Connect with us

Economy

Former Anglo Irish Bank CEO, Shaun Fitzpatrick dies

Published

on

A family spokesperson has confirmed the death of former CEO and Chairman of Anglo Irish Bank Seán FitzPatrick.

Mr. FitzPatrick, or « Seanie » as he was known to his friends and acquaintances, was 73 years old. He died yesterday after a short illness.

The former banker became known for the role he played in the rapid expansion and subsequent collapse of the Anglo Irish Bank, following the collapse of the ownership over a decade ago.

Chartered Accountant, in 1986 Mr. Fitzpatrick was appointed Chief Executive Officer of what was then the City of Dublin Bank which later became Anglo Irish Bank.

At that time, the bank was small, with few employees, while it was worth about 5 million euros.

But over the next two decades, he led the lender’s transformation from a small business to the third largest bank in the country, with a balance sheet estimated in the billions.

He did this by building what was a small commercial bank into a large lender to property developers who were operating in Ireland, the United Kingdom, and elsewhere.

Séan FitzPatrick, pictured in 1989

Anglo’s growth, championed by Mr. Fitzpatrick, coincided with the rise of the Celtic Tiger economy, which was in turn driven by a real estate bubble fueled in part by credit loans by the bank.

The expansion made the bank very profitable and in 2004, his last year as CEO, Mr. Fitzpatrick earned €2.7 million.

The following January, he was replaced by David Drum and moved to the position of President.

Over the next four years, under the leadership of both men, Anglo’s loan book tripled to €72 billion.

READ  Lotto results: Lucky player becomes the latest Irish millionaire urging people to check tickets

In June 2007, Mr. Fitzpatrick criticized what he described as the « corporate McCarthyistic » culture surrounding business in Ireland.

That year, the bank’s annual profit peaked at €1.2 billion Anglo shares also gained more than 17 euros, valuing the bank at 13 billion euros.

But over the next year, the collapse of real estate and banks began to unfold and the dissolution of the Celtic Tiger, exposing the many holes in the balance sheets of Anglo Bank and other major Irish banks, and creating stress on liquidity.

On March 17, 2008, the bank’s share price fell nearly 15% following announcements in the United States the day before regarding the emergency sale of Bear Stearns.

Anglo Irish Bank was nationalized in January 2009

Soon the situation became more serious, and by September 2008 the government decided to introduce a 400 billion euro scheme that would guarantee the country’s main banks, including the Anglo Irish.

In an interview with broadcaster Marianne Finucane on RTÉ days later, Mr. Fitzpatrick declined the opportunity to apologize.

« The cause of our problems is global, » he said.

« So I can’t say sorry with any sincerity and decency. But I can say thank you, » he added.

But in December 2008 Mr. Fitzpatrick resigned as president amid an investigation by the financial regulator into the temporary transfer of his multi-million euro loans between Anglo and Irish Nationwide over eight years.

The effect of the transactions was that his loans did not appear in Anglo’s annual report.

He also left the boards of Aer Lingus and Smurfit Kappa where he worked as a director.

The state began recapitalizing the Anglo Irish Bank, but it was eventually nationalized in January 2009.

READ  Les conseillers ont envoyé des lettres "souhaitant du mal à moi et à ma famille" - The Irish Times

In the 15 months to the end of December 2009, Anglo recorded a pre-tax loss of 12.7 billion euros as a result of having to write off 15 billion euros of bad loans.

Loans totaling 34.4 billion euros were later transferred to the National Asset Management Agency, which bought it for 13.4 billion euros.

Anglo eventually merged with the Irish Nationwide to become the Irish Bank Resolution Corporation, which is still in liquidation today.

The Comptroller and Auditor General estimated the total cost of the two banks’ collapse to the taxpayer at 36 billion euros.

In February 2009, it turned out that in an effort to prop up the bank’s share price, Anglo loaned 450 million euros to a group of 10 clients, known as Maple 10, to purchase a 10% portion of a much larger stake established by entrepreneur Sean Coen in the bank via CFDs.

Garday and members of the Office of the Director of Corporate Enforcement raided Anglo’s offices in February 2009.

Séan FitzPatrick died after a short illness

Then in March 2010, Mr. Fitzpatrick was arrested by members of Garda’s fraud squad and questioned at Bray Garda Station, near his home in Greystones in Co Wicklow, before being released without charge.

That same month, Angelo initiated legal proceedings against him in an attempt to recover €70m of unpaid loans.

Later that year, Fitzpatrick was declared bankrupt with a debt of 147 million euros.

In December of the same year, Taoiseach Brian Cowen quit, in part because it emerged he had played a round of golf with Mr. Fitzpatrick a few months before the bank guarantee was issued in 2008.

READ  Le Laois offre une réduction "apportez le vôtre"

A year later, Mr. Fitzpatrick was arrested a second time by Garday as part of an investigation into financial wrongdoing. He was again released without charge.

Seven months later he was arrested for the third time, this time on 16 counts of crimes related to his role in the Maple 10 case.

However, he denied the charges and in April 2014 he was acquitted of all of them.

That year, Mr. Fitzpatrick was pardoned from bankruptcy.

