Connect with us

Economy

Ignore the shimmering badge, the PHEV is a very practical package

Published

on

Regular readers will now know the general malaise that engulfs us here at Examiner Motoring when the topic of PHEVs is brought to the table. We don’t particularly like them and don’t think they are the future of cars.

However, this hate is nothing in the face of an industry that has invested billions in developing PHEVs and is intent on getting as much of that money back as possible before this transitional technology on the road to full electrification becomes redundant. Critics and unbelievers are damned.

By most popular estimates, this gives the industry about three to five years to sell as many of these things as possible before their time runs out. That being the case, expect to see a lot of them in your front garage yards in the coming months and years.

In fact, several Examiner Motoring memos have been put in place before the end of this year alone, and we expect to see several of them again next year. Last week we tried one of the premium models in this segment – the Mercedes GLC 300 de – and found it to be a good version of these things as we’ve encountered so far.

So what about PHEV this week? Well, it’s the biggest Kia ever sold in Europe, the Sorento, and to many eyes in this part of the world it’s what might be called an « American car », why? Well, it’s huge.

The feeling of interior space is exacerbated by the width between the two front seats, which accommodates all kinds of controls, cup holders and the little space that operates in the center console.

Admittedly, it’s not as huge as Telluride, which is aimed specifically at the Yankee market and has been a huge hit for Kia in the US. But, by European standards, this is a big car – it has a working seven seat after all – and we European developers can fairly judge that it’s designed primarily for those on the other side of the pond.

READ  La Haute Cour de l'UE ouvre la voie à un plan de développement controversé pour Dublin 8 - The Irish Times

Sorento has many first-class competitors, not least of which are cars such as the Skoda Kodiaq, Seat Tarraco (Which we reviewed here recently and positively), the VW Tiguan Allspace, the Peugeot 5008 and its sister car, the Hyundai Santa Fe. If you want something more exclusive, Audi, BMW and Mercedes can answer your call, albeit at much higher prices.

However, the Sorento doesn’t quite shy away from its premium amenities and equipment levels. There are two trim levels – the K3 and K4 – with the first offering the electric driver’s seat, power-folding mirrors, a heated steering wheel, a 10.25-inch touch screen, leather upholstery, heated seats, comprehensive LED lights and a suite of safety tools.

The last specification. The trim level adds two-tone leather upholstery, a panoramic sunroof, an electric passenger seat, an electric tailgate and a BOSE audio system. You also get more of the security toolkit, including a particularly unique touch.

Even with the rear seat only folded down, the boot is huge - about 800 liters - and with all five rear seats folded down, you'll almost be able to play a carousel there.
Even with the rear seat only folded down, the luggage compartment is huge – around 800 liters – and with all five rear seats folded down, you’ll almost be able to play a circle game there.

Part of the blind spot warning system is a side camera that, depending on which direction you’re turning, highlights your blind spot with a live view shown on either the right or left side of the instrument bay.

It’s a neat touch, but it distracts your passengers as much as it can blast off its brilliance while forgetting to actually look at the road ahead.

Anyway, this is a well-equipped car and that’s how it should be for something that costs 55k for the K4 spec. The version we tried.

The size of the car makes you climb it – as it really should be with any SUV that’s worth its salt, with the driving point of view being one of the main reasons people want these cars. This is not surprising given that the Sorento is 4,810 mm long and 1,900 mm wide.

READ  La réintroduction de la remise de crédit hypothécaire serait-elle une bonne idée ?

The feeling of interior space is exacerbated by the width between the two front seats, which accommodates all kinds of controls, cup holders and the little space that operates in the center console. It is stylish, functional and very easy to use. It is also well designed, and from a driver’s point of view, all switches and devices are easy to use and understand.

From the passenger’s point of view, the middle seats are easily accessible through the doors that open and this also provides excellent access to the rear pair. The latter – using our standard LeBron James test, won’t handle taller people or even skinniest kids, but the fact that the center seat can be moved forward and backward at least provides some flexibility.

Even with the rear seat only folded down, the luggage compartment is huge – about 800 liters – and with all five rear seats folded down, you’ll almost be able to play a circle game there.

