Connect with us

Economy

Ireland has been a net contributor to the European Union for the past three years

Published

on

Ireland has been a net contributor to the European Union over the past three years, with the country paying 360 million euros more into the EU budget in 2020 than it received, according to the latest report from European auditors.

The figures show that Ireland’s average net contribution for the period 2018-2020 was €377 million.

However, Ireland is expected to receive around 915 million euros in grants from the European Union’s Covid Recovery Fund until the end of next year, and the country has also received 2.47 billion euros in loans from the European Commission’s fund to protect against unemployment risks during the pandemic.

The European Court of Auditors (ECA), which published its public report on EU expenditures in 2020, said Ireland will receive about 1.165 billion euros in grants from the fund set up to support countries hardest hit by Brexit.

These receipts are separate from the EU budget expenditures and will not affect Ireland’s net contribution for 2020.

Overall, the annual auditors’ report showed that total EU expenditures in 2020 amounted to €173.3 billion, an increase of €14.2 billion compared to 2019, or about €385 per EU citizen.

Ireland contributed 2.615 billion euros to the EU budget and received 2.255 billion euros.

« This does not take into account the much broader range of benefits associated with our EU membership, » said Irish ECA member Tony Murphy.

« these [include] The single market, which addresses challenges such as migration, terrorism and climate change together, as well as in terms of better infrastructure and a coordinated EU response to issues such as the coronavirus pandemic.”

READ  L'ancien patron d'Aer Arann prévient que l'expansion de l'aéroport de Dublin pourrait rendre les choses « très difficiles »

As reported by RTÉ News in July, calculations for 2020 show that the UK’s Brexit financial settlement will amount to a net amount of €47.5 billion.

« This extraordinary event is reflected in the annual accounts of the European Union for the year 2020, » said a statement by the Economic Commission for Africa.

« The [European] The Commission estimated that at the balance sheet date, the UK owed the EU €49.6 billion while the EU owed the UK €2.1 billion. Therefore, at the balance sheet date, the EU accounts showed that the net receivables from the UK amounted to €47.5 billion.”

The Anti-Corruption Agency gave the annual accounts a clean bill of health, but says the overall error rate in spending EU money is 2.7%. The « threshold » error is 2%.

The error is when money is paid from the EU budget which should not be done, for example when it is not spent in accordance with relevant EU legislation or according to specific national rules.

Most mistakes happen in spending cohesion, the financing that is designed to allow poorer member states to catch up with richer ones.

The Anti-Corruption Act (ECA) defines coherence as a « high-risk » area of ​​spending because it is based on the reimbursement mechanism, and is backed by complex state aid and public procurement rules.

According to the report, the consolidation spending error rate was 3.5%.

The largest segment of EU spending comes under the heading of natural resources, including common agriculture and fisheries policies, as well as spending on climate change.

READ  A seismic year in Irish banking and finance

The report found that research spending is an area where there are significant errors (3.9%), often related to unqualified expenses such as exaggerated personnel costs.

Irish Court of Auditors member Tony Murphy said universities receiving EU research funding may not prioritize administrative and financial data for research projects.

“They may not have very good systems for identifying and allocating personnel costs relevant to the specific project,” Mr. Murphy said.

“What we will probably see is that a lot of time is devoted to projects and then we can see that one person can be allocated too much, in other words, more than 100% of their time will be charged across two projects.”

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Nvidia dépasse Microsoft pour devenir l’entreprise publique la plus valorisée au monde | Actualité économique

Published

on

Nvidia dépasse Microsoft pour devenir l’entreprise publique la plus valorisée au monde |  Actualité économique

On attribue à ce soi-disant fractionnement d’actions le mérite d’avoir poussé la valeur du fabricant de puces à des niveaux records, 12 jours après qu’il ait pris la deuxième place devant Apple.

par James Sellars, journaliste économique @Sky News Biz


Mardi 18 juin 2024 à 19h58, Royaume-Uni

Microsoft a été largement détrônée en tant qu’entreprise publique la plus valorisée au monde.

Nvidia, qui vient de dépasser pomme Pour la deuxième place Avancez ce mois-cidéposé Microsoft Mardi, lors des échanges, ses actions ont augmenté de plus de 3 %.

Le titre est en hausse de plus de 170 % cette année étant donné la position de leader du fabricant de puces dans la course à l’intelligence artificielle (IA) avec 80 % du marché des processeurs.

