistrant 7,81 secondes.

Ce sont des marges serrées dans les sprints, mais pour Finn, qui a également atteint la finale à Belgrade il y a deux ans en terminant septième, cela représente sans aucun doute un nouveau progrès alors qu'elle envisage la saison en plein air avec de réelles aspirations désormais à atteindre la finale olympique à Paris. . . Au 100 mètres haies.

« Je n'ai pas vraiment obtenu de médaille et j'en suis un peu déçu », a déclaré Lavin, le joueur de 29 ans originaire de Limerick qui a été un modèle de régularité l'année dernière. « Mais c'est un record du monde, et je pense que c'est le temps le plus rapide jamais réalisé pour remporter une médaille de bronze. Pour être constant comme ça, je dois en tirer de l'espoir.

READ  Kinghorn règne en maître en Écosse alors que Healy fait ses débuts en 6N

« Je pense que maintenant, en fait, je sais que je peux gagner une médaille majeure maintenant. Ce n'était pas le cas aujourd'hui, mais c'est ma deuxième finale mondiale en salle, j'avais une mentalité différente ici, et j'ai vraiment l'impression que je peux concourir pour cette médaille majeure maintenant.

Cela fait 18 ans que Derval O'Rourke n'a pas remporté l'or dans cette épreuve, et le temps de Lavigne sur le podium pourrait encore arriver.

Après sa course rédemptrice plus tôt dans la journée, Charlene Maudsley a réalisé une autre étape époustouflante pour l'équipe féminine irlandaise de 4 x 400 m, qui a également terminé cinquième de la finale, et l'équipe jamaïcaine n'a pas réussi à terminer après avoir laissé tomber le témoin au match retour, ce qui a entraîné un accident. chute. Des mains de Sharokee Young.

Avec Femke Bull ajoutant à son record du monde dans la finale individuelle en épinglant les Néerlandaises à l'or en 3:25.07, juste devant les Américaines, Maudsley a enregistré le deuxième temps le plus rapide de toute la course, aidant le quatuor irlandais à un temps. de 50,47 secondes. Il a terminé en 2:28,92.

Clairement en feu après avoir été disqualifié de la demi-finale individuelle du 400 m vendredi soir, Maudsley a été jugé pour avoir commis une infraction mineure à l'entrée du dernier virage. L'athlète de Tipperary avait auparavant ramené l'équipe irlandaise à la maison avec un record national de 3:28,45. De quoi se qualifier pour la finale comme l'un des qualifiés non automatiques les plus rapides.

Phil Healy a une fois de plus mené l'équipe avec une superbe ouverture sur 200 mètres, passant à Sophie Baker pour la quatrième place. Elles ont chuté à la sixième place lors de l'étape suivante, cependant, les Irlandaises n'étaient qu'à 1,69 du podium, la Grande-Bretagne a terminé troisième et la Belgique quatrième avec un record national de 3:28,5.

READ  Free Live Golf : Diffusion YouTube de l'Omnium canadien RBC et du DP World Tour organisé par le PGA Tour | nouvelles du golf

« C'est notre première finale mondiale en salle, et nous atteignons la finale année après année, ce qui est formidable pour cette équipe », a déclaré Healy.

Maudsley a ajouté : « Nous avons réalisé deux bonnes performances consécutives pour moi, et je dois en être satisfait. Rien n'est garanti, mais j'espère que nous pourrons tous bâtir sur cela maintenant et nous qualifier pour les Jeux olympiques de Paris. »

La fierté d'Amersfoort, âgée de 23 ans, Paul, a battu son propre record du monde du 400 m lors de sa médaille d'or vendredi soir, avec un temps sensationnel de 49,17 secondes, devant son compatriote et partenaire d'entraînement Leke Claver.

Mawdsley avait déjà réalisé un partage de 50,48 secondes, la distance la plus rapide de tous les athlètes dans toutes les qualifications : « J'ai pleuré, quelques cris », a-t-elle déclaré à propos de son exclusion, « et puis hier, j'ai fait un entraînement de relais avec les filles, et elles m'ont fait oublier ça. Et ils étaient tous aussi affamés que moi et aussi déçus que moi, dans tout le pays.

« Je me suis dit : fais-le, je deviens plus courageux. J'ai eu ma rédemption aujourd'hui et je pars ce soir comme l'un des finalistes mondiaux, et je ne pouvais pas demander plus. »

Le relais 4 x 400 m masculin a vu la Belgique remporter l'or sur la ligne, et Alexander Dohm a ajouté sa médaille d'or individuelle en dépassant les États-Unis sur la ligne. Le Suédois Armand Duplantis a survécu à quelques sauts anxieux pour remporter un autre titre au saut à la perche.

Continue Reading

sport

Deux victoires d'affilée pour les Rebels avec cinq buts inscrits à Páirc

Published

on

Deux victoires d'affilée pour les Rebels avec cinq buts inscrits à Páirc

Liège 2-15 Kildare 3-9

CORK a enregistré des victoires consécutives dans la Ligue de football Allianz Division 2 après avoir battu les lutteurs Kildare dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh dimanche soir.

L'équipe de John Cleary a remporté sa première victoire de la nouvelle saison le week-end précédent avec une victoire d'un point contre Fermanagh après avoir perdu ses trois premiers matchs, et la confiance était clairement en plein essor après cette victoire qui remonte le moral ci-dessus en Ulster.

Les Rebels seront satisfaits de la victoire, même si la performance pendant la majeure partie de la première mi-temps n'a pas été impressionnante, mais s'est considérablement améliorée après la pause. Plus important encore, il y a deux points supplémentaires au tableau.

