octobre 18, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le caricaturiste du prophète Mahomet décède dans un accident de voiture

La police suédoise affirme qu’il n’y a toujours aucune indication de falsification dans l’accident de voiture qui a tué le dessinateur Lars Vilks.

L’homme de 75 ans a été tué avec deux gardes du corps de la police dans une collision avec un camion venant en sens inverse près de la petite ville de Markard dans le sud de la Suède la nuit dernière.

M. Felix a vécu sous protection après que sa représentation du prophète Mahomet en 2007 eut entraîné des menaces de mort.

“Nous voulons exclure une action extérieure visant la voiture dans laquelle s’est retrouvé Lars Vilks”, a déclaré Stefan Sentius, chef de l’unité d’enquête régionale dans le sud de la Suède, lors d’une conférence de presse.

“Il n’y a aucune indication à ce sujet, mais nous voulons en être sûrs afin de pouvoir l’exclure”, a-t-il ajouté.

La police a déclaré qu’elle n’avait pas encore déterminé pourquoi le véhicule transportant M. Felix et les deux policiers avait dévié de la route, perçant une balustrade avant de heurter un camion circulant dans la direction opposée dans la voie suivante.

L’explosion d’un pneu est une hypothèse. Puis les deux voitures ont pris feu et les trois hommes sont morts sur le coup.

Le chauffeur du camion a été blessé et transporté à l’hôpital, où les enquêteurs l’ont interrogé.

M. Felix a vécu sous protection policière quasi constante en raison de nombreuses menaces et attaques d’islamistes après la publication de sa caricature de Mahomet en 2007 dans un journal suédois.

Mais la police a déclaré ce matin qu’il n’y avait pas eu de nouvelles menaces concrètes contre lui récemment.

READ  "J'avais l'impression que mon défunt père me demandait de renouer avec mes anciens amis."

Le 14 février 2015, un jeune Danois d’origine palestinienne a ouvert le feu alors qu’il tentait de s’introduire dans un débat sur la liberté d’expression à Copenhague, organisé après l’attentat meurtrier contre les bureaux parisiens du magazine satirique Charlie Hebdo.

Felix s’en est sorti indemne, mais le directeur danois de 55 ans et le gardien d’une synagogue de Copenhague ont été abattus par le tireur, qui a lui-même été tué lors d’un affrontement avec la police danoise.