décembre 3, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’air revient Le trimestre Air France-KLM revient au résultat core

PARIS, 29 octobre (Reuters) – Air France-KLM a renoué avec des bénéfices clés à la fin de l’été, dépassant les attentes de la compagnie aérienne franco-néerlandaise alors que le nombre de passagers a presque doublé.

Son bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et dette (EBITDA) a atteint 796 millions d’euros (930,13 millions de dollars) de juillet à septembre, contre une perte de 442 millions d’euros sur la même période en 2020.

Le nombre de passagers réservant des vols en trois mois a plus que doublé en un an pour atteindre 16,9 millions.

« Nous nous dirigeons vers un EBITDA positif, mais 800 800 millions ont dépassé nos attentes », a déclaré le président des finances Steven Jat aux journalistes dans un communiqué.

Air France-KLM prévoit que son EBITDA sera positif au dernier trimestre et « légèrement » positif tout au long de 2021.

Le groupe a déclaré avoir constaté une reprise rapide des réservations pour les vacances de novembre et de Noël après que les États-Unis ont annoncé en septembre qu’ils rouvriraient leurs frontières aux Européens entièrement vaccinés.

Zaat a déclaré que la réouverture à l’automne au Canada et à Singapour avait ouvert la voie à une nouvelle reprise, malgré les restrictions commerciales de longue date en Australie, en Chine et au Japon.

Le groupe a réduit sa dette nette à 0,1 8,1 milliard à fin septembre, en baisse de 2, 2,9 milliards par rapport à fin 2020.

Air France-KLM a emprunté un total de 4 10,4 milliards l’an dernier avec le soutien de la France et des Pays-Bas, et discute depuis plusieurs mois d’un plan de recapitalisation pour réduire le poids de la dette qui en résulte.

READ  Voyager en France pendant le Covit-19 : ce qu'il faut savoir avant de partir

Il a déclaré qu’il avait accepté de rembourser 500 millions d’euros de dette publique dans les semaines à venir et de payer les 3,5 milliards d’euros restants en trois versements entre 2023 et 2025.

Le panel a déclaré qu’il envisageait une autre question de propriété dans de bonnes conditions de marché, ajoutant qu’une plus-value plus tôt dans l’année avait vu le gouvernement français doubler sa participation en moins de 30%.

1 $ = 0,8558 euros Rapport de Sarah Morland ; Montage Sandra Malar