octobre 21, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Les Français ont fait sécession 40 ans après l’abolition de la peine de mort

Posté sur:

La France a aboli la peine de mort il y a 40 ans samedi, l’aboutissement de 200 ans d’opération. Le leader socialiste récemment élu François Mitterrand a soutenu le mouvement, mais il était impopulaire, et environ 50 pour cent du public français voulait que la peine soit rétablie.

Lorsque l’Assemblée nationale française a voté l’abolition de la peine de mort samedi il y a 40 ans, plus de 60% de la population soutenait encore la peine de mort. Mais le président de l’époque, François Mitterrand, a tenu sa promesse de campagne, quelles que soient les dépenses politiques.

“Je suis contre la peine de mort (…) sinon je n’ai pas besoin de lire les sondages d’opinion”, a déclaré Mitterrand.

L’un des pires avocats de France, Robert Patinder, qui a introduit l’abolition de la peine de mort, est devenu ministre de la Justice peu après son entrée en fonction.

Il a déclaré qu’il ne pouvait plus exposer les crânes de son propre client, Roger Pontemes, qui a été pendu parce qu’il était complice d’un vol à main armée meurtrier : .

L’Assemblée nationale a adopté une loi abrogeant la peine le 18 septembre 1981 par 363 voix contre 117.

Les Français sont toujours divisés par la peine de mort 40 ans plus tard, la moitié des sondés affirmant qu’elle devrait être rétablie.

Cliquez sur le lecteur pour voir le reportage complet de France 24.

READ  Après l'Afghanistan, l'Europe se demande si ce que dit la France sur les Etats-Unis est correct