novembre 30, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

L’appel de la France à quitter l’OTAN

TÉHÉRAN – Des milliers de manifestants français en colère se sont rassemblés dans la capitale française pour exiger le retrait du pays de l’alliance militaire de l’OTAN dirigée par les États-Unis. Les manifestants ont également appelé à la démission du président du pays, Emmanuel Macron.

La manifestation reflète des rassemblements similaires organisés à travers l’Europe pour protester contre le soutien de leur gouvernement à la guerre en Ukraine. L’approvisionnement constant en armes par les membres de l’OTAN a principalement prolongé le conflit en Europe de l’Est, entraînant la souffrance des civils pris entre deux feux.

Lorsque la Russie a exprimé ses préoccupations légitimes au sujet de l’expansion militaire de l’OTAN vers l’est vers ses frontières, elle a ouvert la porte à la discussion, à la négociation et aux suggestions sur les garanties de sécurité. Cependant, ceux-ci ont été ignorés, ce qui, selon de nombreux critiques, conduirait à une confrontation militaire qui nuirait aux Européens ordinaires. Dans ce cas, les civils ukrainiens subissent des pertes humaines et les civils ordinaires tombent dans la pauvreté.

Le sentiment d’insécurité de la Russie face à l’OTAN ne semblait que trop réel, mais les critiques disent que la couverture médiatique a rejeté les préoccupations initiales de Moscou.

L’opposition à l’OTAN était forte en Europe. Les sommets de l’alliance militaire sont toujours accueillis par des manifestations anti-guerre. En juin de cette année, des manifestants ont défilé lors d’un rassemblement anti-OTAN avant le sommet de Madrid. Les organisateurs ont déclaré que la coalition militaire dirigée par les États-Unis n’était pas la réponse à la guerre en Ukraine. Les fabricants d’armes américains ont tiré des profits lucratifs de la guerre.

Le mois dernier, environ 70 000 personnes à Prague ont protesté contre le gouvernement tchèque, appelé la coalition au pouvoir à faire davantage pour contrôler les prix élevés de l’énergie et exprimé leur opposition à l’Union européenne et à l’OTAN.

Pendant de nombreuses années, le Kremlin a clairement indiqué que si l’OTAN continue à amasser des troupes et des armes à la frontière russe, l’expansion risque de rencontrer une résistance sérieuse de la part des Russes, même avec une action militaire. Ce point de vue ne se limitait pas aux seuls responsables russes. Même certains experts éminents de la politique étrangère américaine soutiennent le même scénario possible. L’actuel directeur de la CIA, William Burns, met en garde contre la provocation et les conséquences de l’élargissement de l’OTAN pour la Russie depuis plus de 20 ans maintenant.

READ  Fuite de SMS de Macron australien | La France

D’autre part, la décision de l’Europe de céder à la pression américaine et d’imposer des sanctions sans précédent à Moscou a sévèrement restreint l’approvisionnement en gaz du continent, ce qui a plutôt fait grimper les prix de l’énergie, laissant de nombreuses personnes dans la pauvreté. L’Europe dépendait à 40 % du gaz russe avant le déclenchement du conflit.

Les pénuries d’énergie du continent et la hausse des prix du carburant ont été accueillies par des électeurs en colère qui ont renversé des gouvernements lors des urnes.

Un récent sondage réalisé par Elabe montre que le soutien aux sanctions contre la Russie est en baisse dans toute la France. L’enquête montre que seuls 40% des Français sont favorables à des sanctions contre la Russie. L’enquête a également révélé que 32% des Français pensent que les sanctions contre la Russie devraient être limitées pour réduire leur impact sur les moyens de subsistance des Français.

Le Parti national français, parti d’opposition, a de nouveau appelé à manifester après les premières manifestations qui ont éclaté le 3 septembre. Les manifestants demandent à Macron de quitter ses fonctions et de se retirer de l’OTAN et de l’Union européenne.

Le gouvernement français, comme d’autres en Europe, adopte ou envisage diverses mesures d’urgence avant l’hiver, comme une éventuelle coupure de courant de trois heures au Royaume-Uni.

Alors que l’inflation faiblit, un groupe d’intellectuels français, dont la lauréate du prix Nobel de littérature Annie Ernault, ont exhorté les gens à se joindre aux manifestations organisées par la gauche la semaine prochaine. Ils accusent le président Macron de ne pas en faire assez pour aider les pauvres à faire face aux prix élevés alors que les bénéfices de certaines entreprises augmentent.

