octobre 1, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France dépose une offre publique d’achat formelle d’EDF à la fin du mois

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

PARIS (Reuters) – Le gouvernement français devrait maintenant commencer son acquisition d’EDF d’ici la fin septembre après un léger retard en raison de la complexité de la liquidation du prix de l’offre, ont indiqué trois sources.

Le ministère français des Finances a déclaré en juillet qu’il avait l’intention de soumettre son offre pour nationaliser le groupe énergétique en difficulté au début de ce mois, mais il n’a pas encore fait d’offre formelle.

Des sources proches du processus ont déclaré à Reuters qu’une offre formelle devrait maintenant être faite au Fonds monétaire arabe, le régulateur français des marchés financiers, d’ici la fin du mois et peut-être plus tôt.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

EDF, qui fait l’objet de réformes de gouvernance, a publié son cinquième avertissement sur les bénéfices pour l’année et s’attend désormais à ce qu’une baisse de la production réduise ses revenus de base de 29 milliards d’euros (29 milliards de dollars) en 2022. En savoir plus

Une source au ministère des Finances s’est refusée à donner un délai mais a déclaré que les travaux étaient en cours et que l’objectif était de soumettre l’offre à EDF le plus tôt possible.

Il y a beaucoup de pièces mobiles et il n’y aura jamais de moment parfait pour le spectacle, mais le plan est sur la bonne voie et le gouvernement veut lancer le spectacle en septembre, a ajouté une personne proche du processus.

READ  Le joueur de rugby samoan Kelly Mivua décède après avoir sauté d'un pont en France | sport

L’évolution rapide de l’environnement réglementaire, le nombre sans précédent d’arrêts de réacteurs couplé au fait qu’il existe peu d’entreprises auxquelles EDF peut être comparé pour l’évaluation, sont quelques-unes des complications qui ralentissent la formulation de l’offre, ont indiqué des sources.

Un certain nombre d’actionnaires d’EDF exigent également un prix d’offre plus élevé, arguant qu’il est injuste de leur demander de payer la facture d’une décision gouvernementale visant à protéger les consommateurs de la hausse des prix de l’énergie, une politique pour laquelle EDF a déposé une réclamation légale de 8,3 €. milliards d’indemnités de l’État.

Le différend juridique a ajouté une nouvelle couche de complexité aux avocats et aux banquiers travaillant sur l’accord.

Les efforts déployés par les actionnaires minoritaires actifs pour obtenir un prix d’offre plus élevé ont jusqu’à présent eu un impact limité sur le cours de l’action.

Le cours de bourse d’EDF a brièvement dépassé les 12 euros offerts en juillet par le gouvernement français, qui contrôle déjà 84% du capital de l’entreprise endettée.

A 13 h 55 GMT, l’action EDF s’échangeait à 11,89 €, indiquant que les fonds d’équilibre de la fusion s’attendaient à une offre à 12 € par action.

Mercredi, la Première ministre Elizabeth Born a annoncé qu’une augmentation des prix de l’énergie pour les ménages français serait fixée à 15 % l’année prochaine afin de lutter contre la hausse des factures énergétiques après l’invasion russe de l’Ukraine et la hausse rapide de l’inflation.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reportage supplémentaire de Julian Ponthos, Pamela Barbaglia et Lee Thomas; Montage par Matthew Rosemin et Alexander Smith

READ  L'usine aérospatiale française Safran démantèle des JV en Russie

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.