février 3, 2023

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France n’exclut pas d’envoyer ses chars Leclerc en Ukraine – EURACTIV.fr

La Première ministre Elizabeth Borne n’a pas exclu l’envoi de chars Leclerc en Ukraine mais n’a pas fait d’annonce formelle à cet effet dans un discours aux sénateurs mercredi.

Alors que l’Allemagne a décidé de donner son feu vert pour envoyer des chars lourds Leopard 2 en Ukraine, que ce soit depuis l’Allemagne ou n’importe quel autre pays, la France attend toujours son heure, affirmant que « rien n’est exclu ». pour

Dans une allocution devant les sénateurs mercredi, Born a « salué » la décision allemande et rappelé la mobilisation de la France pour soutenir l’Ukraine « dans la durée » et « jusqu’à la victoire ».

Le gouvernement français affirme avoir créé une dynamique, avec des livraisons de chars Leopard allemands « complétant et amplifiant le soutien dans le [light] Char AMX10-RC », a déclaré l’Elysée.

Dans son discours, Bourne a également évoqué les principes sur la livraison d’armes à l’Ukraine établis par le président Emmanuel Macron, selon lesquels l’aide doit être utile, efficace rapidement et ne pas conduire à l’escalade. La capacité défensive de la France ne devrait pas non plus en être « significativement » affaiblie.

Fournir aux forces ukrainiennes une formation suffisamment rapide pour faire fonctionner les chars Leclerc pourrait être difficile car on pense qu’ils sont plus difficiles à manipuler que leurs homologues Leopard en raison de la technologie à bord. La production ayant cessé au cours des quinze dernières années, on peut également se demander s’il est encore possible de trouver des coques et des pièces détachées compatibles en nombre suffisant.

Des chars Leopard plus nombreux – « plus de 3 000 chars sur le sol européen » – contre un peu plus de 200 chars Leclerc déjà en service – a déclaré le ministre des Armées Sébastien Lecorneaux France 5 Mercredi soir.

READ  Une subvention française pour aider l'équipe du Turkana Basin Institute à améliorer l'accès à la formation en sciences anciennes et à créer une exposition muséale au Kenya |

L’Ukraine a exprimé « plus d’attentes […] Plus sur la défense solaire ou l’artillerie que sur les chars Leclerc », a précisé Lecornu, indiquant qu’une décision pourrait être prise pour livrer d’autres équipements.

Il a ajouté : « La décision sera prise dans les prochains jours ».

Il a ajouté que sur les 200 millions d’euros du grand fonds français de soutien à l’Ukraine, environ 100 millions d’euros sont encore disponibles, ce qui permettra aux autorités ukrainiennes d’acheter les équipements dont elles ont besoin directement auprès des fabricants français.

Du côté de l’extrême droite se trouve catégoriquement Marine Le Pen s’opposer Envoyer des armes lourdes à l’Ukraine car elle pense que cela conduira à une escalade du conflit.

Selon le parti de gauche radicale La France Insoumise, le député Bastien Lachaud a déclaré que « la France n’a pas les moyens d’envoyer suffisamment de chars pour faire la différence ». France Inter.

(David Basso | EURACTIV.fr)