READ  La France affirme que 150 licences de pêche post-Brexit sont toujours en pénurie

« Emmanuel Macron utilise l’inflation pour creuser l’écart de richesse, pour augmenter les revenus du capital au détriment du reste », a déclaré le groupe de 69 signataires, dont des écrivains, des réalisateurs et des enseignants universitaires, dans un texte publié dans le Journal du Dimanche.

« C’est une question de volonté politique », disait le texte, qu’il a cosigné avec Ernault, qui est devenue la première Française à remporter le prix Nobel de littérature.

Le communiqué indique également que le gouvernement n’a pas fait assez pour lutter contre la flambée des prix de l’énergie et s’est abstenu d’augmenter les impôts sur les entreprises qui réalisent d’énormes bénéfices en raison d’une inflation élevée.

Les signataires ont également exhorté le public à se joindre à la marche de protestation prévue le 16 octobre, qui est organisée par le mouvement politique du Parti impardonnable de France, qui a conclu cette année une alliance avec des partis de gauche plus modérés pour former le plus grand bloc d’opposition en France.

La manifestation de la semaine prochaine est présentée comme « contre le coût de la vie et l’inaction climatique ». Cela survient alors que Macron fait face à une forte résistance des syndicats face à un projet de réforme des retraites, et que les grèves des travailleurs pour exiger des salaires plus élevés du commerce de détail aux raffineries ont perturbé certaines parties de l’économie.

Il y a plus de misère pour le gouvernement français car un certain nombre de stations-service souffrent de problèmes d’approvisionnement au milieu d’une grève dans les raffineries dirigées par les majors pétrolières TotalEnergies et ExxonMobil. Le retrait des membres de la CGT principalement en raison des salaires a perturbé les opérations des raffineries et des installations de stockage. L’activité industrielle a contraint le gouvernement à profiter des réserves stratégiques du pays.

Le ministre de l’Environnement, Christophe Picchu, avait précédemment déclaré aux médias français que le gouvernement, pour l’instant, ne rationnerait pas l’essence pour les conducteurs ni ne restreindrait l’utilisation des stations-service en réponse à des problèmes d’approvisionnement. « Nous n’en sommes pas encore arrivés à ce point », a déclaré Picchu lorsqu’on lui a demandé si le gouvernement imposerait des mesures nationales au-delà de l’interdiction déjà en place dans certaines régions de remplir de grands conteneurs métalliques à parois plates pour stocker ou transporter de l’essence.

READ  Covid Live: Case continue d'augmenter à 6 324 en NSW en Australie et 1 999 à Victoria; Royaume-Uni « envisage les vaccins à domicile » | Nouvelles du monde

Les responsables syndicaux des deux entreprises ont déclaré que les grèves dans les raffineries ExxonMobil et Total Energy se poursuivraient. « Cela se passe partout », a déclaré un représentant de la CGT, ajoutant qu’il n’y avait eu aucun contact de TotalEnergies depuis que le syndicat a appelé samedi les chefs d’entreprise à entamer des discussions sur les salaires.

Dans certaines régions, la part des stations-service endommagées est bien supérieure à la moyenne nationale. Une carte interactive compilée par le site mon-essence.fr, où plus de 100 000 utilisateurs ont signalé des pannes ces derniers jours, montre que la grande majorité des stations-service de Paris et des environs sont hors service.

Partout en France, de longues files d’attente ont été observées devant les stations-service. « La file d’attente prendra au moins une heure et demie ou deux », a déclaré le chauffeur Jean Jalibert, alors qu’il s’engageait dans le dernier tronçon d’un hayon de 700 mètres devant une station-service à Paris. Un autre automobiliste, Frank Chang, a déclaré: « Cette situation derrière moi reflète l’état de la France. Nous luttons. »

Les rapports indiquent que les grèves ont réduit la production totale des raffineries en France de plus de 60 %, ce qui sera considéré comme un nouveau coup porté au gouvernement français. Dimanche, TotalEnergies a affirmé avoir proposé de faire avancer les négociations salariales, en réponse aux revendications syndicales, alors qu’elle cherche agressivement à mettre fin à la grève industrielle qui a interrompu l’approvisionnement de près d’un tiers des stations-service françaises.

Au milieu des avertissements selon lesquels les pénuries d’énergie et la hausse de l’inflation devraient se prolonger jusqu’à l’hiver prochain, de nouvelles protestations et la colère contre les politiques économiques des gouvernements à travers l’Europe devraient s’étendre.