For many years, Kia wasn’t exactly the go-to for interior sophistication, but with this Sorento they’ve rewrote their rulebook and raised trim levels to new heights. The whole thing looks like excellent, what about the quality of the materials used and the techniques on offer.

It should also be noted that the car has a total of seven USB ports. There are two cleverly on either side of the front seats, so middle-row passengers can easily connect them. But it is just another example of the level of practicality that is included in this bus.

What about motivational forces? Well, the car comes with a 1.6-liter turbocharged four-cylinder petrol engine that produces around 180 horsepower. It is connected to a 91 hp (67 kW) electric motor and the system also includes a lithium-ion polymer battery pack.

Coexisting all of this makes for a total power output of 265 hp, which looks almost like a sports car, a top speed of 193 km/h and a 0-100 km/h time of 8.7 seconds and an electric range of 57 km, which Kia says can be massaged up to 70 km In urban driving conditions. There is also a six-speed automatic transmission and a complex all-wheel drive system (which is not available in the diesel version of the Sorento).

READ  « Un cas grave de chance pour les débutants » – Les joueurs de loterie de Dublin et du Donegal sont devenus millionnaires à Pâques

Like all PHEVs, the claimed consumption levels have been somewhat removed from the reality (1.6 l/100 km, or 176 mpg), but the reality is like 7.2 l/100 km, or 38.7 mpg) on ​​various roads and distances.

On the road, this big bus isn’t the fleet you’ll ever park yourself in, and while it’s an excellent cruiser and you’ll be cruising around hard, squeeze it in and soon you’ll see these little four cylinders shrivel up from the two-ton empty weight of the car. Thus, some overtaking maneuvers must be carefully planned.

On the road, this big bus isn't the fleet you'll ever park yourself in, and while it's an excellent cruiser and you'll be cruising around hard, squeeze it in and soon you'll see these little four cylinders shrivel up from the two-ton empty weight of the car.
On the road, this big bus isn’t the fleet you’ll ever park yourself in, and while it’s an excellent cruiser and you’ll be cruising around hard, squeeze it in and soon you’ll see these little four cylinders shrivel up from the two-ton empty weight of the car.

However, the Sorrento doesn’t ride like a tank, and the chassis doesn’t ride around, even on B roads. However, this is a car that shows its best traits when the driving style is relaxed and not hectic.

It is also worth noting that the all-wheel drive system really does give you the real ability to handle all kinds of off-road things. Just remember that they are not complete mountain goat type.

Finally, though, the Sorento ticks a lot of the boxes for people who want green credibility in a highly practical package that’s also exceptionally comfortable and features a range of driver- and passenger-friendly equipment.

Some badge snobs may shock the asking price of a Kia – but I very much doubt that people (at least those who beat themselves up) who buy will regret doing so.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

« Sérieuses inquiétudes » concernant le manque de transparence concernant la création d’une société privée pour gérer le système de retours

Published

on

« Sérieuses inquiétudes » concernant le manque de transparence concernant la création d’une société privée pour gérer le système de retours

Un DT social-démocrate a critiqué le manque de transparence et la mauvaise gestion de l’entreprise à l’origine du système de retour controversé, qualifiant de « bizarre » la manière dont l’entreprise a été créée.

Dans une critique cinglante, Jennifer Whitmore a déclaré qu’elle avait de « sérieuses inquiétudes » concernant le fonctionnement du système de restitution des dépôts et qu’elle ne croyait pas qu’il puisse continuer sous sa forme actuelle.




Mme Whitmore, membre de la commission de l’Oireachtas sur l’environnement et l’action climatique, a interrogé le ministre Ossian Smith sur le projet au Dáil la semaine dernière, mais n’était pas satisfaite du niveau d’informations qu’il a fourni.

Le système de retour est géré par une société privée appelée Deposit Return Scheme Ireland Limited, et la plupart de ses administrateurs sont des représentants de grands producteurs de boissons.

En savoir plus: Seule une petite partie des conteneurs achetés dans le cadre de la consigne a été restituée aux machines.

