juillet 6, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La plupart des entreprises de construction n’accepteront pas de contrats à prix fixe

Une nouvelle enquête révèle que le défi de l’augmentation rapide des coûts des matières premières signifie que neuf entreprises de construction sur 10 en Irlande ne sont plus disposées à obtenir des contrats à prix fixe.

L’enquête sur les perspectives de la construction de la Fédération de l’industrie du bâtiment (CIF) a également révélé qu’une proportion similaire d’entreprises s’attendent à ce que les retombées économiques de la guerre en Ukraine signifient que les coûts augmenteront encore plus au cours des trois prochains mois.

En conséquence, 85 % des 342 entreprises membres du CIF participantes ont déclaré s’attendre à ce que les prix des projets de construction augmentent au cours de cette période.

Presque tous les répondants ont déclaré avoir constaté une augmentation du coût des matières premières au cours des trois derniers mois.

Compte tenu de l’environnement difficile des coûts, neuf répondants sur 10 ont déclaré qu’ils souhaitaient que le gouvernement introduise des clauses de modification rétroactive des prix dans les contrats publics.

« On ne peut s’attendre à ce que personne s’en tienne à un prix fixe pour des projets qui pourraient prendre des années, alors que les coûts augmentent de jour en jour », a déclaré Tom Barlon, directeur général du Fonds international pour les coopératives d’assurance.

« Il est pratiquement impossible d’estimer où iront les coûts sur la base des niveaux d’inflation que nous avons observés dans l’industrie au cours des 18 derniers mois et surtout depuis le début de l’année. »

« Cela souligne également le besoin urgent du gouvernement de réformer le processus d’appel d’offres pour les travaux publics. »

READ  "Début parfait du week-end" alors que les billets de l'EuroMillions ont réclamé 184 665 € lors du tirage d'hier soir

Le gouvernement a récemment accepté de payer 70 % des coûts supplémentaires liés à l’inflation Sur les projets de bâtiments publics, dans le cadre des mesures visant à lutter contre l’inflation des coûts de construction.

Cependant, CIF a déclaré qu’il n’allait pas assez loin.

Le coût de cette intervention devrait osciller entre 30 et 40 millions d’euros pour les trois premiers mois de cette année.

Dans l’ensemble, l’enquête a identifié les principaux défis auxquels le secteur est confronté, tels que le coût élevé des matières premières (88 %), l’accès à une main-d’œuvre qualifiée (72 %) et au carburant (68 %).

Malgré les problèmes d’inflation, les constructeurs restent optimistes quant à leurs perspectives.

Quatre sur 10 ont déclaré que leurs ventes avaient augmenté au cours des trois derniers mois, un nombre similaire s’attendant à une autre augmentation au cours des trois prochains mois.

32 % s’attendent également à ce que leur niveau d’emploi augmente au cours des trois prochains mois.