octobre 18, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’ambassadeur de France revient en Australie pour “redéfinir les termes de la relation”

Paris: La France renverra son ambassadeur en Australie à Canberra à la suite d’un différend houleux sur un nouvel accord de sécurité qui a rompu un accord de construction de sous-marins de 90 milliards de dollars.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Trian, qui a été accusé d’avoir poignardé Paris dans le dos dans l’accord ARUKUS le mois dernier, a fait cette annonce lorsqu’il a été interrogé par des députés français mercredi après-midi, heure locale.

“Je renvoie maintenant notre ambassadeur à Canberra avec deux tâches : aider à redéfinir les termes de notre relation avec l’Australie à l’avenir … et protéger nos intérêts en mettant fermement en œuvre la décision australienne de mettre fin au plan pour l’avenir. Sous-marins, “, a déclaré Le Drian.

Jean-Pierre Debald, ambassadeur de France en Australie, revient d’un combat à Paris.dette:Alex Ellinghausen

L’ambassadeur Jean-Pierre Debald a été rappelé à la mi-septembre au milieu de l’échec d’un accord choquant entre les États-Unis et le Royaume-Uni pour aider l’Australie à construire des sous-marins à propulsion nucléaire.

L’accord a rompu l’accord de 90 milliards de dollars entre l’Australie et la France pour 12 sous-marins à moteur diesel, que Macron a utilisé comme conseil central de sa stratégie en tant que partenaire de défense clé dans l’Indo-Pacifique de plus en plus contesté.

Les États-Unis ont reconnu que l’annonce d’AUKUS avait été mal gérée et aurait dû informer la France bientôt.

Le secrétaire d’Etat américain Anthony Blingen est actuellement à Paris pour tenter de réparer l’Atlantique. Le président français Emmanuel Macron doit rencontrer le président américain Joe Biden lors du sommet du G20 à Rome plus tard ce mois-ci.

READ  La fête peut-elle commencer ? Les discothèques françaises rouvrent enfin - mais avec les opérations Covit-19

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que Macron avait refusé d’accepter son invitation.

L’envoyé spécial de Biden, John Kerry, a déclaré cette semaine à la télévision française que le président n’était “pas pleinement conscient” de l’impact de l’accord Agus à Paris.