mai 19, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Les Français accusent les militants du groupe Wagner soutenus par la Russie d’avoir détruit le Mali

Le ministre français des Affaires étrangères a accusé des mercenaires pro-russes de piller les ressources du Mali, pays d’Afrique de l’Ouest.

Lors d’une conférence de presse le 30 janvier, Jean-Yves Le Trian a déclaré que « d’anciens soldats russes armés par la Russie et la logistique russe » sont « en train de détruire le Mali ».

« Ils utilisent déjà les ressources du pays pour défendre le régime militaire », a-t-il déclaré au Journal du Dimanche.

« Wagner a utilisé la faiblesse de certains Etats pour s’adapter (…) pour renforcer l’influence de la Russie en Afrique », a ajouté Le Trian.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que le groupe Wagner ne représentait pas l’État russe et n’était pas payé. Il a également déclaré que les entrepreneurs militaires privés ont le droit de poursuivre leurs intérêts et de travailler n’importe où dans le monde tant qu’ils ne violent pas la loi russe.

Des troupes françaises, allemandes, canadiennes et britanniques combattent l’insurrection islamique au Mali, un pays africain.

Cependant, après les troubles politiques au Mali il y a deux ans, la tâche a atteint son paroxysme en août 2020, lorsque le président Ibrahim Boubacar a abouti à un coup d’État militaire contre Qaïda.

La France, l’Allemagne, le Canada, la Grande-Bretagne et 11 autres pays ont déclaré dans un communiqué conjoint à la fin de l’année dernière qu’ils « condamnaient fermement le déploiement de mercenaires sur le territoire malien ».

Le 15 décembre, les États-Unis ont mis en garde le Mali contre le déploiement des forces de Wagner, affirmant que l’accord annoncé entre le pays et un entrepreneur militaire privé détournerait de l’argent des efforts de lutte contre le terrorisme et finirait par déstabiliser la région.

READ  Marcel Rawin Martinique Chef a été invité à un dîner avec le président français Emmanuel Macron.

Le gouvernement malien a refusé d’envoyer des combattants du groupe Wagner et a qualifié le personnel de « formateurs russes ».

Le Drian n’a pas précisé si la présence de l’état-major de Vagner entraînerait le retrait des troupes françaises combattant l’insurrection islamique au Mali.

La ministre française de la Défense, Florence Barley, a déclaré le 29 janvier que les pays européens combattant les militants là-bas chercheraient des moyens de poursuivre la mission. Mais il a ajouté qu’il y avait des limites au prix que la France était prête à payer.

Avec rapport AFP et Reuters