décembre 2, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le père triste Andrew McGinley a abandonné le Late Late Show à la dernière minute

Le père en deuil, Andrew McGinley, a été retiré de la programmation du Late Show de RTÉ après que l’annonceur a reçu une correspondance s’opposant à sa comparution.

Ho, père de trois enfants, devait apparaître dans l’émission télévisée aux heures de grande écoute le 8 octobre pour annoncer son intention d’organiser une collecte de fonds à la mémoire de ses enfants. On espérait que l’ouverture notable aiderait à collecter des fonds pour l’association caritative Drage Day, qui a été créée après la mort des enfants.

Cependant, quelques heures avant la première de l’émission, il a été annoncé qu’il n’apparaîtrait pas.

En réponse aux demandes de renseignements sur cette question, M. McGinley a dit Irlandais indépendant: « RTÉ m’a informé qu’ils ont reçu un message que cela peut être une expérience douloureuse et traumatisante quand je parle de Connor, Daragh et Carla sur spectacle tardif.

« Beaucoup de gens qui connaissaient bien les enfants attendaient le spectacle avec impatience, en particulier de nombreux amis des enfants qui ont été autorisés à veiller tard pour les regarder parler à Ryan.

« J’aurais été au courant de cela mais je ne parle avec amour que lorsque je parle de Connor, Darrag et Carla. »

quand je l’appelle Irlandais indépendantRTÉ a refusé de commenter les circonstances derrière la décision de le retirer de l’équipe annoncée. Un porte-parole de la société a également refusé de dire si et quand McGinley serait reprogrammé pour comparaître.

RTÉ a envoyé un communiqué de presse la veille du spectacle le mettant en valeur en tant qu’invité aux côtés de Peter Schmeichel, Rosanna Davison et Ruth Negga.

READ  Jimmy Redknapp dit que le labour est dans sa propre ligue

Cela fait plus de 18 mois que Connor, Darrag et Carla sont décédés. En mai, leur mère Deirdre Morley a été reconnue coupable de meurtres aliénés et emmenée à l’hôpital psychiatrique central.

Depuis lors, Andrew se bat sans relâche pour impliquer davantage les familles dans le traitement de la santé mentale de leurs proches. Parallèlement, il s’est engagé dans ses efforts philanthropiques à la mémoire de ses trois enfants. « Je serai dévoré par ce qui s’est passé s’il n’y avait pas eu les projets pour les enfants », a-t-il déclaré.

Récemment, quelques personnes ont demandé : est-ce que cela vous rend heureux ? J’y ai pensé, et cela me remplit de tant d’amour que cela me soulève. C’est aussi bon que le bonheur ou la joie. Je n’appellerais pas ça comme ça, c’est de l’amour.

« Suis-je en colère ? Oui, je le suis. Mais je ne pense pas que la colère me mènera nulle part et je sais que les enfants ne veulent pas que je me fâche. Je ne veux pas me mettre en colère. Pour moi, je Je veux que ça n’arrive plus jamais. « 

As Darragh Did est un organisme de bienfaisance créé à la mémoire de son fils Darragh (7 ans), qui a été impliqué dans un certain nombre d’activités locales, telles que les Rathcoole Boys, St Marys GAA à Saggart et Commercials Hurling. L’organisme de bienfaisance cherche à financer des clubs, des sociétés, des groupes et des projets locaux par le biais d’un don qui est utilisé pour encourager la participation.

READ  À l'intérieur de la nouvelle suite Business Class de Qatar Airways, un Boeing 787-9 Dreamliner

Andrew Conor’s Clips a été créé sur YouTube pour réaliser le rêve de son fils aîné Conor (9) de posséder sa propre chaîne YouTube.

Sa fille Carla (3 ans) voulait construire un bonhomme de neige, mais comme il ne neige pas tous les ans en Irlande, son père organise un concours de coloriage d’affiches à son nom – Bonhomme de neige pour Carla. Il a été lancé plus tôt ce mois-ci en Indépendant irlandais.

Deirdre Morley a pris une vie Les trois enfants le 24 janvier 2020, dans leur maison de Newcastle, dans le comté de Dublin.

Son procès a appris qu’elle souffrait de problèmes de santé mentale depuis plusieurs années.

Mme Morley Elle avait une longue histoire de dépression et son état a dégénéré en délire et en psychose au moment où elle a tué les enfants. Cependant, le tribunal a appris qu’elle avait caché la gravité de son état à ses proches.