In November 2016, he again went to trial, this time charged with 27 counts under the Companies Act 1990 related to allegations that he misled bank auditors over a five-year period by failing to disclose loans worth tens of millions of euros.

22 counts of making misleading, false or deceptive statements and five counts of providing false information. Mr. Fitzpatrick again pleaded not guilty to the charges.

But the Corporate Law Enforcement Director’s Office case was mired in problems and during the trial it was found that potentially valuable documents had been shredded and witnesses trained.

In 2017, after the longest criminal trial in the state’s history, Judge John Aylmer issued a directive acquitting Mr. Fitzpatrick, criticizing the ODCE for its handling of the investigation.

Two years later, Mr. Fitzpatrick was expelled from Ireland’s CPA and fined €25,000.

Mr. Fitzpatrick is survived by his wife Catriona and three children David, Jonathan and Sarah.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Le Danemark rappelle les ramen coréens parce qu’ils sont si épicés qu’ils pourraient provoquer un « empoisonnement grave » | nouvelles du monde

Published

on

Le Danemark rappelle les ramen coréens parce qu’ils sont si épicés qu’ils pourraient provoquer un « empoisonnement grave » |  nouvelles du monde

Samyang Foods a déclaré que c’était la première fois que les produits de l’entreprise étaient rappelés car ils sont considérés comme trop épicés.


mercredi 12 juin 2024 à 13h27, Royaume-Uni

L’Agence alimentaire danoise a rappelé trois produits de nouilles instantanées sud-coréennes à saveur de ramen, avertissant les consommateurs qu’ils sont si chauds qu’ils peuvent provoquer une « intoxication grave ».

Les produits Samyang Foods rappelés sont Samyang Buldak 3x Spicy & Hot Chicken, 2x Spicy & Hot Chicken et Hot Chicken Stew.

L’agence a émis un avertissement mardi et a déclaré que les produits étaient rappelés parce que les niveaux totaux de capsaïcine dans un emballage des trois pâtes alimentaires « sont si élevés qu’ils présentent un risque d’intoxication aiguë pour le consommateur ».

« Si vous possédez les produits, vous devez les jeter ou les rapporter au magasin où ils ont été achetés », a indiqué l’agence.

Elle a souligné l’avertissement adressé aux enfants, exhortant les parents à contacter la ligne d’assistance téléphonique danoise si leurs enfants présentaient des « symptômes graves ».

La capsaïcine est la substance contenue dans les piments qui leur donne une saveur piquante et épicée.

Suivez Sky News sur WhatsApp

Tenez-vous au courant des dernières nouvelles du Royaume-Uni et du monde entier en suivant Sky News

cliquer ici

Samyang Foods a déclaré que c’était la première fois que les produits de l’entreprise étaient rappelés car ils sont considérés comme trop épicés.

Un porte-parole de l’entreprise a déclaré à l’AFP : « Actuellement, les produits sont exportés dans le monde entier, mais c’est la première fois qu’ils sont rappelés pour cette raison ».

READ  Les fournisseurs de services mobiles mettent en garde contre le risque de perturbation majeure du service

Elle a ajouté qu’elle s’efforcera de mieux comprendre les réglementations locales sur les marchés d’exportation.

En savoir plus sur Sky News :
Prison pour l’homme qui a dopé les boissons des amis de sa fille pendant qu’elle dormait
Céline Dion a pris des doses quasi mortelles de Valium pour soulager ses spasmes

Il s’agit d’une édition limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Débloquez la version complète

Fondée en 1961, Samyang Foods se présente comme la première entreprise du pays à produire des nouilles instantanées.

Son siège social est situé dans la capitale sud-coréenne, Séoul.

Continue Reading

Economy

Le stade de Limerick sera fermé pour maintenance

Published

on

Le stade de Limerick sera fermé pour maintenance

Toute l’actualité Live95

Image via Limerick.ie

La fermeture intervient avant le début des vacances scolaires primaires.

À mesure que le temps s’améliore, les parents auront hâte d’amener leurs enfants au terrain de jeu dans les semaines à venir.

Cependant, l’un des stades sera temporairement fermé à partir de demain pour permettre des travaux de maintenance et d’amélioration programmés.

Le terrain de jeux et les installations communautaires de Manor Fields Adare sont des installations primées offrant une large gamme d’équipements pour le plaisir et le plaisir de la communauté locale et des visiteurs.

La fermeture commence demain, mercredi 12 juin, et se poursuit jusqu’au vendredi 14 juin.

Il rouvrira le week-end puis fermera à nouveau lundi et mardi 17 et 18 juin.

Les utilisateurs sont avertis que ces conditions peuvent être sujettes à changement et nous nous excusons pour tout inconvénient que cela pourrait causer.

READ  Les fournisseurs de services mobiles mettent en garde contre le risque de perturbation majeure du service
Continue Reading

Economy

Un consultant informatique qui n’a pas payé 180 000 € de TVA a été emprisonné après avoir été condamné à une peine avec sursis jugée trop clémente.

Published

on

Un consultant informatique qui n’a pas payé 180 000 € de TVA a été emprisonné après avoir été condamné à une peine avec sursis jugée trop clémente.