En savoir plus: Les machines de recyclage rejettent un conteneur recyclable sur cinq alors que les parieurs fulminent contre une « taxe stupide »

« Lorsque vous avez une bonne gouvernance au sein du conseil d’administration, cela garantira que les gens sont indépendants de l’entité elle-même et qu’il n’y a pas de conflits ou de conflits d’intérêts perçus », a déclaré Whitmore à l’Irish Mirror.

« Avoir autant de producteurs au conseil d’administration me préoccuperait. [The list] « Lisez davantage comme un groupe de parties prenantes plutôt que comme un conseil d’administration », a-t-elle ajouté.

Un porte-parole de Return a rejeté ces critiques, insistant sur le fait que le système fonctionne « conformément aux normes les plus élevées de gouvernance d’entreprise » et adhère aux règles élaborées pour les systèmes de responsabilité élargie des producteurs. Il a ajouté : « Le retour s’effectue dans le cadre des directives fixées à cet effet ».

READ  La Haute Cour de l'UE ouvre la voie à un plan de développement controversé pour Dublin 8 - The Irish Times

Wicklow TD a également critiqué le manque de transparence entourant le fonctionnement de l’entreprise, qui conserve des consignes là où les conteneurs ne sont pas restitués, et conserve également l’argent qu’elle gagne en vendant de l’aluminium et du plastique provenant de bouteilles et de canettes recyclées.

Le Deposit Return Scheme Ireland Limited est géré par une société privée dont la plupart des administrateurs sont des représentants de grands producteurs de boissons.

« Il est très difficile d’obtenir des informations à ce sujet », a-t-elle déclaré. J’ai soulevé cette question avec le ministre et il a dit qu’ils travailleraient de manière transparente. « Il y a très peu de transparence à l’heure actuelle sur la façon dont cela fonctionne. »

Mme Whitmore a déclaré qu’elle s’attendait à « plus de transparence » compte tenu du montant d’argent public avec lequel l’entreprise aurait affaire et du fait qu’elle est responsable d’un programme aussi important en ce qui concerne les obligations de recyclage du pays.

Un porte-parole de Re-turn a déclaré que l’entreprise « ne veut pas de dépôts non remboursés » et a encouragé les consommateurs à retourner leurs contenants de boissons pour récupérer leur argent. Cependant, il a ajouté que « les dépôts non remboursés dans le cadre du programme seront réinvestis et utilisés pour financer des initiatives de recyclage afin d’aider l’Irlande à atteindre ses futurs objectifs de recyclage ».

Les sociaux-démocrates ont déclaré : « Il se peut que beaucoup d’argent public transite par cette organisation, mais elle n’est pas établie en tant qu’entité publique – bien au contraire, elle est créée en tant qu’entité pour les producteurs, je pense que nous devons le faire. garder un œil attentif sur ses opérations et sa gestion.

READ  Les bénéficiaires de l'aide sociale font la queue pour recevoir la prime de double paiement la semaine prochaine

Elle a qualifié la façon dont l’entreprise a été créée d’« étrange ».

« En gros, le ministre a dit à l’industrie : ‘D’accord, allez mettre ce truc en marche et revenez-moi ensuite avec vos propositions commerciales.’ J’ai trouvé que c’était une façon vraiment étrange de procéder.

L’entreprise ne vise pas à réaliser des bénéfices, car le coût supporté par les fournisseurs de boissons pour produire des canettes et des bouteilles de marque privée devrait être égal au montant des consignes non collectées, et ainsi s’autofinancer.

Le ministre Smith a toutefois révélé la semaine dernière que ces prévisions financières avaient été calculées par l’entreprise elle-même. Elle repose également sur l’hypothèse que huit pour cent des conteneurs ne seront pas restitués. Les chiffres préliminaires suggèrent que ce chiffre pourrait être beaucoup plus élevé, ce qui entraînerait une augmentation significative des revenus de l’entreprise.

« J’ai beaucoup de questions auxquelles je souhaite obtenir des réponses », a déclaré Mme Whitmore, ajoutant qu’elle chercherait des informations sur les salaires des personnes payées par l’entreprise.

