janvier 28, 2023

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le PDG d’Amazon affirme que les suppressions d’emplois dépasseront 18 000 emplois

Les licenciements d’Amazon vont désormais passer à plus de 18 000 dollars dans le cadre de la réduction des effectifs annoncée précédemment, a déclaré hier le PDG Andy Jassy dans une note à l’état-major.

Il a déclaré que les licenciements, qu’Amazon annoncera à partir du 18 janvier, affecteront considérablement les organisations de commerce électronique et de ressources humaines de l’entreprise.

Interrogé sur l’impact des coupes budgétaires sur l’Irlande, un porte-parole d’Amazon a déclaré à RTe News que l’entreprise n’avait pas d’autre commentaire pour le moment, à part la lettre que M. Jassy a envoyée aux employés.

Amazon emploie environ 5 000 personnes en Irlande.

En novembre, lorsqu’il a été signalé que l’entreprise prévoyait de supprimer 10 000 emplois dans le monde, Tanist et le ministre des Entreprises, Leo Varadkar, ont déclaré que le premier conseil de l’IDA, qui a été en contact avec Amazon, était que des pertes d’emplois n’étaient pas actuellement prévues. pour l’Irlande.

« Mais bien sûr, cela pourrait changer », a déclaré Varadkar à l’époque.

Les coupes représentent 6% des quelque 300 000 employés d’Amazon et représentent un revirement rapide pour le détaillant, qui a récemment doublé son plafond salarial de base pour concourir plus agressivement pour les talents.

Amazon compte plus de 1,5 million de travailleurs, y compris des employés d’entrepôt, ce qui en fait le deuxième employeur privé en Amérique après Wal-Mart.

Son action a augmenté de 2% dans les échanges après les heures de fermeture.

Dans la note de service, M. Jassy a déclaré que la planification annuelle « était plus difficile compte tenu de l’incertitude économique et que nous avons embauché rapidement au cours des dernières années ».

READ  Plastic bottle recycling goals will be 'extremely challenging'

Nous avons besoin de votre consentement pour télécharger ce contenu rte-playerNous utilisons rte operator pour gérer du contenu supplémentaire qui peut installer des cookies sur votre appareil et collecter des données sur votre activité. Veuillez vérifier leurs coordonnées et les accepter pour télécharger le contenu.Gestion des préférences

Amazon s’est préparé à une croissance probablement plus lente, car une inflation élevée a encouragé les entreprises et les consommateurs à réduire leurs dépenses et le cours de son action a diminué de moitié au cours de l’année écoulée.

La société a commencé à licencier des employés en novembre de sa division matériel, et une source a déclaré à Reuters à l’époque qu’elle visait environ 10 000 réductions.

L’industrie technologique licenciera plus de 150 000 travailleurs en 2022, selon le site Web de suivi Layoffs.fyi, et c’est un nombre qui continue de croître.

Salesforce a déclaré hier qu’il prévoyait de supprimer environ 10% du personnel, qui comptait environ 8 000 au 31 octobre.

Le renversement de fortune d’Amazon a été brutal. Elle est passée d’une entreprise considérée comme essentielle pendant la pandémie pour livrer des marchandises aux foyers fermés, à une entreprise en hyper demande. Les licenciements ont maintenant dépassé les 11 000 suppressions annoncées par Meta Platforms Inc. filiale de Facebook l’an dernier.

La remarque de Jassy faisait suite à un rapport du Wall Street Journal selon lequel la suppression serait de plus de 17 000 emplois. Il a déclaré qu’Amazon avait choisi de divulguer la nouvelle avant d’informer les employés concernés des raisons de la fuite.

Amazon doit encore déposer certaines notifications légales concernant les licenciements massifs et prévoit de verser une indemnité de départ.

READ  Supermacs boss thinks PUP caused people to be 'a bit lazy' while recruiting from overseas

« Amazon a navigué dans des économies difficiles et incertaines dans le passé, et nous continuerons de le faire », a déclaré M. Jassy.