décembre 2, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le gouvernement français poursuit Apple en justice pour « mauvaises » pratiques commerciales contre les startups – Technology News, First Post

En septembre, un tribunal de Paris entendra un procès contre Apple, soutenu par le gouvernement français, alléguant que la société technologique américaine avait utilisé des pratiques commerciales abusives contre des start-ups.

Le procès, déposé par l’Agence française de lutte contre la corruption et la lutte contre la fraude en 2018 au nom du ministre des Finances Bruno Le Myre, vise à suspendre la procédure et à imposer une amende de 2,0 millions d’euros (2,4 millions de dollars), selon le quotidien économique français. Les Ecos.

L’affaire fait suite à une enquête de trois ans menée par l’Agence de lutte contre la fraude et les fraudes et à une récente plainte de France Digital, une association de start-ups technologiques françaises.

Le tribunal de commerce de Paris a fixé au 17 septembre la date du procès.

L’Agence anti-concurrence et anti-fraude, contactée par l’AFP, se bornera à confirmer qu’une action en justice est en cours.

Descriptif : Tech 2 / Nandini Yadav

Le Myre s’est plaint en 2018 que les start-up françaises vendant leurs applications à Apple et Google avaient des prix dictés par des entreprises technologiques et modifiaient unilatéralement les contrats.

« Trois mois avant la présidence française de l’Union européenne, l’issue de cette affaire sera historique », a déclaré Nicola Bryan, responsable de l’European Initiative Network, un regroupement de fédérations nationales de 24 pays européens.

« Soit Apple a été accusé d’avoir violé la loi existante, soit Apple s’attaque aux cracks, et nous avons la preuve que les lois existantes ne nous permettent pas de réglementer les sites légitimes », a déclaré Brian à l’AFP.

READ  Le Tour de France abandonne l'affaire contre un fan dans un crash massif

Une telle décision donnerait une grande impulsion aux efforts visant à renforcer la loi sur les marchés numériques.

L’UE réécrit actuellement les règles du jeu pour les entreprises technologiques avec le Digital Markets Act et un règlement, le Digital Services Act.

L’objectif est d’établir des règles spéciales pour les sites légitimes ou « gardiens de passerelle » afin de protéger les consommateurs, les entreprises et les concurrents potentiels de leur vaste pouvoir de marché.

Brian a déclaré que les termes du contrat qu’Apple impose aux développeurs d’applications pour atteindre les clients via l’AppStore penchent en faveur d’Apple.

Il a dit qu’il espérait que le tribunal forcerait Apple à réécrire les termes du contrat pour les éditeurs de services publics.

« Il est temps de la larguer et de passer à autre chose », a déclaré Brian.