décembre 5, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le patineur américain Ford n’est pas surpris de prendre la première place du top dix depuis le crash

Sölden, Autriche (AFP) – Le snowboardeur américain Tommy Ford a terminé dimanche dans le top 10 d’une course de Coupe du monde pour la première fois depuis sa chute dévastatrice il y a deux saisons.

« Ce n’est pas surprenant du tout », a déclaré Ford, âgé de 33 ans, après avoir terminé sixième du slalom géant d’ouverture de la saison.

« J’y ai travaillé et je l’ai déjà fait. Le triple olympien qui a remporté une course de Coupe du monde et a terminé cinquième au classement de la saison de Coupe du monde de slalom géant 2019-2020 », a déclaré Ford.

Ce n’était que sa quatrième course au plus haut niveau depuis qu’il s’était remis de nombreuses blessures subies dans un horrible accident vers la fin du GS à Adelboden, en Suisse, en janvier 2021. Il a subi une commotion cérébrale, des ligaments et un ménisque endommagés au genou droit, fracturé le plateau de son os et s’est blessé au poignet.

Son meilleur résultat lors de l’ouverture traditionnelle de la saison, un GS difficile sur le glacier escarpé de Rettenbach, a été quatrième de l’édition 2019.

Dimanche, Ford a patiné dans un premier tour assez conservateur, menant et éventuel vainqueur Marco Odermatt de Suisse par 2,38 secondes à la 26e place.

Cependant, Ford a repoussé les limites et a établi le meilleur temps de sa deuxième carrière, battant même un effort d’Odermatt de 1,22, terminant finalement seulement vingt de ce qui aurait été un quatrième podium.

« Cette première manche était juste une bonne sensation de patinage, je savais que je n’étais pas rapide », a déclaré Ford.

READ  FuboTV acquiert les droits canadiens de la Premier League anglaise

« Au deuxième tour, j’ai définitivement laissé tomber, un peu au-dessus du bord. J’étais à une fraction de pouce de faire ça dans le premier. Je connais le sentiment parce que je le faisais à l’entraînement. »

Après l’accident d’avion, il a subi plusieurs interventions chirurgicales, et après avoir récupéré physiquement et fait face à des épisodes de dépression, Ford était de retour sur la glace à la base d’entraînement de l’équipe de ski américaine à Copper Mountain, Colorado, en novembre.

Sa première course arrière a été le slalom géant olympique à Pékin en février, où il s’est classé 12e, avant de participer à deux autres courses à Kranjska Gora, en Slovénie, le mois suivant.

Ford a commencé la saison avec un suivi chirurgical avant de faire du travail de force pendant l’été. Il a participé à des camps d’entraînement avec l’équipe de ski américaine en Nouvelle-Zélande et au Chili, a finalement refait du ski sans attelle de genou et s’est perfectionné pour le début de la saison en Italie et en Autriche.

Selon Ford, il s’agissait principalement d’établir la confiance.

« Il se sentait vraiment bien tout le temps. Ford a dit que les deux dernières semaines, j’ai été capable de le pousser davantage », ajoutant qu’un entraîneur en santé mentale sur place l’a aidé à se sentir à l’aise pour courir la course de dimanche.

Ford tentera de maintenir l’élan dans la course parallèle en Autriche le 13 novembre et devra ensuite attendre encore quatre semaines jusqu’au prochain slalom géant en France.

Cependant, il envisage d’ajouter un autre majeur à son calendrier dans lequel il n’a concouru que deux fois au cours des six dernières années.

READ  Cardi B s'engage à payer les frais funéraires des victimes de l'incendie du Bronx

« Je vais me battre pour certaines positions en Super G », a déclaré Ford.

___

Plus de ski sur AP : https://apnews.com/hub/skiing et https://twitter.com/AP_Sports

___

Eric Willemsen sur Twitter : https://twitter.com/eWilmedia