Connect with us

Economy

Farting’s lawyer loses a harassment lawsuit against a colleague who asked him to stop

Published

on

Farting’s lawyer loses a harassment lawsuit against a colleague who asked him to stop

A senior British lawyer who filed a lawsuit against the Crown Prosecution Service of England and Wales after a colleague asked him to stop farting in the room they worked together has lost his case.

Tariq Muhammad, who has filed a lawsuit for harassment, told the labor court that recurrent flatulence was caused by medication for a heart condition. He said his colleague Paul McGorry’s comment was embarrassing and in violation of his dignity – but the panel found it reasonable for McGorrie to ask him to stop.

The attorney general, who suffered a heart attack in 2014, also alleged that he was discriminated against due to his disability and made a number of other allegations against his colleagues and superiors.

There were frequent incidents of flatulence in the quiet room. On one occasion, Mr. McGorry asked, « Should you do that, Tariq? »

He claimed that they threw his water bottles, told him to work one day a week about 100 kilometers and didn’t pay for the lawyer’s testimony when he was on sick leave.

The committee, chaired by Employment Judge Emma Hawksworth, also dismissed allegations of disability discrimination, in Reading, near London.

The prosecution accepted that it treats Muhammad unfairly by not allowing him to work from home for two days a week and leave work at 4 pm to help him manage his case, removing him from court duties, which means that he will receive compensation.

His heart condition meant he had to take daily medications whose side effects resulted in him staying home for several hours after taking them. In 2016, he began to share an office with McGorrie, where the problem of persistent flatulence was raised.

READ  "Ces Ukrainiens sont des violeurs et des criminels", crie la grand-mère de Cork devant un hôtel abritant des réfugiés, alors que le tribunal entend

The court was told that « Mr. McGorry was aware that the plaintiff had had a heart attack, but was unaware of the medications the plaintiff was taking or that flatulence was a side effect of the medication. » ‘There were frequent incidents of flatulence in the quiet room. On one occasion, Mr. McGorry asked, ‘Should you do that, Tariq?’

Muhammad said it was because of his treatment and that when asked if he could go out to do it, he said he couldn’t.

The court commented that it was not unreasonable to ask Muhammad to stop gassing « when there were frequent incidents of flatulence in a small office. »

In February 2016, he was transferred to another team which meant he did not have to attend court and was required to work one day a week in Brighton, more than an hour’s drive from Guilford, where he normally resides.

He submitted a grievance, concluding that the Public Prosecution should have paid him allowances, and he was taken out on sick leave. His employment was terminated in April 2020.

The court rejected Muhammad’s allegations of disability-related harassment and abuse. Many accidents that [he] A complaint unrelated to his disability … or caused or exacerbated by it [him] Committee said.

On flatulence, the court commented: “Mr McGurry questions to [Mr Mohammed] They did not ask for the purpose of infringement [his] dignity or the creation of such an environment. It was not an unreasonable question to ask, when there were frequent incidents of flatulence in a small office.” — Guardian

READ  Mariage révèle les lieux préférés à Dublin

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Une maison de luxe de deux chambres en état de « maison témoin » sur le marché irlandais pour 165 000 €

Published

on

Une maison de luxe de deux chambres en état de « maison témoin » sur le marché irlandais pour 165 000 €

Une propriété de luxe de deux chambres a été mise sur le marché irlandais pour seulement 165 000 € – et est entièrement en état de maison témoin.

La maison individuelle est située à Claremorris, dans le comté de Mayo.

Une maison en mai est à vendre pour 165 mille eurosDroits d’auteur : daft.ie
Maison de deux chambres située à KnockrannyDroits d’auteur : daft.ie
La maison est en bon état pour être montréeDroits d’auteur : daft.ie

Whitegate Cottage est situé à Knockranny, Curryane, dans un « emplacement privilégié dans un quartier recherché ».

