mai 17, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France a confirmé la décision clé des six pays avant le conflit irlandais à Paris

La nouvelle position française sur le vaccin Covit-19 devrait avoir un impact dans six pays, à partir du mois prochain.

Le parlement français a ordonné que le système de laissez-passer sanitaire du pays soit converti en un laissez-passer vaccinal, ce qui signifie que toute personne entrant dans les loisirs, la culture et les terrains de jeux doit être vaccinée contre le Covit-19.

Le gouvernement a suggéré qu’aucune exception ne soit faite aux joueurs hors de France, ce qui pourrait affecter à la fois le tournoi des six nations de l’Union de rugby et les matches des clubs européens.

L’Irlande se rendra à Paris le 12 février pour un affrontement à six avec la France, mais le nouveau protocole ne devrait avoir aucun impact sur l’équipe irlandaise.

À la fin de l’année dernière, l’IRFU a signalé que 99,2 % des soldats professionnels irlandais et leur personnel de formation avaient reçu le vaccin Govt-19.

Cependant, cela ne s’applique pas à Wakefield, l’équipe de la ligue de rugby qui affrontera les Catalans le mois prochain, car leur directeur général Michael Carter a admis que son club pourrait être gravement affecté par les nouvelles règles du gouvernement.

S’adressant à PA Carter, il a déclaré: «Jeudi, nous avons une réunion sur toute la question du gouvernement.

Vue générale du ballon de match

« J’ai des joueurs qui ne sont pas vaccinés pour le moment, donc d’après ce que j’ai compris, ils ne pourront pas aller jouer en France à partir de ce matin. »

Carter a déclaré que six joueurs de l’équipe de 33 joueurs de son club avaient jusqu’à présent refusé le vaccin, mais certains d’entre eux pourraient désormais accepter de changer d’avis.

READ  "L'amour de la Grande-Bretagne pour la France est inévitable": Boris Johnson

Carter a ajouté: « L’une des questions que je vais poser est la suivante: s’ils décident de se faire vacciner en premier, cela les couvrira-t-il? Je ne vois pas la définition de ce qu’ils classent comme vacciné.

«Je pense que j’ai eu six personnes dans notre équipe de 33 personnes, elles n’étaient pas complètement vaccinées, certaines avaient un vaccin, d’autres deux et d’autres un rappel.

« D’après les conversations que j’ai eues avec ceux qui n’ont pas été vaccinés, un couple a dit que s’ils sont vraiment en mesure de perdre des matchs, ils devraient reconsidérer leur décision.

« Il y en a d’autres qui sont catégoriques sur le fait qu’ils ne sont pas vaccinés, donc je ne changerai pas d’avis.

« C’est la position qu’ils ont prise. Que je sois d’accord avec leur point de vue ou non, je dois respecter leurs préférences personnelles, mais j’ai aussi la responsabilité de m’assurer que nous alignons nos meilleurs joueurs à chaque match. Ce n’est pas un exercice d’équilibre facile.

« Ce sera toujours un problème pour nous lorsque nous déménagerons en France en février. »

Recevez les derniers titres sportifs directement dans votre boîte de réception en vous inscrivant aux alertes gratuites par e-mail