Elle estime qu’il est peu probable que le système de restitution des dépôts se poursuive sous sa forme actuelle. « Je pense que cela doit changer », a déclaré le TD. « Ma prédiction est que… le montant d’argent qu’ils obtiennent en ne le récupérant pas [deposits] Les gens seront choqués lorsque cela sera finalement rapporté, et je pense qu’à ce moment-là, cela suscitera beaucoup d’intérêt.

Un porte-parole de Re-turn a déclaré à l’Irish Mirror : « DRSI CLG, une nouvelle société à responsabilité limitée par garantie, a été créée par des producteurs et des détaillants de boissons pour répondre à leurs obligations en vertu du règlement de 2021 sur la collecte séparée (système de retour des dépôts).

READ  Un homme d'affaires nie avoir enfreint les ordonnances du tribunal pour percevoir le loyer des locataires

Le Deposit Return Scheme of Ireland (DRSI) CLG est une organisation à but non lucratif opérant sous le nom de Re-turn et a été nommé par le ministre Ossian Smith en juillet 2022. Le Deposit Return Scheme rassemble toutes les parties impliquées dans la fabrication, la vente et consommation de boissons et a fait ses preuves au niveau international en augmentant les taux de collecte « .

Rejoignez le service d’actualités de l’Irish Mirror sur WhatsApp. Cliquez sur ce lien Recevez les dernières nouvelles et les derniers titres directement sur votre téléphone. Nous proposons également aux membres de notre communauté des offres spéciales, des promotions et des publicités de notre part et de celles de nos partenaires. Si vous n’aimez pas notre communauté, vous pouvez la consulter à tout moment. Si vous êtes curieux, vous pouvez lire notre site internet Avis de confidentialité.

Continue Reading

Economy

Un producteur laitier résout le problème du transport du bétail en inventant la remorque

Published

on

Un producteur laitier résout le problème du transport du bétail en inventant la remorque

Écrit par Chris McCullough

Lorsque James McKeown, producteur laitier d’Irlande du Nord, a voulu acheter une benne pour bovins pour son semi-remorque, il a été choqué par le prix.

Au lieu de cela, étant un ingénieur accompli qu’il est, James a immédiatement prévu de construire sa propre caisse de bétail pour l’adapter à sa remorque à col de cygne qu’il utilisait déjà pour tirer une excavatrice et transporter des balles de nourriture.

Le résultat final est un corps de bétail amovible de 28 pieds (8,5 m) de long et 8 pieds (2,44 m) de large qui s’adapte sur une remorque à col de cygne et pivote à l’arrière pour faciliter l’entrée et la sortie du bétail.

Corps de bétail sur la remorque

James traite environ 120 vaches à Carneview Farms, à l’extérieur de Ballymena, dans le comté d’Antrim, et gère également une installation ultramoderne de tir sur cible en argile sur la ferme.

« Je possédais déjà la remorque à col de cygne que j’utilise pour le transport, mais j’ai pensé qu’il serait très utile si je pouvais acheter une benne qui s’adapterait à la remorque afin que je puisse également l’utiliser pour transporter du bétail », a déclaré James.

« Quand j’ai regardé les prix que les fabricants m’offraient, j’ai été assez choqué, alors j’ai décidé d’en fabriquer un moi-même. »

James a commencé à fabriquer le châssis de la remorque fin 2023 et a achevé le projet début 2024.

L’arrière de la remorque s’abaisse pour faciliter le chargement du bétail

Il a produit une benne de bétail unique qui non seulement ajoute de la valeur à sa remorque existante, mais augmente également les aspects luxueux du transport du bétail.

READ  Un homme d'affaires nie avoir enfreint les ordonnances du tribunal pour percevoir le loyer des locataires

« Le corps mesure 28 pieds de long et est divisé en plusieurs parties par des portes pour faciliter le chargement », a-t-il expliqué.

« J’abaisse simplement le bord de la remorque, puis la porte arrière de la caisse du bétail s’ouvre à un angle inférieur pour permettre au bétail d’être chargé plus facilement et plus silencieusement.