L’agent a déclaré : « La propriété a été finie pour montrer l’état de la maison partout et conviendrait à un jeune couple débutant ou à une personne à la retraite. »

Le bungalow indépendant est situé dans environ un acre de jardins arborés à l’avant et à l’arrière.

Il se compose d’un hall, d’un séjour, de deux chambres, d’une cuisine, d’une salle de bain principale et d’une buanderie.

Dès l’entrée, le couloir est doté d’un tapis assorti, de moulures en bois, d’un plafond assorti et d’un escalier menant au grenier.

Le salon comprend des rangements intégrés, des moulures décoratives et un poêle à combustible solide.

La cuisine équipée et lumineuse est dotée de vinyle et de carrelage entre les unités, d’un réfrigérateur-congélateur intégré et d’un élément d’éclairage fonctionnel.

À côté de la cuisine se trouve la buanderie avec placards assortis.

Le service public, équipé d’appareils électroménagers, dispose d’un évier à drain unique, d’unités installées et d’un revêtement de sol en vinyle.

La chambre principale, mesurant 11,10 x 11,08, est dotée d’un tapis ajusté, d’un rideau et d’une pièce maîtresse.

La deuxième chambre est dotée de tapis, rideaux et moulures en bois assortis.

La salle de bains est dotée de murs carrelés, d’un sol en vinyle, d’une douche électrique, d’un lavabo, de toilettes et d’un radiateur électrique.

Mayo House offre un « emplacement à la campagne » proche de toutes commodités.

Les villes de Kilkelly et Swinford se trouvent à proximité des écoles, des magasins, des restaurants, des pubs et de l’église.

Installations locales

Les écoles à proximité comprennent l’école nationale Medfield, l’école nationale Barnacog, l’école Muir Agus Padraig et le St Joseph’s Community College.

L’agent a poursuivi : « Un mur frontalier à l’avant avec des portes à double entrée sur les côtés.

« Jardins matures à l’avant, à l’arrière et sur les côtés avec haies et arbustes entourant la propriété.

« Il y a aussi un enclos clôturé pour un poney. »

À proximité des centres de voyages

Pour ceux qui voyagent fréquemment, la maison est située à seulement 12 minutes en voiture de l’aéroport de Nuuk.

Il existe également un certain nombre de lignes de bus à proximité de Ballina, Longford et de l’aéroport de Dublin.

En savoir plus sur Irish Sun

La propriété est vendue par Nigel Dineen/Martin Finn Auctioneers et est annoncée sur Daft.i.

« Tout ce que nous touchons devient à vendre », ont ajouté les commissaires-priseurs.

La maison dispose de plusieurs unités équipéesDroits d’auteur : daft.ie
La buanderie est équipée d’électroménagersDroits d’auteur : daft.ie
La maison est idéale pour les premiers acheteursDroits d’auteur : daft.ie
La propriété est mise en vente par Nigel Dineen/Martin Finn Auctioneers sur Daft.ieDroits d’auteur : daft.ie
Continue Reading

Economy

Le Premier ministre et les ministres reçoivent un bombardement de plaintes manuscrites de personnes âgées concernant un stratagème d’« impôt caché »

Published

on

Le Premier ministre et les ministres reçoivent un bombardement de plaintes manuscrites de personnes âgées concernant un stratagème d’« impôt caché »

Les ministres du gouvernement ont été bombardés de plaintes concernant le système de consignation émanant de retraités et de personnes âgées qui ont du mal à participer à l’initiative de recyclage.

En mai, une femme a écrit au vice-président Micheal Martin, qualifiant le plan de retour des bouteilles de « taxe cachée », expliquant qu’elle – comme beaucoup de personnes âgées, immobiles ou immunodéprimées – ne pouvait pas rendre ses bouteilles et récupérer sa caution.




Elle utilise toujours son bac de recyclage, a-t-elle déclaré à M. Martin, et a maintenant l’impression qu’elle « y met aussi de l’argent » parce qu’elle n’a pas d’autre moyen de se débarrasser de ses bouteilles et de ses canettes.

