septembre 16, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le point sur les modifications apportées à l’obligation française de la loi de sensibilisation par Hogan Lovells

Fond

La loi française sur la surveillance des droits, entrée en vigueur le 27 mars 2017, impose aux sociétés mères le respect de certains critères pour la mise en place, la publication et la mise en œuvre d’un « plan de vigilance ». Le but d’un tel programme est d’identifier les droits de l’homme et les risques environnementaux et de prendre des mesures pour prévenir ou atténuer ces risques.

Quatre ans plus tard, le « projet de loi climat et régression » français a été l’occasion d’apporter quelques précisions et compléments au régime applicable au devoir de sensibilisation.

Le projet de loi a été adopté à l’issue d’une procédure parlementaire accélérée. Le 4 mai 2021, le projet de loi a été lu pour la première fois par l’Assemblée nationale française. Le 29 juin 2021, le Sénat français l’a adopté. Le projet de loi a ensuite été soumis à la commission mixte pour examen des dispositions en discussion. Le 20 juillet 2020, le projet de loi a finalement été approuvé par le Parlement français. Lors de sa conclusion en 2021 août 2021, le Conseil constitutionnel français a statué sur le projet de loi soumis par plus de soixante députés le 27 juillet 2021 pour examen.

L’objet de la loi française de sensibilisation aux obligations

Actuellement, l’obligation de la loi Vigilance s’applique aux entreprises françaises de plus de 5 000 salariés en France et/ou de plus de 10 000 salariés dans le monde, y compris les collaborateurs.

La sénatrice française Marta de Citrack a suggéré qu’une règle soit introduite pour clarifier l’obligation de la loi de vigilance, c’est-à-dire faire référence à la notion de « grandes entreprises » telle que définie à l’article 51 de la loi française de modernisation de l’économie. août 2008.

READ  Les fortes pluies provoquent des inondations et des glissements de terrain au Japon

Selon l’ordonnance du gouvernement n°3. Suite à la promulgation de la loi 2008-1354 2008 du 18 décembre 2008, la notion de « grandes entreprises » englobe les entreprises qui n’entrent pas dans l’une des catégories suivantes :

  • Micro entreprises : moins de 10 salariés ; Le chiffre d’affaires n’excède pas 2 millions d’euros ;
  • Petites et moyennes entreprises : moins de 250 salariés ; Chiffre d’affaires n’excédant pas 50 millions d’euros ou solde total n’excédant pas 43 millions d’euros ; Et
  • Entreprises intermédiaires : ne doivent pas être considérées comme des petites et moyennes entreprises ; Moins de 5 000 employés; Chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 1,5 milliard d’euros ou solde total n’excédant pas 2 2 milliards d’euros.

Cependant, le comité mixte n’a pas suivi ces conseils. Ainsi, l’obligation de la loi de surveillance ne changera pas dans un avenir proche.

Règles de compétence pour les litiges liés au devoir de sensibilisation

Comme discuté dans notre article précédent “De nouvelles règles de compétence pour les litiges liés au devoir de vigilance», La Vigilance Act ne prévoit aucune compétence spéciale pour les litiges relatifs aux programmes de sensibilisation au devoir.
Cette question a donné lieu à des interprétations jurisprudentielles contradictoires : la cour d’appel de Versailles a déclaré les tribunaux de commerce compétents le 10 décembre 2020, tandis que le tribunal judiciaire de Nanterre s’est déclaré compétent le 11 février 2021.

Le Sénat français et l’Assemblée nationale française ont approuvé une disposition selon laquelle quelques tribunaux civils désignés sont compétents pour les questions relatives au devoir de sensibilisation.

Le Comité mixte a décidé de supprimer cette disposition, considérant qu’un autre projet de loi en instance au Parlement français (le projet de loi français pour renforcer la confiance dans la magistrature) comportait également une disposition accordant compétence à ces tribunaux civils désignés. Le projet de loi, qui vise à réformer certains aspects du système judiciaire français, sera examiné par le Sénat français en septembre 2021, il faudra donc attendre que la version finale de ce projet de loi confirme la nouvelle compétence.

READ  Gagnez de l'argent avec le meilleur club de paris

De nouveaux obstacles au non-respect du devoir de sensibilisation

En matière de marchés de droit public, deux règles ont été introduites pour permettre aux entreprises qui ne mettent pas en œuvre une loi de vigilance obligatoire et un programme de sensibilisation efficace. L’article 35 du projet de loi exempte les entreprises qui n’ont pas mis en œuvre le plan de sensibilisation de l’année précédente (le cas échéant) du processus de passation des marchés publics.

Le 27 juillet 2021, plus d’une soixantaine de députés ont renvoyé l’ensemble du projet de loi au Conseil constitutionnel français dans son ensemble.Dans le cadre de l’inaction, la France n’a pas atteint son objectif de réduction des gaz à effet de serre“Les membres du Parlement ont fait valoir que le projet de loi ne protégeait pas de manière adéquate le droit à la vie dans un environnement sûr, appelant à ce que le Conseil constitutionnel français soit mandaté par le Parlement, comme le prévoit l’article 1 de la Constitution française.”Prendre les mesures adéquates pour corriger cela“.

Dans sa conclusion, le Conseil constitutionnel français a décidé que les députés ne pouvaient s’opposer qu’à des règles spécifiques, et non à l’ensemble du projet de loi. Le Conseil constitutionnel français a également rappelé que sa décision n’avait pas la puissance publique d’émettre une ordonnance restrictive à l’encontre du Parlement. Dans cette affaire, le Conseil constitutionnel français a décidé que leur contestation constitutionnelle devait être rejetée, car les députés n’avaient suscité que des critiques publiques contre l’agenda des législateurs et accusaient le projet de loi d’être insuffisant dans son ensemble.

READ  La France, l'Allemagne et l'Argentine ont été éliminées des Jeux olympiques

En conséquence, de nouvelles restrictions au manquement au devoir de sensibilisation dans l’espace des marchés publics entreront en vigueur à une date ultérieure, qui sera déterminée par décret, mais en tout cas au plus tard cinq ans après l’adoption du projet de loi.