décembre 9, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’action Power s’est classée quatrième au Sony Open

Séamus Power a connu un début brillant au Sony Open d’Hawaï, la star de Waterford dépassant sept oiseaux dans un tour de 63 sans furtivité pour terminer sa journée à la septième place, à seulement deux points du champion en titre Kevin Na.

Power a débuté avec un birdie à Honolulu, en marquant deux autres dans les cinquième et sixième places avant qu’une poussée tardive ne le fasse s’envoler du classement, clôturant avec les oiseaux les jours 14, 15, 16 et 18.

Na vient d’échouer dans sa tentative de briser 60, mais a quand même terminé la journée avec une avance d’un coup après 61, un coup devant Jim Furyek et Russell Henley.

Le Furyk Tour comportait un trou d’un coup sur le 17 par-3.

Kevin Chappelle, Patton Keizer, Michael Thompson et le Chinois Huatong Li ont terminé quatrièmes avec Power.

Na était huit sous le niveau à travers 12 trous, mais a ensuite coupé cinq trous d’affilée avant de se rapprocher avec un birdie.

« Vous avez joué incroyablement », a-t-il déclaré. « J’ai tout très bien fait aujourd’hui et mon jeu de fer était incroyable. Le contrôle de la distance était excellent.

« J’ai eu la chance de faire 59. J’ai tout donné. Je suis un peu déçu que mes coups ne soient pas tombés, certains des bons coups que j’ai frappés ne sont pas tombés. Mais c’est quand même une bonne course. »

Na, qui espère devenir le premier joueur à remporter le Sony Open au cours des années consécutives depuis Jimmy Walker en 2014-15, a réussi quatre birdies dans une séquence de cinq trous sur le premier neuf, puis a ajouté un aigle de six pieds placé sur le neuvième.

READ  Le trio Drennan, Reed McGeedy et McClain marque à nouveau

Après que les moineaux aient marqué sur deux des trois premières places sur le neuf de retour, Na a commencé sa séquence exceptionnelle.

Furyk, 51 ans, s’est lancé dans une course époustouflante à la fin de sa tournée. Il a fait des birdies les 14, 15 et 16, puis a marqué un as au trou 3 17, son tir trouvant le trophée à 187 mètres.

Furyk, qui joue maintenant principalement sur le Champions Tour, n’a pas marqué un trou d’un coup depuis le Championnat du monde de golf 2011 – Bridgestone Invitational.

« Ce n’est pas parce que j’ai frôlé les 52 ans que je suis venu ici pour faire mes valises et prendre des vacances », a-t-il déclaré. « Je veux bien jouer. »