Dernier argent :
Prévisions du grand moment d’inflation de demain

Le récent mouvement à la hausse a porté sa valeur marchande à 3,326 billions de dollars.

Il avait atteint 2 000 milliards de dollars en février.

L’essor rapide de l’entreprise représente une nouvelle étape dans le secteur technologique, qu’Apple domine depuis le lancement de l’iPhone en 2007.

Apple a perdu sa couronne au profit de Microsoft plus tôt cette année, les inquiétudes concernant la demande d’iPhone ayant pesé sur le titre.

L’investissement de Microsoft dans OpenAI, le fabricant de ChatGPT, a également été bénéfique pour son titre, car il prend une avance précoce dans le domaine de l’IA générative.



image:
La croissance du cours des actions d’Apple n’a pas réussi à suivre le rythme de la croissance des entreprises à la pointe de la technologie de l’intelligence artificielle. Photo : AP

La demande pour les actions Nvidia a été stimulée plus tôt ce mois-ci par un fractionnement d’actions qui a créé davantage de capitaux propres et l’a rendu plus attractif pour les investisseurs particuliers, ont déclaré les analystes.

READ  La Lloyds Bank licencie son personnel chargé des risques après que ses dirigeants se sont plaints d'être « répréhensibles » - The Irish Times

Cela leur a coûté plus de 1 000 $ chacun avant de se séparer le 7 juin.

Vidéo sur l’intelligence artificielle – Ce que vous devez savoir

Les actions Microsoft n’ont augmenté que de 19 % au cours de l’année écoulée jusqu’à présent – ​​une hausse généralement considérée comme satisfaisante, mais compte tenu des performances enviables de Nvidia.

La demande pour les processeurs de l’entreprise californienne dépasse l’offre, tandis que Microsoft, Meta Platforms et son propriétaire Google dépensent gros dans la course au développement des capacités informatiques de l’IA.

En savoir plus:
Apple intègre l’intelligence artificielle dans ses nouveaux téléphones

Il s’agit d’une édition limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Débloquez la version complète

Les observateurs du marché ont déclaré que la hausse des actions de Nvidia mardi à elle seule avait ajouté plus de 100 milliards de dollars à sa valeur marchande.

Sam North, analyste de la plateforme d’investissement eToro, a attribué la prévision de fractionnement d’actions – et la scission elle-même – à la récente hausse des cours des actions.

« Un fractionnement d’actions peut réduire le cours de l’action, ce qui rend l’achat plus abordable pour les investisseurs individuels », a-t-il expliqué.

« Avec Nvidia divisant ses actions 10:1, les investisseurs particuliers sont les vrais gagnants ici. »

Continue Reading

Economy

Les parkings de l’aéroport de Dublin sont « complets » pendant plusieurs jours pendant la haute période estivale – The Irish Times

Published

on

Les parkings de l’aéroport de Dublin sont « complets » pendant plusieurs jours pendant la haute période estivale – The Irish Times

Les parkings de l’aéroport de Dublin ont été complets pendant plusieurs jours pendant la haute période estivale et « toutes les options pour ajouter des places ont été épuisées », selon une présentation préparée par la DAA aux députés et sénateurs.

Des représentants de la DAA, exploitants de l’aéroport de Dublin, doivent comparaître mercredi devant le comité des transports de l’Oireachtas.

La présentation du département de l’aviation au comité a déclaré que « la demande est élevée » et « l’offre est limitée » pour le stationnement à l’aéroport et que « les passagers doivent réserver tôt ».

« Certains jours, au plus fort de l’été, les billets étaient déjà épuisés », ajoute-t-elle. « Toutes les possibilités d’ajout de places ont été épuisées. »

La Commission de la concurrence et de la consommation (CCPC) a annulé le projet d’achat par la DAA de l’ancien Quick Park voisin, au motif que cela pourrait lui donner un monopole de stationnement et augmenter les prix.

La DAA a déclaré fin mars qu’elle ne ferait pas appel de la décision du régulateur de la concurrence de bloquer l’achat de l’ancienne installation QuickPark.

Elle avait déclaré à l’époque qu’elle « avait pris cette décision après un examen attentif de la décision du CCPC et afin de remettre les 6 200 places de l’installation sur le marché pour les passagers à temps pour l’été ».