Kildare est en grande difficulté, les Lilywhites étant vierges après cinq matches de championnat, languissant en bas du classement avec deux matches de championnat restants et la relégation désormais presque certaine pour eux.

Tommy Walsh de Cork a marqué juste avant la mi-temps contre Kildare dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh. Photo : Piaras Ó Midheach/Sportsfile

Cork, aidé par un vent fort en première mi-temps, a eu du mal à briser une défense têtue de Kildare dans les premières minutes, mais ils ont obtenu le premier score cinq minutes plus tard grâce à un point de Brian O'Driscoll, mais cela aurait pu être un but. . Tout aussi facilement. Kildare a levé le drapeau vert après huit minutes lors de sa première attaque significative, alors que Daniel Flynn a mis en place Alex Byrne et ce dernier a enroulé le ballon dans le coin du filet, ne laissant aucune chance au gardien de Cork Christopher Kelly.

READ  Michael Smith bat Johnny Clayton 4-3. Gary Anderson se mobilise pour battre Ian White; Callan Reeds, la star de l'époque

Kildare ouvrait la défense des Rebels avec une grande facilité, Flynn jouant un rôle clé dans le tir de Kevin Feeley au-dessus de la barre, avec un score de 1-1 à 0-1 après 12 minutes. Les deux équipes ont échangé des points avant qu'il n'y ait une accalmie, Cork ayant plus de possession du ballon, mais ayant du mal à se créer des occasions de marquer. Rory Maguire a envoyé le drapeau blanc dont les Leesiders avaient désespérément besoin après 22 minutes, mais la défense des Rebels était sous pression et l'impressionnant Flynn est rentré à bout portant après 23 minutes, 2-2 à 0-3.

Le style de volley de Kevin Flahive a valu un point à Cleary, mais 35 minutes après le début de la première mi-temps, Niall Kelly a divisé les poteaux pour les visiteurs, mais Chris Ogg-Jones a répondu à l'autre bout avec un beau point, 2-3 à 0- 5 approche ajouté à temps. Juste au coup de sifflet de la mi-temps, Cork a obtenu un gros score, lorsque Tommy Walsh était à la fin d'un mouvement radical et que le joueur de Kanturk a terminé le match avec brio, 2-3 à 1-5 à la mi-temps.

À la reprise, avec Kildare désormais aidé par le vent dans la nouvelle mi-temps, c'est Cork qui a commencé brillamment et a égalisé une minute plus tard lorsque O'Driscoll a divisé les poteaux et les hôtes ont pris les devants lorsque Conor Corbett a pointé. Les deux équipes ont échangé des points avant que Jamal Colm O'Callaghan ne donne aux Rebels une avance de deux points, 1-9 à 2-4 après 44 minutes.

READ  UFC 298 : Ilya Topuria surprend Alexander Volkanovski pour remporter le titre poids plume
Ian Maguire de Cork en action contre Kevin O'Callaghan de Kildare dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh.  Photo : Piaras Ó Midheach/Sportsfile
Ian Maguire de Cork en action contre Kevin O'Callaghan de Kildare dans le SuperValu Páirc Uí Chaoimh. Photo : Piaras Ó Midheach/Sportsfile

Cork était un animal différent dans cette mi-temps et le point de Brian Hurley, son premier de la soirée, a donné trois points d'avance à l'équipe de Cleary. Les Rebels étaient en tête, contre une équipe fatiguée de Kildare à ce stade, l'équipe locale marquant deux des trois points suivants, 1-12 à 2-5.

Les Rebels ont marqué un superbe but à la 52e minute lorsque Corbett a terminé en toute confiance. Mais Kildare a ensuite écopé d'un penalty controversé après une faute de Kevin O'Callaghan dans la surface, et Philly ne s'est pas trompé, 2-12 à 3-5 après 54 minutes.

Cork avait trois points au trot pour mener 2-15 à 3-5 à cinq minutes de la fin. Le match s'est terminé, Kildare marquant les quatre derniers points, mais ce n'étaient que des scores de consolation.

Les meilleurs buteurs de Cork : C Corbett 1-2, C A Jones, P O'Driscoll, C O'Callaghan 0-3 chacun, T Walsh 1-0, P Hurley 0-2, K Flahive, R Maguire 0-1 chacun.

Kildare : K Fili 1-6 (0-3 F, 1-0 Pen), D Flynn 1-1, Byrne 1-0, N Kelly 0-2 (0-1 F).

Liège: C. Kelly ; Flahive, D. O'Mahony, T. Walsh ; L Fahey, R Maguire, M Taylor ; Je Maguire, C O'Callaghan ; E McSweeney, M Cronin, P O'Driscoll; C OG Jones, C Corbett, P Hurley (c).

Sous-marins : S Meehan pour R Maguire (26, inj), R Deane pour E McSweeney (ht), S Powter pour M Cronin (52), S Sherlock pour B Hurley (57), D Buckley pour C Corbett (67).

Kildare : M Donelan. R Houlihan, M O'Grady, R Burke ; B McDermott, E Doyle, J Sargent ; Masterson, K.O'Callaghan; L. Killian, Byrne, S. Farrell ; K Feeley, D Flynn, N Kelly.

READ  Kinghorn règne en maître en Écosse alors que Healy fait ses débuts en 6N

Sous-marins : B Gibbons pour A Masterson (42), C Bolton pour L Killian (45), S Ryan pour E Doyle (49), S McCormack pour A Beirne (52), B Byrne pour J Sargent (67).

gouverner : David Goff (méthamphétamine).

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023