janvier 22, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le Royaume-Uni identifie deux cas de variante Omicron Covid TheJournal.ie

Mis à jour il y a 26 minutes

Deux cas de la variante du coronavirus Omicron ont été détectés au Royaume-Uni.

Les individus et tous les membres de leur famille ont reçu l’ordre de s’isoler après la découverte d’un cas à Chelmsford, Essex et l’autre à Nottingham.

On pense que les deux conditions sont liées et qu’il existe un lien avec l’Afrique du Sud.

Le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, a déclaré que des tests ciblés étaient désormais en cours, avec des restrictions de voyage en place au Malawi, au Mozambique, en Zambie et en Angola.

Boris Johnson devrait prendre de nouvelles mesures lors d’une conférence de presse à Downing Street plus tard dans la journée.

L’Allemagne a également signalé son premier cas suspect de variante Omicron chez une personne revenue d’Afrique du Sud.

Kai Klose, ministre des Affaires sociales de l’État occidental de Hesse, a écrit sur Twitter : « Il y a une forte probabilité que l’espèce Omicron ait déjà atteint l’Allemagne.

Klose a déclaré que les tests effectués vendredi soir sur un voyageur qui était rentré d’Afrique du Sud en Allemagne ont révélé « plusieurs mutations typiques d’omicron ».

« Parce qu’il y avait une telle suspicion, la personne a été mise en quarantaine dans la maison. Toute la séquence n’est pas encore terminée. »

Le ministère de Klose a déclaré que la personne était arrivée en Allemagne, le pays le plus peuplé de l’Union européenne, à l’aéroport international de Francfort, l’aéroport le plus fréquenté du pays.

Le ministre allemand des Finances Olaf Schulz, qui devrait prêter serment pour succéder à la chancelière Angela Merkel au début du mois prochain, a assuré samedi que sa coalition ferait « tout ce qui est nécessaire » pour lutter contre le virus et ses variantes.

READ  Réunion Nphet pour surveiller la variante Omicron et « considération de mesures supplémentaires »

« Nous formons une équipe de crise et développons une approche nouvelle et rigoureuse des défis actuels avec Corona et Omicron », a-t-il écrit sur Twitter.

« Nous ferons tout ce qui est nécessaire. Il n’y a rien qui ne puisse être envisagé », a-t-il déclaré, alors que les appels à la vaccination obligatoire contre les coronavirus se multipliaient.

Le cas suspect en Allemagne intervient après que la Belgique a annoncé vendredi avoir détecté le premier cas signalé en Europe de la nouvelle variante de Covid-19, d’une personne non vaccinée revenant de l’étranger.

Un éminent virologue belge, Marc van Ranst, a tweeté que la personne était revenue d’Egypte le 11 novembre.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré vendredi que la souche B.1.1.529 de Covid-19 récemment découverte était la variante inquiétante et l’a renommée Omicron.

Les autorités sanitaires de l’Union européenne ont déclaré que la nouvelle souche posait un « risque élevé à très élevé » pour le continent.

Les responsables de l’Union européenne ont convenu vendredi d’exhorter les 27 pays du bloc à restreindre les voyages en provenance de plusieurs pays d’Afrique du Sud, une politique déjà annoncée par l’Allemagne.

Pendant ce temps, les Pays-Bas seront effectivement fermés pour la soirée à partir de demain avec des bars, des restaurants et de nombreux magasins fermant tôt pour freiner la hausse des cas de Covid.

Le Premier ministre Mark Rutte a déclaré hier qu’à partir de demain « pratiquement toute la Hollande sera fermée entre 17 heures et 5 heures du matin ».

« Nous devons être réalistes, les chiffres quotidiens sont toujours très élevés », a ajouté Ruti, notant que le nombre de cas de COVID-19 a dépassé les 20 000 par jour. Environ 85 % des adultes aux Pays-Bas sont vaccinés.

READ  GP déconseille de travailler aux fêtes de Noël après que NPHET a exhorté les gens à « rappeler » sur les réseaux sociaux

Rutte a reconnu que le gouvernement n’avait pas réussi à faire passer le message selon lequel les personnes présentant des symptômes devaient être testées, car il a resserré les mesures pour la dernière fois il y a deux semaines.

# Ouvrir la presse

Aucune nouvelle n’est une mauvaise nouvelle
soutien aux magazines

C’est le tien contributions Vous nous aiderez à continuer à livrer les histoires qui comptent pour vous

Soutenez-nous maintenant

« Je m’en veux pour ça », a-t-il déclaré. « Nous devons faire mieux. »

Avant ces nouvelles règles, les magasins non essentiels étaient autorisés à rester ouverts jusqu’à 18 heures et l’hospitalité jusqu’à 20 heures.

Les sports amateurs devront également s’arrêter après 17 heures, tandis que les sports professionnels, y compris les matchs de football, continueront de se jouer à huis clos.

Ruti a déclaré que les clients doivent désormais porter des masques et maintenir une distance sociale de 1,5 mètre, ce qui signifie que les cafés, cinémas, théâtres et autres lieux auront une capacité réduite.

Des dizaines de manifestants ont organisé une manifestation à La Haye, où le Premier ministre a souligné la fermeture partielle du pays.

Mais les craintes d’une répétition des émeutes a balayé le pays le week-end dernier Les restrictions gouvernementales liées au coronavirus sont, pour le moment, infondées.

La plus forte augmentation des blessures chez les enfants se situe aux Pays-Bas. Les élèves de 10 ans et plus doivent porter des masques dans les couloirs de l’école.

Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré que le gouvernement durcissait les « directives sur les bulles muqueuses » afin que les enfants du primaire atteints d’un rhume léger restent à la maison et se fassent tester.

READ  La Pologne lance un défi « sans précédent » à la Déclaration européenne des droits

En attendant, les hôpitaux annuleront les opérations non critiques telles que la chirurgie du genou et de la hanche.

Les Pays-Bas ont levé la plupart de leurs restrictions sur les coronavirus en septembre mais ont dû les réintroduire en octobre.

Des émeutes ont éclaté à Rotterdam vendredi dernier et les troubles se sont propagés à La Haye samedi et à d’autres villes, dont Groningue dans le nord dimanche et lundi.