Des portes ont été installées à l’intérieur de l’unité pour séparer le bétail

En fait, lorsque le toit est abaissé et que le hayon est ouvert, l’angle d’entrée du bétail est inférieur à 20 degrés, ce qui exerce moins de pression sur les animaux qui entrent et sortent.

« Le hayon est actionné hydrauliquement pour un fonctionnement plus sûr, tout comme l’abaissement et le relèvement du toit », a poursuivi James.

Lors de l’abaissement de l’angle de la remorque pour le chargement, il est inférieur à 20 degrés

Il y a une section du corps qui glisse complètement vers le bas lorsque la barre transversale est abaissée pour couvrir l’espace restant.

« C’est un équipement vraiment solide avec un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires telles qu’une barre lumineuse LED, un garde-boue arrière et des rouleaux sur le hayon pour le compléter », a-t-il ajouté.

Les autres caractéristiques de la remorque comprennent un piège à lisier et un aimant puissant qui maintient les trappes ouvertes sur le côté de la carrosserie.

Supprimer le nouvel ajout

Le hayon et le hayon de l’unité peuvent être actionnés hydrauliquement

Lorsqu’un corps de bétail doit être retiré, le processus est simple : quatre pattes du vérin peuvent être tordues, puis les dix clous sont retirés et le corps peut être soulevé, le tout en 15 à 20 minutes.

James a enregistré et breveté la conception du corps du bétail et affirme qu’il sera disponible dans le commerce pour que d’autres agriculteurs puissent l’acheter s’ils le souhaitent.

READ  Le propriétaire d'un appartement à Cardiff reçoit des factures fiscales pour 11 000 entreprises chinoises

« Pour autant que je sache, c’est la seule carcasse de bétail de ce type qui peut tenir sur une remorque à hayon », a déclaré James.

« J’aime fabriquer des objets, et cette caisse de bétail facile à charger s’est vraiment bien déroulée.

« Il existe d’autres remorques surbaissées qui peuvent être équipées de bennes, mais elles sont souvent trop basses pour être transportées dans les champs. Ma remorque est équipée de pneus 445/45 R19.5 qui sont des pneus agricoles adaptés à une utilisation sur le terrain.

« J’ai été en contact avec des ingénieurs locaux qui ont exprimé leur intérêt pour la construction des structures que je commercialiserai », a-t-il ajouté.

Continue Reading

Economy

Un pilote de Ryanair est décédé lorsque sa montgolfière est tombée au sol

Published

on

Un pilote de Ryanair est décédé lorsque sa montgolfière est tombée au sol

Un pilote de Ryanair et aérostier talentueux est décédé lorsque sa montgolfière s’est soudainement effondrée au sol lors d’une compétition en juin dernier.

L’enquête sur l’accident a révélé que Peter Gregory essayait peut-être de « gagner un avantage concurrentiel » lorsque l’accident s’est produit.

Le jeune homme de 25 ans, qui a été copilote chez Ryanair pendant sept mois, est décédé lorsque son ballon s’est effondré au sol près du village d’Ombersley, dans le Worcestershire, lors d’une compétition le 25 juin de l’année dernière.

Rapport de la Direction des enquêtes sur les accidents aériens (Banque Internationale Arabe Africaine) a découvert que l’accident s’est produit lorsque le ballon s’est élevé rapidement avant que son enveloppe – la couche externe – ne s’effondre avec le parachute coincé à l’intérieur.

Un pilote de Ryanair et aérostier talentueux est décédé lorsque sa montgolfière s’est soudainement effondrée au sol lors d’une compétition en juin dernier. Photo : Direction des enquêtes sur les accidents aériens

Les enquêteurs ont déclaré que l’ascension, la conception du ballon et les conditions météorologiques avaient probablement contribué à l’accident.

L’accident s’est produit alors que le ballon s’éloignait de la cible sur laquelle M. Gregory devait larguer un marqueur dans le cadre de la compétition.

Il se peut qu’il ait utilisé un taux de montée élevé « pour obtenir un avantage concurrentiel grâce à son désir de bien réussir en compétition », indique le rapport.