En savoir plus: Le gouvernement a déclaré il y a quatre ans qu’un système de consignation entraînerait une augmentation des frais liés aux déchets sauvages.

En savoir plus: Le brassage revient après que les magasins ont été informés qu’ils étaient légalement responsables des problèmes d’accessibilité des machines

« J’ai lu qu’il y a des millions de cet argent que personne n’a réclamés, c’est donc une bonne source de revenus mais au détriment des personnes âgées et handicapées », a-t-elle ajouté dans un e-mail envoyé par la vice-présidence au ministre responsable. pour le projet, Ossian Smith.

Une autre femme, qui se décrit comme veuve dans les années 80, a écrit au ministre Eamonn Ryan, lui disant qu’elle ne pouvait pas non plus participer au programme, mais qu’elle avait toujours utilisé son bac de recyclage de manière responsable. « Mon défunt mari avait un dicton : ‘Si quelque chose n’est pas cassé, ne le répare pas, il s’agit de le réparer' », a-t-elle déclaré à M. Ryan. [old] « La méthode de recyclage n’a pas été brisée et elle a très bien fonctionné. »

READ  L'entreprise de Dylan McGrath renoue avec les bénéfices après avoir annulé une dette de 2,25 millions d'euros - The Irish Times

Un homme de 81 ans a également contacté M. Ryan pour se plaindre des « frais supplémentaires » qu’ils doivent désormais payer en plus des frais de collecte des déchets, faisant référence à la consigne sur les bouteilles et les canettes. Il s’est demandé : « À qui s’accrocheront les parasites verts après les prochaines élections législatives ?

READ  NCT suffers €20.5m in revenue due to Covid-19

READ  Une ancienne maison des garde-côtes d'une valeur de 695 000 € est à vendre près de Clonakilty
Continue Reading

Economy

Le club Cork GAA demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base municipale

Published

on

Le club Cork GAA demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base municipale

L’UN des clubs GAA les plus populaires de la ville de Cork demande l’autorisation d’ajouter de nouvelles installations à sa base dans la ville.

Nemo Rangers a soumis une demande de planification au conseil municipal de Cork demandant l’autorisation d’apporter des modifications à sa maison à Trapig sur South Douglas Road.

Elle souhaite créer sur le terrain une unité préfabriquée qui servirait de salle de musculation et de fitness.

Il prévoit également de créer un lien avec la salle de sport principale existante et tous les travaux d’aménagement du site associés.

Le club a vu Colin Corkery, James Masters et Paul Kerrigan représenter l’équipe de football senior de Cork.

Ailleurs dans la ville de Cork, Circle K a reçu l’autorisation de réaliser des travaux sur un parking sur Rochestown Road.

Le conseil municipal de Cork a délivré l’autorisation et celle-ci inclut les modifications à apporter au garage. Le projet comprend la démolition de l’auvent de la cour avant, des îlots de pompes à carburant et des réservoirs de stockage de carburant souterrains.

À leur place, il demande l’autorisation de fournir quatre nouveaux îlots de pompes à carburant, un nouvel auvent au-dessus et relié au bâtiment du parvis existant, ainsi que trois nouveaux réservoirs de stockage de carburant souterrains.

Pendant ce temps, une société pharmaceutique de Ringaskiddy demande l’autorisation d’étendre ses opérations à Cork.

BioMarin International Ltd a soumis une demande de permis de construire au conseil du comté de Cork demandant l’autorisation de démolir une partie de son laboratoire et des parkings existants.

Ce déménagement vise à faciliter la construction d’une nouvelle extension de laboratoire de quatre étages au sud des bâtiments du site existants, un nouvel auvent d’entrée et les travaux sur le site.

READ  La banque de la Silicon Valley est le plus gros échec depuis la crise de 2008, bloquant des milliards

Il souhaite également conserver l’utilisation d’un bâtiment typique d’un seul étage à l’est du site pour l’utiliser comme centre de santé.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023