décembre 3, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Jeunesse enchanteresse sur Lock Lemon Beach

Vue sur le lac du château d’Yvoire, l’un des villages de France Plus Buigs © SHUTTERSTOCK

John Mitchell a découvert la beauté de l’un des villages les plus Buix de France, sur les rives du majestueux Lock Lemon (Lac Léman) en Haute-Savoie, où le temps s’est arrêté.

Au fur et à mesure que le merveilleux ventre-à-vapeur de l’Époque s’approche lentement du vieux port, mon anticipation augmente. Plus tard, le charmant village médiéval fortifié d’Yvoire en Haute-Savoie émerge progressivement. S’élevant de sa majesté au bord du lac Léman, c’est véritablement un lieu magique. L’immersion dans ses ruelles étroites et pavées, habitée par d’anciennes demeures de pierre, doit remonter le temps.

Je prends avec reconnaissance la main du brave capitaine alors que je descends de l’élégant navire et me dirige vers la terre ferme. Yvoire possède deux ports : un port de pêche d’un côté, un port des Bezures et de l’autre un port de plaisance avec une ligne de croisière appelée Port de Plaisons.

Sur les rives françaises du lac d’Yvoire, il existe une situation enviable entre Genève et Évian-les-Bains. Joyau éblouissant entre lac et montagnes, connu localement sous le nom de La Berle du Lock, les Alpes offrent la toile de fond parfaite pour ce refuge parfait. Par temps clair, le joyau de la couronne, le Mont Blanc, se révèle dans toute sa glorieuse majesté. Partout, des fleurs multicolores courent dans les rues étroites, grimpent sur les toits de tuiles, jaillissent des jardinières et tombent sur les terrasses en bois. Sans surprise, Yvoire est classé comme l’un des villages Plus Pux de France et une Ville Flori primée au niveau national. Le village est pavé, ce qui renforce son sentiment de détente et de paix. Alors que je me promène sur le petit chemin sinueux menant au centre, je remarque une charmante boutique proposant de merveilleux articles-cadeaux. Mes yeux tombent sur un délicieux parasol en dentelle crème. Après avoir demandé le prix au propriétaire du magasin Beaming et après deux minutes complètes de délibération, je me convainc que c’est ce qui est nécessaire pour ma visite. Alors que je poursuis ma route, mon ombrelle reçoit des passants des vues admirables, ce qui justifie pleinement mon luxe.

La verdure des rues d'Yvoire
Le vert luxuriant des rues d’Yvoire © Shutterstock

De la ferme au fort

A ses débuts, Yvoire était un village d’agriculteurs et de pêcheurs, avant d’assumer un rôle militaire important pendant un demi-siècle. C’est Amédée V, comte de Savoie qui décide d’en faire une forteresse immeuble au début du XIVe siècle. Il prend conscience de l’importance de la situation stratégique d’Yvoire et fortifie le village pendant la guerre entre la Savoie et la province française du Dauphiné.

La construction du fort a commencé en 1306 et ses fondations reposaient sur le lac. Sa mission militaire est de surveiller le passage des navires et de contrôler la route reliant Genève à la haute vallée du Rhône et à l’Italie. À l’époque, il n’y avait aucun moyen d’ignorer Ivoire. La route traversait le village, et deux portes d’entrée fortifiées construites sur ordre du comte de Savoie bloquaient le chemin. Des forts de village de forts et de portes existent encore aujourd’hui. Le fort appartient à la famille d’Yvoire depuis le 17ème siècle et bien que beau à admirer, il n’est pas ouvert à la visite.

READ  Le ministre français déclare que les restrictions du Royaume-Uni sur les voyageurs en provenance de France sont "excessives" France

Les deux portes d’entrée existantes sont le port de Nernier et le port de Rovory, tous deux classés monuments d’importance historique. Certaines maisons de village sont construites contre des remparts. En levant les yeux, je vois la flèche fendue et la position au sol alors que je marche sous le Port de Nernier. Je remarque aussi les gonds restants du grand portail en bois qui se ferme tous les soirs.