M. Gregory participe à des compétitions de ballons partout dans le monde depuis plusieurs années.

Peter Gregory, 25 ans, est décédé lorsque son ballon est tombé au sol près du village d'Ombersley, dans le Worcestershire, lors d'une compétition.  Photo : Police de Mercie occidentale
Peter Gregory, 25 ans, est décédé lorsque son ballon est tombé au sol près du village d’Ombersley, dans le Worcestershire, lors d’une compétition. Photo : Police de Mercie occidentale

AAIB a déclaré que de nombreuses personnes qui le connaissaient lui ont dit qu’il était un « pilote très sûr » mais « compétitif et qu’il voulait gagner ».

Un ami anonyme a déclaré qu’il était l’un des meilleurs pilotes du monde, mais qu’il repousserait les limites de ce qu’il pouvait faire.

READ  La réintroduction de la remise de crédit hypothécaire serait-elle une bonne idée ?

Les enquêteurs ont également été informés que la compétition dans laquelle il est décédé « avait plus d’importance » parce qu’il avait manqué d’autres événements en raison de ses obligations professionnelles et qu’il devait obtenir un score suffisamment élevé pour se qualifier pour les compétitions internationales.

L’AAIB a déclaré que le dirigeable était un dirigeable de course construit par Gregory en utilisant « des matériaux de haute qualité ».

Photo : Direction des enquêtes sur les accidents aériens
L’enquête sur l’accident a révélé que Peter Gregory essayait peut-être de « gagner un avantage concurrentiel » lorsque l’accident s’est produit. Photo : Direction des enquêtes sur les accidents aériens

Les ballons fabriqués par des amateurs, comme le sien, ne sont pas réglementés en matière de navigabilité.

Aucune preuve n’a été trouvée permettant d’identifier des limites de performances, y compris le taux de montée, qui pourraient désactiver le parachute.

Les lignes utilisées pour contrôler la position du parachute sont attachées plus bas à l’enveloppe que les autres types de ballons, ce qui offre une meilleure réponse mais augmente le risque de décrochage, selon l’AAIB.

Le rapport note également qu’il y avait « un fort gradient de vent le jour de l’accident » et que « monter dans des vents variables pourrait provoquer une déformation du ballon, augmentant ainsi le risque de décrochage ».

L’AAIB a formulé trois recommandations en matière de sécurité au British Ballooning and Ballooning Club, notamment le développement d’une « culture de reporting efficace au sein de la communauté des aéronautes ».

Ballon amateur (deuxième à gauche), immatriculé G-CMFS, impliqué dans un accident mortel.  Photo : Direction des enquêtes sur les accidents aériens (AAIB)
Ballon de construction amateur (deuxième à gauche), immatriculé G-CMFS, impliqué dans l’accident mortel. Photo : Direction des enquêtes sur les accidents aériens (AAIB)

Le lendemain de l’accident, la famille de Peter lui a rendu hommage, affirmant que leur fils « motivé et déterminé » était mort en faisant ce qu’il aimait.

La famille en deuil a déclaré : « Peter Gregory, 25 ans de vie pleinement.

« Le dimanche 25 juin au matin, notre pilote Pete a effectué un dernier vol, en faisant ce qu’il aime.

READ  Le propriétaire d'un appartement à Cardiff reçoit des factures fiscales pour 11 000 entreprises chinoises

« Que ce soit dans une montgolfière ou en tant que pilote de ligne, la passion de Peter pour l’aviation était quelque chose que sa famille et ses amis ne pouvaient qu’admirer et soutenir.

Lorsqu’il mettait son cœur dans quelque chose, il n’abandonnait jamais, il était motivé et déterminé, et on ne pouvait que le regarder avec admiration.

« Nous volerons à nouveau ensemble bientôt, Pete. » Nous vous aimons Dan, maman, papa et Emma.

Suite au drame, deux recommandations ont été faites par l’AAIB à l’Autorité de l’aviation civile, comme la publication de lignes directrices relatives à la surveillance des compétitions de vols en montgolfière.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023