octobre 18, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Jusqu’à 500 places supplémentaires pour les membres de la famille afghane

Le gouvernement a accepté de fournir jusqu’à 500 places supplémentaires aux membres des familles afghanes.

Plus de 670 ressortissants afghans ont déjà obtenu l’autorisation de résider dans le pays cette année.

La secrétaire à la Justice Heather Humphreys a déclaré que le nouveau plan de réunification annoncé aujourd’hui s’appliquera aux membres vulnérables de la famille en Afghanistan ou qui ont fui vers un pays voisin.

Elle a déclaré que le gouvernement est pleinement conscient de la situation difficile à laquelle est confronté le peuple afghan après la prise de contrôle des talibans.

Mme Humphries a déclaré que davantage d’admissions sont également attendues dans le cadre des programmes existants dans les semaines et les mois à venir.

Le gouvernement a déclaré qu’il appartenait au peuple afghan d’Irlande de demander à faire venir ses proches ici.

Une fois en Irlande, ils pourront rester jusqu’à deux ans et pourront ensuite postuler à d’autres programmes de séjour.

Le ministre de l’Enfance, de l’Égalité, du Handicap, de l’Intégration et de la Jeunesse, Roderick O’Gorman, a déclaré que près de 400 visas humanitaires avaient été délivrés après la prise de contrôle des talibans, dont 150 étaient déjà en Irlande.

Il a déclaré que ces visas sont accordés aux défenseurs des droits humains de première ligne, aux personnes qui travaillent en faveur des ONG de femmes, aux journalistes, aux membres de la communauté LGBTI+ et à ceux qui sont particulièrement vulnérables à la prise de pouvoir des talibans.

READ  Les directeurs d'école ont du mal à faire face à l'augmentation des cas de Covid-19

M. O’Gorman a déclaré que ces personnes avaient le statut de réfugié à part entière à leur arrivée en Irlande.

Le ministre a dit que ceux qui viennent d’Afghanistan ne seront pas inclus dans la mesure directe.

Il a déclaré qu’ils seraient initialement hébergés dans des centres d’accueil et d’orientation d’urgence, puis réinstallés à travers le pays.

M. O’Gorman a dit qu’un groupe de personnes talentueuses venaient ici grâce au programme.

Il s’agit notamment de journalistes et d’un certain nombre de jeunes femmes travaillant dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, qui, selon lui, ont été soumises à des menaces spécifiques de la part des talibans.