En mai, l’Irish Times a rapporté qu’il était possible que la DAA loue les installations de QuickPark pour atténuer ses problèmes de stationnement en été.

READ  Le coût de la vie oblige les parents à prioriser

Il est entendu que l’administration aéroportuaire a pris un certain nombre de contacts avec le propriétaire concernant cet accord de location, mais aucun accord n’a encore été conclu.

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’agissait d’une option pour ajouter des places désormais épuisées, le communiqué de la DAA a déclaré qu’il « aborderait plus en détail la situation du stationnement à l’aéroport de Dublin lors de la réunion de demain ». [Committee] une classe. »

La présentation aux politiques souligne également que « les parkings nécessitent un permis de construire ». Le communiqué de la DAA ne précise pas si elle a l’intention de soumettre une demande de permis de construire pour un autre parking destiné à desservir l’aéroport de Dublin.

Kenny Jacobs, directeur général de DAA, doit comparaître devant la commission des transports aux côtés de Gary McLean, directeur général de l’aéroport de Dublin, et Niall McCarthy, directeur général de l’aéroport de Cork.

Le but de la réunion est d’informer les TD et les sénateurs de la manière dont les aéroports de Cork et de Dublin se préparent pour l’été 2024.

La présentation indique également que les aéroports de Cork et de Dublin sont prêts pour la période estivale avec 1,2 million de passagers attendus à Cork et plus de 10 millions de passagers à Dublin entre mai et août.

« DAA continue de travailler avec IAA », dit-elle [Irish Aviation Authority] « En tant qu’organisateur de créneaux horaires et nos clients aériens, nous devons gérer la capacité de l’aéroport de Dublin et maintenir le maximum actuel de 32 millions de passagers au terminal. »

READ  "Il ira directement à Coventry, c'est la course évidente pour lui" - Royal Ascot vise le premier vainqueur par 12 longueurs

L’année dernière, la DAA a demandé à l’autorité de planification locale, le conseil du comté de Fingal, d’augmenter le plafond à 40 m.

Continue Reading

Economy

Un ex-avocat sort de la faillite après près de sept ans – Irish Times

Published

on

Un ex-avocat sort de la faillite après près de sept ans – Irish Times

La Cour suprême a décidé d’exempter de faillite un ancien avocat.

En novembre 2017, le tribunal a déclaré John Tobin en faillite à la suite d’une assignation délivrée par le fisc après avoir obtenu des jugements à son encontre pour un montant de 405 808 €.

Il était prévu qu’elle soit libérée de sa faillite en 2018.

Cependant, il est resté en faillite après que l’administrateur en charge de son dossier de faillite, le cessionnaire officiel (OA), a demandé à la Haute Cour en 2021 une prolongation en raison du prétendu manquement de M. Tobin à coopérer pleinement concernant ses actifs.

L’OA a obtenu une ordonnance de la Cour suprême prolongeant la faillite sur une base temporaire en attendant la décision sur les demandes de prolongation de la faillite et d’ordonnance de paiement de la faillite. Il a également fait appel de la décision de la Cour suprême de 2017.

La Cour d’appel et la Cour suprême ont rejeté ses appels.

L’affaire a été portée devant le juge Mark Sanfey lundi, à qui Edward Farrelly, au nom de l’OA, a déclaré que les parties avaient réglé l’affaire après des discussions approfondies en dehors du tribunal.

L’ensemble du processus de faillite a duré plus longtemps que prévu, a déclaré l’avocat.

Cependant, son client était satisfait de l’entente de règlement et souhaitait que le tribunal annule ses demandes de prolongation de la faillite de M. Tobin.

L’avocat a ajouté que les autres parties concernées, y compris le ministère du Revenu, ne s’étaient pas opposées à l’accord de règlement.

Le tribunal pourrait également formellement libérer M. Tobin, dont l’adresse est Cornmarket, Robert Street, Limerick, de sa faillite, a indiqué l’avocat.

READ  Le coût de la vie oblige les parents à prioriser

Le juge a noté que dans le cadre du règlement, M. Tobin apporterait une contribution financière à sa succession en cas de faillite et qu’il avait également fourni à l’OA des documents et informations supplémentaires.

Le juge a déclaré que cela serait bénéfique pour les créanciers de Tobin.

Le tribunal s’est contenté de radier les réclamations de l’OA et de rendre une ordonnance formelle permettant à M. Tobin de sortir de la faillite.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023