La route principale, la Grande Ru, relie les portes du fort par l’est et l’ouest. Il y a trois autres routes secondaires qui s’en écartent : la rue de l’Église, la rue des Boulangers et la rue des Jardins. Je suis le premier d’entre eux et me retrouve sur la petite place enchanteresse de Place to Die. Un siège ensoleillé sur la terrasse d’un brasero voisin, Le P’tit Cabri, attira mon attention et je m’affaissai de satisfaction. Lorsqu’un employé sympathique prend ma commande pour une grosse crème, je suis curieux de connaître les étranges routes du village. Il m’a dit que deux rues, la rue de la Liberté et la rue du Lac, n’étaient ouvertes qu’à travers les jardins du Fort Yvoire depuis le XIXe siècle. Je réfléchis à l’avance pour le déjeuner et me renseigne sur les spécialités locales. Il m’inspire à goûter le poisson nommé pour la perche sur le lac Léman. D’autres délices incluent le Fera et l’omble chevalier, qui ont été pêchés par les seigneurs d’Yvoire depuis le 13ème siècle. De délicieux fromages comme le Replochson de la région de l’aumônerie près des Alpes françaises doivent également être dégustés et accompagner un verre de vin local, le Krabi.

Le village de Plus Pew est situé au bord du lac Léman
Plus Pew Village est situé sur les rives du lac Léman © Shutterstock

Jardins des sens

Ma soif a été étanchée, et je me suis paresseusement dirigé vers le port de pêche de Ru to Lock et j’ai rencontré Le jardin des cinq sens (Jardin des cinq sens).

Au centre d’Yvoire, juste avant le chat, ce site de 1 300 espèces de plantes et de fleurs évolue au gré des saisons. Il s’inspire des jardins médiévaux en accord avec l’esprit du village. Elle mérite assurément sa jardine remarquable au classement donné par le ministère de la Culture. Les visiteurs sont invités à éveiller cinq sens : voir, entendre, sentir, toucher et même goûter ! Avec un intérêt formel, je me suis immergé dans les plantes et les arbres fruitiers de chaque zone unique. Chaque jardin a un nom de stimulus tel que « Alpine Lawn », « Garden of Touch » et « Cluster of Medicinal Plants ». Des plantes et des arbres de toutes les nuances de vert se dressent fièrement à leur place, vous invitant à toucher leur verdure. Avec des fleurs de citronnier délicates et des feuilles en forme d’oreille, je suis encouragé à brosser doucement le dos de ma main avec Primula Origula. Je régale mes yeux du bleu foncé des clématites qui me ravit à chaque détour. Je respire le riche parfum des rosiers anciens. Salvia eligans (également connue sous le nom de sauge ananas), dont les feuilles vertes parfumées dégagent un arôme appétissant d’ananas.

READ  Morrison n'accepterait pas la « luge » française
Yvoire est une belle cité-jardin médiévale
Yvoire, une belle ville-jardin médiévale sur le lac Léman, s’élève avec en toile de fond le château d’Yvoire et les Alpes © Shutterstock

Abri pour la détente

Lorsque j’entre dans le « Jardin du Goût », je suis invité par un sympathique jardinier à déguster de délicieux fruits qui y sont cultivés. Son équipe prend soin avec amour des nombreux habitants des jardins pleins de verdure et de fleurs chaque jour et est impatiente de répondre aux questions des visiteurs. Il m’informe que leur objectif est similaire à celui de la famille Yvoire : Lentille Festina, ce qui signifie « ralentir ».

En continuant d’explorer, je découvre une région étonnante où je décide de me détendre sur le banc que j’appelle. Je m’émerveille devant la végétation d’un vert profond qui compose la grappe. C’est mon endroit préféré et offre l’endroit idéal pour réfléchir avec les doux sons de l’eau et le gazouillis des oiseaux d’une fontaine subtile au milieu.

