décembre 3, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France impose des frais de livraison minimaux aux détaillants en ligne dans le but de protéger les libraires indépendants

Vendredi, le gouvernement français a annoncé son intention de facturer des frais de livraison minimum de 3 euros pour les commandes de réservation en ligne de moins de 35 euros. Cela survient des mois après l’adoption de la législation en décembre de l’année dernière pour combler l’échappatoire d’un cent, bien que les frais de transport minimaux n’aient été fixés que récemment.

Les détaillants en ligne tels qu’Amazon et Frank auraient utilisé l’échappatoire « d’un cent » qui leur facturait des frais symboliques de 0,01 euro, soit 1 cent par livraison, car une loi française de 2014 leur interdisait de distribuer des livres gratuitement. D’autre part, les librairies locales facturent jusqu’à 7 euros pour expédier des livres, et par conséquent, cette décision devrait protéger les librairies indépendantes du pays, qui ont du mal à être compétitives sur le marché.

Les ministres français ont qualifié ce phénomène de « concurrence faussée ». « Cela va adapter l’industrie du livre à l’ère numérique en rétablissant l’équilibre entre les grandes plateformes de e-commerce, qui proposent la livraison gratuite des livres quel que soit le volume de la demande, et les librairies qui ne correspondent pas à ces prix de livraison », indique un communiqué commun de les Ministères de la Culture et des Finances.

Lire aussi : La France se mobilise pour protéger l’industrie du livre d’Amazon

Ils ont ajouté que la Commission européenne sera informée de son plan et entrera en vigueur six mois après l’approbation des subventions par l’Union européenne. Entre-temps, ils ont également noté que les commandes supérieures à 35 € peuvent toujours être facturées « un centime » par les détaillants en ligne.

READ  Coupe du Monde de Rugby - The Eighteenth Man : Shawn Wayne peut amener n'importe quel groupe de joueurs à acheter son logo

Le ministère de la culture a déclaré qu’une autre mesure prise pour combler cette lacune était que les frais de 3 euros ne pouvaient pas être dépassés en offrant aux clients des « programmes de fidélité » ou en achetant des livres communs avec d’autres articles.

Les librairies en France ont jusqu’à présent échappé à la lutte d’Amazon parce qu’une autre loi adoptée en 1981 interdit les remises sur les livres neufs, cependant, le géant du commerce électronique a pu recharger ces livres pour des frais d’expédition « d’un centime ».

Dans un communiqué publié vendredi, l’Association des libraires indépendants français ou le Syndicat français de la Librerie (SLF) ont déclaré que les frais de 3 euros n’étaient pas suffisants et qu’ils vendraient toujours à perte en envoyant des livres aux clients. Ils ont donc exigé que le gouvernement réduise les frais postaux pour l’expédition des livres.

(avec la contribution des agences)