Un consultant informatique qui n’a pas payé plus de 180 000 euros de TVA due sur sept ans a été condamné à 12 mois de prison après que la cour d’appel a jugé que sa peine de trois ans avec sursis était trop clémente.

Clive Gargan, 48 ans, a remboursé le montant dû plus les intérêts et était pleinement en conformité avec ses impôts au moment où il a été initialement condamné.

Gargan a été inculpé de 84 infractions liées à la TVA au total. 42 chefs d’accusation pour défaut de présentation de déclarations de taxe sur la valeur ajoutée et 42 chefs d’accusation pour non-paiement de la taxe sur la valeur ajoutée au cours de la période légale entre 2009 et 2016.

Une peine totalement avec sursis a été imposée après que Gargan a plaidé coupable à huit chefs d’accusation, les autres chefs d’accusation étant pris en compte.

Gargan, du Belfry, Kilmainham, Dublin 8, était un consultant informatique indépendant travaillant pour plusieurs entreprises. Il s’était auparavant immatriculé à la TVA entre le 25 octobre 2004 et le 1er novembre 2006, après quoi son immatriculation a été radiée.

L’État a fait appel de la réduction de la peine de trois ans de prison avec sursis prononcée par la juge Lady Patricia Ryan devant le tribunal pénal du circuit de Dublin le 15 décembre 2023, arguant que trop de poids avait été accordé aux circonstances atténuantes dans l’affaire.

Le directeur du ministère public a confirmé que l’accusé n’avait pas arrêté son comportement violent jusqu’à son arrestation.

Faux en principe

En rendant son jugement mardi devant la Cour d’appel, la juge Isobel Kennedy a déclaré que la cour était d’avis que la peine avec sursis prononcée par le juge de première instance constituait une erreur de principe.

READ  NFT se débat avec le premier tweet de Jack Dorsey à vendre

Elle a déclaré que bien que le tribunal n’ait pas accepté l’affirmation de l’État selon laquelle l’accusé n’avait reçu « essentiellement aucune peine » parce qu’une peine avec sursis « est une peine », il a estimé que le fait de réduire la peine principale de cinq ans à une peine complète était une peine avec sursis. La mise en œuvre constitue un énorme écart par rapport à la norme.

Elle a noté que l’infraction s’était poursuivie sur une longue période allant de mai ou juin 2009 jusqu’en mars ou avril 2016, et que le montant en cause était « important ».

En annulant la sentence initiale, le juge Kennedy a déclaré que le tribunal composé de trois juges avait convenu de proposer une peine universelle de cinq ans d’emprisonnement. Cependant, elle a ajouté que « la proportionnalité est fondamentale pour une peine équitable » et que la peine correcte « reflète le crime commis par le délinquant en question ».

Après avoir pris en compte les circonstances atténuantes, notamment le plaidoyer « bien que tardif », le paiement de la somme majoré des intérêts et l’absence de condamnations antérieures, elle a déclaré que le tribunal avait considéré que la réduction appropriée était de 18 mois une fois l’atténuation prise en compte, laissant une période atténuante effet. Peine de trois ans et demi.

Le juge Kennedy, siégeant avec le juge Patrick McCarthy et Mme Tara Burns, a déclaré que le tribunal suspendrait les deux dernières années et demie pour encourager la réhabilitation, laissant une période d’un an en détention.

enquête

L’infraction de Gargan a été révélée lorsqu’une entreprise qui a utilisé ses services a demandé une déclaration de TVA et a été invitée à fournir certaines informations aux commissaires aux recettes afin que la déclaration puisse être traitée.

READ  Google signs agreement with Irish Times and other Irish partners to promote news

Ces informations comprenaient deux factures du défendeur contenant un numéro d’immatriculation à la TVA qui n’était plus valable en novembre 2006.

D’autres étapes d’enquête ont révélé que Gargan avait reçu des paiements de cette société à partir de 2011 et d’une deuxième société, Ergo Services, en 2008, 2010 et 2011, et qu’aucune déclaration de TVA n’avait été reçue pour les paiements liés à l’une de ces transactions.

Le montant total de la TVA concernée dans cette affaire s’élève à 180 623,51 €.

Gargan a été inculpé de 42 chefs d’accusation pour défaut de production d’une déclaration de TVA en violation de l’article S 1078(2)(g)(ii) de la loi de 1997 sur la consolidation fiscale, telle que modifiée par l’article S 133(a) de la loi de finances de 2002, et 42 chefs d’accusation d’évasion fiscale. Non-paiement de la TVA due pendant la période légale contrairement à l’article 1078 (2) (i) de la même loi, tel que modifié entre 2009 et 2016.

Le défendeur a payé la TVA due majorée des intérêts le 30 juin 2016.

Lors de l’audience de détermination de la peine du 1er décembre 2023, environ 16 000 € restaient impayés.

Le juge qui a rendu la décision a reporté l’ordonnance de deux semaines afin que l’accusé puisse payer le montant restant avant de prononcer la décision.

Gargan n’avait aucune condamnation antérieure et était pleinement en conformité fiscale à la date de la condamnation.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023