mai 17, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France signale près d’un demi-million de nouvelles infections gouvernementales

La France a enregistré 464 769 nouvelles infections au COVID-19 au cours des dernières 24 heures, selon les données officielles, le nombre le plus élevé jamais enregistré depuis l’épidémie.

Le nombre de personnes dans l’unité de soins intensifs est tombé à 3 900 au cours de la même période.

Le nombre de cas enregistrés survient cette semaine après que le Parlement français a approuvé une législation visant à exclure ceux qui n’ont pas été vaccinés au milieu d’un nombre record d’infections Govt-19, entraînées par la variante hautement contagieuse d’Omicron, pour protéger les hôpitaux de tous les restaurants, stades et autres lieux.

L’Assemblée nationale a adopté la loi par un vote de 215-58. Le président centralisé Emmanuel Macron espérait que le projet de loi serait adopté rapidement, mais il a été retardé en raison de l’opposition des politiciens de droite et de gauche et des centaines d’amendements proposés.

Plus de 91% des adultes français sont déjà totalement vaccinés.

Jusqu’à présent, le Pass Covid-19 est obligatoire pour se rendre dans les restaurants, les théâtres, les musées et de nombreux autres endroits à travers le pays en France, mais ceux qui n’ont pas été vaccinés ne seront autorisés que s’ils présentent un test négatif récent ou une preuve d’un reprise récente.

La nouvelle loi exige que ces lieux soient entièrement vaccinés, y compris les sites touristiques, les trains multiples et tous les vols intérieurs, et s’applique à toute personne âgée de 16 ans et plus.

Le gouvernement de Macron espère que le nouveau laissez-passer sera suffisant pour contrôler le nombre de patients remplissant les hôpitaux en détresse à travers le pays sans demander un nouveau verrouillage.

READ  Les candidats de gauche divisés en France appellent à la « priorité du peuple » | La France