Prenant congé à contrecœur des jardins, je continue à travers Ru jusqu’à Lock, qui m’attire sur les rives du lac Léman. Appelée Lock Lemon, c’est la plus grande zone d’eau douce d’Europe occidentale avec une longueur de 72 km. Situé à 372 m d’altitude et à une profondeur maximale de 310 m, il est principalement alimenté par le Rhône, qui part du lac Léman et coule d’un bout à l’autre. En 1886, le barrage de Genève a été construit pour gérer les fluctuations des niveaux d’eau : pendant l’hiver et le printemps, le niveau du lac a été abaissé pour faire fondre la glace des sommets des montagnes environnantes.

Pour tenter de m’immerger davantage dans le passé du village, je regagne lentement la Grande Ru en appelant La Maison de l’Histair, un guide inspirant créé en 2006 pour commémorer le 700e anniversaire d’Yvoire. Je suis ravie des maquettes incroyablement détaillées du château et du village, et découvre le riche patrimoine d’Yvoire. Les documents d’archives révèlent son histoire fascinante, et je remarque une extension de 1333 (semblable au recensement) décrivant la population et leurs maisons et champs cultivés.

READ  Le gouvernement français met en garde contre les dangers du «racisme vaccinal»

L’Église de Saint-Pancrace est une autre historienne monumentale classée. Elle était dédiée à Saint Pancrace, l’un des patrons des enfants, et peut avoir appartenu au XIe siècle. Il possède une petite église voûtée et un clocher distinctif – un dôme à bulbe – datant de 1854, remplaçant l’ancien Campanile. C’était également l’une des tours de 800 heures de la région qui ont été détruites pendant la Révolution française lorsqu’elles ont fondu pour fabriquer de l’artillerie pour l’armée de Napoléon. Rénové en 1934, la surface lisse a été recouverte de feuilles d’or provenant du dernier atelier de France à Exenevex tout proche. Lors de sa reconstruction, l’église a été agrandie en forts de village fortifiés.

Quand j’ai rêvé de rentrer au port pour le bateau de retour, je me suis arrêté un instant et j’ai pensé à mon arrivée élégante. Ce qu’ils disent est vrai : le temps est encore sur Yvoire.

Hôtel de Ville décoré
Hôtel de Ville décoré à Evian © Shutterstock

Vaut aussi le détour

Rovorée-La Chataignière est un espace naturel protégé de 24ha, à 1,2km d’un lac. Elle est accessible à pied depuis Yvoire – suivre La voie verte (chemin vert). Ses châtaigniers sont plusieurs fois centenaires et les chemins pavés sont propices à la promenade et à la détente. Le manoir de Sadaikniyar est situé au milieu des forêts et des prairies et abrite des expositions qui mettent en valeur le patrimoine culturel et naturel de la région.

Rechargez vos batteries dans la belle ville lacustre d’Evian-les-Paines, à 27 km. Son histoire en tant que station thermale remonte à avant 1790, lorsque les bienfaits de l’eau minérale désormais mondialement connue ont été révélés pour la première fois. Découvrez l’Hôtel de Ville, sa façade néoclassique et sa grande copie en bronze Penseur.

Faites une promenade en bateau de 20 minutes jusqu’au magnifique Neon sur les rives suisses du lac Léman. Les bateaux de croisière peuvent également vous emmener à Montreux et Lausanne en Suisse. Contacter l’Office de Tourisme d’Yvoire pour les horaires des bateaux ou Société publique d’invasion sur le lac Léman.

Les Essentiels d’Yvoire

S’y rendre :
Envolez-vous pour Genève ou prenez l’Eurostar jusqu’à Paris, puis prenez l’avion pour DGV. De là, parcourez 22 km ou prenez le train jusqu’à Yvoire.

Où rester:
Le Vieux Logis Ce bel hôtel 3 étoiles, doté d’un toit voûté, est situé au centre du village et date de 1896. Le restaurant sert des plats français traditionnels et du poisson frais du lac. Dell. 0033 (0)4 50 72 80 24. levieuxlogis.com/fr

Information de voyage:
Dell. 0033 (0) 4 50 72 80 21
www.destination-leman.com

Du magazine France Aujourd’hui